Borrina Mapaka

Aller à la navigation Aller à la recherche
Borrina Mapaka
Description de cette image, également commentée ci-après
Borrina en concert le 17 septembre 2016 à l'Espace Prévert Scène du Monde de Savigny le temple (77) France
Informations générales
Nom de naissance Edouard Borrina Mapaka
Naissance (48 ans)
Brazzaville,Drapeau de la république du Congo République du Congo Kinshasa,Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, chanteur, guitariste, producteur de musique, arrangeur, Chorégraphe, Acteur, Comédien, Créateur, Designer
Genre musical World music, Worldbeat, afrobeat, afropop, rumba, Rumba congolaise, coupé décalé, musique Africaine, musique pygmée, reggae, ragga, dancehall, R'n'B, pop rock, chanson Française, Musette, musique alternative, rock, kuduro, cumbia, soul africaine, musique latine, musique acoustique, folk, African club highlife, dance, n'dombolo, soukous, afro reggae club, punk rock, funk, hip hop soul, hip hop, bogle dance (en), zouk kizomba, tango, world country, Blues
Instruments Voix, guitare, basse, batterie, percussion africaine, Kalimba, clavier
Années actives Depuis 1979
Labels

Sony Digital Audio Disc Corporation (en) Interphases late night sneakin records
Galileo Music Communication

CD Baby (en)
Site officiel borrinaofficial.com

Borrina Mapaka, né le à Brazzaville (République du Congo), est un musicien auteur-compositeur-interprète, arrangeur, producteur de musique, danseur, chorégraphe, comédien et également designer depuis 1992[1][source insuffisante].

Il a notamment exercé en tant que chorégraphe et danseur pour les Tambours de Brazza. Ancien membre de la Compagnie Ebène d’Irène Tassembedo et a animé pendant une dizaine d’années des stages de danse aux États-Unis (Californie, New York, Sacramento, Maui...). Il a à son actif plus de 11 albums solo et plusieurs récompenses internationales. Il est également l'initiateur, le chanteur, l'auteur-compositeur-interprète, et arrangeur du groupe Borrina & Longo[2].

Biographie

Jeunesse

Borrina Mapaka naît le à Brazzaville[3].

C'est dans les années 1989/1990, qu'il crée son premier groupe Les Strong Boys (funk) dans lequel il est auteur compositeur. Il va apprendre les rythmes traditionnel de son pays qu'il va intégrer dans sa danse et dans sa musique.

Il est sélectionné par Afrique en création en 1996, ce qui lui permet de faire un stage avec Germaine Acogny et Irène Tassembedo dont il va intégrer la compagnie Ebène à Paris (France)[4][source insuffisante]. Il aura l'occasion de danser en ouverture du FESPACO à Ouagadougou au Burkina Faso, en tournée d’Afrique Centrale, à Malabo, Bata en Guinée Équatoriale, à Libreville au Gabon, à Pointe Noire et à Brazzaville (Congo), à Turin (Italie)...

Il a également créé la chorégraphie de La Peau Tambour (Ismaël Aboudou)

Carrière solo

Borrina a été pendant plusieurs années chorégraphe et danseur des Tambours de Brazza, ce qui lui a permis de faire des tournées internationales avec des concerts tel qu'au 2ème Jeux de la Francophonie à Paris (France) en 1994 qui lui a valu une médaille d’argent[3], à la 2e édition du Festival MASA à Abidjan en Côte d'Ivoire en 1995, en tournée d’Afrique australe (Afrique du sud, Mozambique... en 1995), en tournée d’Afrique centrale, Guinée équatoriale (1996)... Première tournée Européenne (France, Allemagne, Belgique...) avec les Tambours de Brazza organisée par leur tourneur Contre Jour basé en Belgique, avec des festivals tels que le Festival Couleur Café

Entre les années 1998 et 2008, il a régulièrement animé des stages de danse aux États-Unis (Californie, New York, San Francisco, Nevada City, Congolese Camp à Maui, Sebastopol, Petaluma, Fairfax... Une 1ère partie de Willy Nelson, un concert avec le violoniste Alasdair Fraser (en) à Nevada City, une tournée en Alaska avec le groupe Ginger Ninja (nl)...

