Encyclopédie Wikimonde

Arskan SiloData

Aller à : navigation, rechercher

Arskan-logo-2019.png

Adresse https://silodata.arskan.com/
Description Plateforme SaaS de visualisation, exploitation et partage de données 3D massives
Slogan Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Commercial Oui
Langue Français, Anglais
Inscription Requise
Siège social Lyon
Drapeau de la France France
Propriétaire Arskan
Lancement 2017
État actuel Active

ARSKAN SiloData (ASD) est une plateforme professionnelle permettant de visualiser, d’exploiter et de diffuser des contenus 3D à forte volumétrie, depuis n’importe quel appareil, en mobilité sur le web. Sa technologie est issue de la recherche scientifique et détenue par la société française ARSKAN[1] : une start-up de la DeepTech, créée en 2016 et soutenue par des actionnaires (la SATT Pulsalys, le réseau privé d'innovation 1Kubator[2], la société JEMFI INVEST, et Jean-Gabriel Grivé)[3].

Historique et développement

ARSKAN SiloData est issue d'une technologie développée au sein du LIRIS (Laboratoire d'informatique en image et systèmes d'information)[4]. Elle est née en 2017 suite à la conclusion d’une licence d’exploitation et d'un contrat de co-maturation entre la SATT Pulsalys[5], le LIRIS (UMR 5205 du CNRS) et ARSKAN.

Caractéristiques techniques

La plateforme permet d’uploader, de visualiser, d’exploiter et de partager des données 3D depuis le web. Pour ce faire, il est nécessaire d'utiliser la technologie WebGL 2.0..

La technologie associée à cette plateforme SaaS provient de deux briques technologiques brevetées[6], à savoir :

  • L’AMI (Arskan MoveInside), un viewer permettant la visualisation de données 3D massives sur le web, en mobilité et sans contrainte de bande passante ou de serveur externe ;
  • ARSKAN Codec, un compresseur et décompresseur progressif réduisant le poids des objets 3D volumineux. Les objets sont d’abord compressés. Le maillage est ensuite décompressé progressivement, pour une visualisation fluide et une réduction du temps d’accès à la donnée. La brique technologique va générer des fichiers .p3dw (propriété d'ARSKAN[7]).

La plateforme affiche instantanément sur le web toutes les données 3D uploadées, décompressées sans perte (résolution, précision et complexité préservées) et depuis n’importe quel terminal[8]. Les maillages sont directement accessibles.

Notes et références

  1. Quentin Halbout, « Rencontre avec Arskan, la start-up qui révolutionne le traitement de fichiers 3D », sur a3dm-magazine.fr, (consulté le )
  2. Nicolas César, « Numérique : 1Kubator lève 6 millions pour devenir "le" réseau privé d’innovation », sur sudouest.fr, (consulté le )
  3. Anne Joly, « Arskan décompresse avec un premier tour », sur cfnews.net, (consulté le )
  4. « Arskan fluidifie l'accès à la réalité virtuelle », sur cnrs.fr, (consulté le )
  5. « Pulsalys et Arskan », sur pulsalys.fr, (consulté le )
  6. Gautier Virol, « Arskan allège les données 3D », sur usinenouvelle.com, (consulté le )
  7. (fr + en) « Site internet de la société ARSKAN », sur arskan.com,
  8. Shadows, « ARSKAN SiloData : exploitez vos modèles massifs en ligne », sur 3dvf.com, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).