Encyclopédie Wikimonde

Adjim Danngar

Aller à : navigation, rechercher
Adjim Danngar
Alias
Achou
Naissance
Sarh
Nationalité Drapeau du Tchad Tchadien
Pays de résidence France
Profession
dessinateur de presse et de BD
Autres activités

Adjim Danngar est un dessinateur de presse et de bande dessinée né en 1982 à Sarh au Tchad. Il vit actuellement à Paris.

Biographie

Adjim Danngar se forme à « L'atelier Bulles du Chari » à partir de 1999 à N'Djamena. Il publie ses premiers dessins dans le mensuel pour la jeunesse Rafigui avant de collaborer au journal satirique Le Miroir. Il participe à de nombreux concours internationaux de caricatures (Yaoundé, Turin, N'Djamena) et remporte le second prix du concours de la caricature de Turin en 2004.

Il est contraint de quitter le Tchad la même année après avoir été menacé pour avoir abordé des sujets sensibles dans ses publications. Il demande l'asile politique en France et obtient le statut de réfugié grâce à l'aide de Reporters sans frontières, de la Maison des Journalistes et du collectif « L'Afrique dessinée[1] » dont il est membre depuis 2005. Désormais installé à Paris, il participe à l'exposition « Vues d'Afrique » au Festival d'Angoulême en 2006 avec Colère sur la ville. Il participe aux Assises du Journalisme de Presse[2] en 2007 et est invité en 2009 au Festival International de la Bande Dessinée d'Alger (FIBDA) en Algérie dans le cadre duquel il participe à l'album collectif La Bande dessinée conte l'Afrique.

En parallèle, il participe aux différents projets menés par l'Afrique dessinée dont une résidence au sein de la structure culturelle Mains d'Œuvres[3] à Saint-Ouen et l'album collectif Une journée dans la vie d'un africain d'Afrique paru en 2007. De la rencontre entre le collectif et Christophe Cassiau-Haurie naîtront plusieurs projets d'albums pour la nouvelle collection de l'Harmattan BD que ce dernier dirige : l'album collectif Thembi et Jetje, tisseuses de l'arc-en-ciel en 2011 dont le scénario est signé Christophe Ngalle Edimo. L'histoire de deux familles sud-africaines, l'une afrikaner, l'autre ndébélé, depuis la libération de Nelson Mandela jusqu'à aujourd'hui et la difficile cohabitation des deux communautés, pour laquelle Adjim Danngar signe un chapitre. Ainsi que l'album collectif Sommets d'Afrique en 2013, six histoires liées aux plus hauts sommets africains scénarisées par Christophe Cassiau-Haurie, pour lequel il signe « Emi Koussi ».

Adjim Danngar publie son premier album solo en 2017, avec Christophe Ngalle Edimo au scénario, Mamie Denis, évadée de la maison de retraite. L'histoire d'une mamie acariâtre et raciste, malmenée par son neveu et envoyée en maison de retraite, qui est sortie de là par ses voisins africains qu'elle ne portait pas particulièrement dans son cœur... Un album humoristique sur le vivre ensemble et sur la différence de traitement des personnes âgées entre l'Europe et l'Afrique.

Il participe régulièrement à des expositions et des festivals en Afrique et en France (Festival de la bande dessinée engagée de Cholet, Bulles d'encre à Conakry[4], les Rencontres Internationales du Dessin de Presse de Caen[5],[6], les RIDEP de Carquefou[7], Africajarc, Mboa BD au Cameroun, etc.).

Adjim Danngar a été en résidence à la maison des auteurs d'Angoulême, de décembre 2018 à octobre 2019, pour son nouveau projet de bande dessinée.

Bibliographie

Publications

  • 2007 : Une journée dans la vie d'un Africain d'Afrique, album collectif, édité à compte d'auteur
  • 2009 : La Bande dessinée conte l'Afrique, album collectif, éditions Dalimen
  • 2011 : Thembi et Jetje, tisseuses de l'arc-en-ciel, album collectif, L'Harmattan BD
  • 2012 : BD et illustrations de couvertures dans la revue camerounaise Waka Waka N° 3, 4 et 6
  • 2013 : Sommets d'Afrique, album collectif, L'Harmattan BD
  • 2017 : Mamie Denis, évadée de la maison de retraite, L'Harmattan BD
  • 2018 : Papiers découpés dans le recueil de contes Mémoire et voyages : contes et recits, avec Gilbert Massala, Wa’Wa éditions

Dessin de presse

  • 2002-2004 : Dessins de presse pour les journaux Rafigui et Le Miroir à N'Djamena
  • 2006 : Dessins pour « L'œil de l'exilé », le site web de la Maison des Journalistes (MDJ)
  • 2007 : Dessins parus dans le recueil italien Mafia Cartoons
  • 2008-2014 : Participation à la lettre bimestrielle de « France Terre d'Asile[8] », l'observatoire de l'intégration des réfugiés
  • 2010-2012 : Participation à L'Almanach du dessin de presse et de la caricature, éditions Pat à Pan
  • 2011 : Bande dessinée parue dans Dégage ! Le temps des révolutions[9], Cartooning for Peace
  • 2013 : Dessin paru dans I have a dream, un nouveau monde se dessine, Steinkis Editions
  • 2016 : Dessins publiés dans Ouest-France
  • 2017 : Dessin de presse en UNE du quotidien Libération

Expositions

  • 2003 : Expositions de dessins de presse au Centre Culturel Français de N'Djamena avec « L'Atelier Bulles du Chari »
  • 2006 : Participation à l'exposition « Vues d'Afrique » au Festival d'Angoulême
  • 2008 : Exposition « Picha » au Centre of Contemporary Art of Lagos[10] et à l'Amsterdam Museum
  • 2009 : Exposition « Danger ! Dessins (de presse)[11] » à la Maison des Journalistes (Paris)
  • 2010 : Performance graphique à l'Hôtel de Ville de Paris pour la 20e journée internationale de la liberté de la presse les 28 et 29 avril[12],[13]
  • 2011 : Participation à l'exposition « Trente et quelques tapirs entêtés[14] » à la Galerie Terres d'Aligre (Paris)
  • 2011 : Participation à l'exposition « L'Exil » (exposition internationale de dessin de presse) à la MDJ (Paris)
  • 2011 : Participation à l'exposition « Traits d'humeur, regards d'ailleurs[15] » à la Mer à boire (Paris)
  • 2014 : Exposition « À la découverte de la bande dessinée d'Afrique centrale » à la Librairie-Galerie Congo (Paris)[16]
  • 2014 : Exposition de fin de résidence à Anis Gras – Le lieu de l'autre (Arcueil)
  • 2015 : Exposition « Waka Africa[17] » à l'Université Paris XIII (à Bobigny en mars et à Villetaneuse en octobre dans le cadre du festival Africolor)
  • 2015 : Exposition de papiers découpés à l'Utopicerie (Paris)
  • 2016 : « La BD d’Afrique et d’ailleurs » avec le collectif l’Afrique Dessinée, Médiathèque Anne Frank, St-Just-en-Chaussée
  • 2017 : « Octobre 17 » papiers découpés - Centenaire de la révolution russe, Galerie Terres d’Aligre, Paris
  • 2017 : « Regards croisés » avec l’artiste Alain Clique, Médiathèque Anne Frank, St-Just-en-Chaussée
  • 2019 : « Spring » Papiers découpés - bande dessinée - dessin de presse, Dordogne-Périgord
  • 2019 : « Livepainting » Musée de la bande dessinée d’Angoulême
  • 2020 : « Cosmographies », exposition de fin de résidence à la maison des auteurs d'Angoulême

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).