Borrina est aussi producteur et a produit toute une série d’artistes dont Isaac James (en) (fils de Marvin Gaye), Empire Bakuba (en) ... sous le label Borrina Records.

Borrina, a déjà à son actif, en tant qu’artiste solo, plus de onze albums (sans compter les featurings). Musique inspirée des rythmes traditionnels, world music, afrobeat, pop, hip hop, reggae, jazz, folk, worldbeat... D'où son choix de se présenter en tant qu'artiste de worldbeat... Grand spécialiste de la musique acoustique, Borrina Mapaka chante en Lari, Lingala (et autres dialectes de sa terre natale), Anglais et Français[2].

Son premier album, Wivu Sana, est sorti en 1997. Musique acoustique avec mélange de rythmes traditionnels Africains et modernes, ce qui lui a valu le 2e prix de « Top Africa, Le meilleur des nouvelles musiques Africaines ».

Son second album, Yula, est sorti en 1999 sous le label Interphase. Plus abouti et plus riche. Borrina revient dans cet album dans un style acoustique, dans lequel il excelle. Cet album a figuré six mois sur la playlist de la BBC et lui a valu le 1er prix international de la World music à Québec. Le titre Yula est réinterprété en 2011 par le groupe Borrina & Longo et gagnera le 2e prix de la catégorie Afros Pépites lors du show musique d’Afrique Centrale l’Afro Pépite Show (3ème édition)[5].

Son CD trois titres, Marianne, est sorti en 2002. Plus rythmé, plus festif tout en mélangeant cultures Africaines et occidentales. Cet album est entré directement en 15e position de la playlist de Francophonie Diffusion (en).

Borrina Mapaka a travaillé avec des artistes tels que B.Smiley, Renee Wilson (choriste dans le film Ray), Cody Carpenter (fils de John Carpenter), Phillip Crosby, ou encore les studios Cherokee pour le cirque du soleil. Il a été managé aux États-Unis par Hollywood Academy et s'est produit dans les festivals américains (Berkeley World Music Festival [6],[7] en (2004), le Yerba Buena Gardens Festival à San Francisco...)

Des première partie(s) de concerts : Youssou N'Dour, Ismaël Lo (Brazzaville), Papa Wemba (Brazzaville), Duo avec Zao (Brazzaville), l'Opus Café à Paris, le World Music Festival à Noisy-le-sec, le Festival Auber “ Ville des Musiques du Monde“, le Festival de la goutte d’or à Paris, Scène du Monde - Espace Prévert (Savigny-le-Temple en France), Les France Ô Folies au Havre (France)…

En 2008, Borrina Mapaka sort un nouvel album, Let it play, en featuring avec le DJ et producteur B.Smiley sous le label Late night sneakin records (USA). Un tout autre registre. Plus électro, pop, lounge et reggaeton mais toujours avec cette couleur world music. Plusieurs albums sortent sous ce même label.

En 2009, Borrina fait un featuring (single) avec les artistes Simo, Drunken Monkey sur l'album Rennie’s Shank. La même année, il fait un featuring avec les artistes Renee Wilson (choriste dans le film Ray), Simo, Diana Luna et Isaac James (en) (fils de Marvin Gaye) sur le titre Dub City dans l'album Bridging The Void.

En 2010, Borrina sort un autre album Wherever U Go sous le même label Late night sneakin records (USA). Il nous transporte dans un univers plus afro hip hop, pop, électro sans oublier la world music. Il collabore avec des artistes tels que B.Smiley qui lui amène une touche plus électro, ainsi que l'artiste Sphinx sur les titres All your wish, Danse et Wherever U go.

En 2011, il sort un autre album Gimme The Riddim qui nous emmène dans un univers plus électro world. Il collabore encore avec B.Smiley, ainsi que l'artiste Sphinx sur les titres I can hear you cryin' and Everybody scream.

En 2012 Borrina sort un dernier EP Another World (album de Borrina Mapaka) sous le label Late night sneakin records (USA). Influence world hip hop électro. On peut y voir encore la participation de l'artiste Sphinx sur les titres Bass Boom Boom et Another World.

Le , il sort un nouvel album The Forest Man[8] (Musique électroacoustique africaine) (en distribution chez Galileo Music Communication GmbH / Allemagne), dans lequel il revient à la source en s'inspirant de rythmes traditionnels africains. Une musique qui monte en crescendo. Il y aborde un thème très actuel : la déforestation[9],[10],[11],[12].

En mars 2019 , participation au grand festival Africa Express [13],[14] Royaume-Uni avec Damon Albarn (artiste principal). Borrina Mapaka a joué avec les groupes Kinshasa Sound System : Kin (Cubain – suitcase drum, Apocalypse – voix & things, Borrina Mapaka - bass thing, Christophe - beats, Damon Albarn – instrument ˆ vent, Mark Mulholtand - guitare, Dobet Gnahoré : voix, Toya - voix rap, Georgia : jockstrap), avec Mia / Festa Shank (Nick Z - guitare, Seye - basse, Cubain - suitcase drums, Apocalypse - voix & things, Borrina Mapaka - bass thing, Mamadou - percu, Christophe - beats, Sibot – effects). Ainsi qu'avec ONIPA : Danger (K.O.G - voix, Tom - guitare & samples, Seb Rochford (en) - batterie, Louis – basse, Toya Delazy (en) - voix, Afrikan Boy (en (http://en.wikipedia.org/wiki/Afrikan_Boy)) - voix, Ghetts (en (http://en.wikipedia.org/wiki/Ghetts)) - voix, Luke November – voix), Woza (K.O.G - voix, Tom - guitare & samples, Borrina Mapaka - KSS bass, Cubain - KSS drums, Mamadou - percu, Morena - voix)

Fin 2019 il sort un nouvel album Or Angel (Reggae) (en distribution chez CD Baby (en (http://en.wikipedia.org/wiki/CD_Baby))/ USA) [15] avec des featuring avec Scherzo et Myriam Cauvin.

Le 1er mars 2020 il sort un nouvel album Je Suis Là (Afrobeat, Afropop) (en distribution chez CD Baby (en (http://en.wikipedia.org/wiki/CD_Baby))/ USA) [16] . Le clip Je Suis Là sortie officielle le 20 décembre 2019 et diffusé dans la compilation des 15 meilleurs clips sur Ivoire TV Music [17] . Le 2ème clip Ba Soucis sortie le 20 février 2020 [18]. Le 3ème clip C'est Pas Bien issus de l'album Je Suis Là est N°1 du Top 10 sur Ivoire+ TV [19] Côte d'ivoire. Le 4ème clip Baby Bra est sortie le 27 novembre 2020 [20]

Il endosse plusieurs rôle en tant que chanteur, acteur et comédien dans la comédie musicale Le vol du Boli de et avec Damon Albarn (producteur), Abderrahmane Sissako (metteur en scène) et Charles Castella (réalisateur), jouée en octobre 2020 et en 2022 au Théâtre du Châtelet à Paris[21].

En 2021, Borrina Mapaka joue en première partie du groupe Les Innocents (groupe) lors du Festival International de Guitare de Montauroux [22].

Borrina & Longo

Borrina Mapaka, lors de ses multiples concerts, rencontre divers artistes et décide en 2009, avec certains d'entre eux, de fonder le groupe Borrina & Longo. Leur univers différents (world music, hip hop, reggae, afrobeat, soul, jazz, pop...) amène une richesse et une musique métissée : la Worldbeat. Ils sortent un premier EP en 2012. Leur premier album est prévu courant 2021.

Discographie

Enregistrements solo

Albums collaboratifs et featuring avec Borrina Mapaka

2009 : Rennie’s Shank. (featuring (single) avec les artistes Simo. Drunken Monkey
2009 : Bridging The Void. Featuring avec les artistes Renee Wilson (choriste dans le film Ray, Simo, Diana Luna et Isaac James (en (http://en.wikipedia.org/wiki/Isaac_James)) sur le titre Dub City
2011 : Deep House. Vol 1. B. Smiley feat Borrina Mapaka sur le titre Better Days (extrait de l'album Let it play)
2011 : Entre 2 Extrèmes. Featuring de Borrina Mapaka sur l'album de Scotty Mavula sur les titres Je brasse tout et Fugitif
2012 : Touch Stone. B. Smiley feat Borrina Mapaka sur le titre Les anges (extrait de l'album Let it play)
2014 : Tempo Riddim Version. Borrina Mapaka featuring avec Jody Bigfoot (nintempo riddim)
2016 : Warriors 4 Ze Peace. Feat de Borrina Mapaka avec Sangoku sur le titre Muzika

Productions borrina records

Distinctions

Catégorie Genre Chanson/Album Année Résultat
2ème Prix Top Africa, Le meilleur des nouvelles musiques Africaines World Wiwu Sana 1997 Lauréat
1er prix international de la World music à Québec World Yula 1999 Lauréat
Six mois sur la playlist de la BBC World Yula 1999 Lauréat
15ème position de la playlist de Francophonie Diffusion (en (http://en.wikipedia.org/wiki/Francophonie_Diffusion)) World Marianne 2002 Lauréat
2ème prix de la catégorie Afros Pépites lors du show musique d’Afrique Centrale, l’Afro Pépite Show (3ème édition). Réinterprétation par le groupe Borrina & Longo World Yula 2011 Lauréat
N°1 du TOP 10 sur Ivoire+ TV, Abidjan Côte d'Ivoire Afrobeat Afro-pop C'est Pas Bien, Album Je Suis Là mai 2020 Lauréat

Engagements

Borrina Mapaka est un artiste engagé humainement et artistiquement. Dans son album Yula, sorti en 1999, et dans le titre portant le même nom, Borrina parle de la guerre qu'ils ont vécu au (Congo). Il demande aux Anciens avec beaucoup de tristesse, quel est l'héritage qu'ils prévoient pour les jeunes qui viennent, quand on voit toutes ces guerres, ces morts.... Question qu'il pose également aux Hommes d'États mais pas seulement aux dirigeants du Congo mais aussi à tous ceux des pays Africains. Il dédie son clip aux personnes qui ont perdu des êtres chers lors de divers affrontements[non neutre].

Dans son album The Forest Man, sorti en mars 2016, dont le thème est la déforestation, Borrina veut sensibiliser son public.

Notes et références

  1. Borrina Mapaka, « Biographie Borrina Mapaka », sur https://borrinaofficial.com/
  2. 2,0 et 2,1 Interview : Borrina Longo, « EPK Borrina Mapaka / Borrina & Longo 2016/2017 »,
  3. 3,0 et 3,1 « Musique: Borrina Mapaka, après le Masa 2020, le confinement », sur fratmat.info, (consulté le )
  4. Borrina Mapaka, « Biographie de Borrina Mapaka », sur https://borrinaofficial.com/,
  5. Le rêve Africain, « Borrina & Longo 2ème prix de la catégorie Afros Pépites », sur lereveafricain.free.fr,
  6. Berkeley World Music, « Borrina Mapaka, Berkeley World Music Festival en 2004 », sur berkeleyworldmusic.org,
  7. bcitizen, « Borrina Mapaka - Festival Berkeley World Music en 2004 »,
  8. « Borrina Mapaka », sur musicinafrica.net (consulté le )
  9. (de) Christian Beck, « Sortie de l'album The Forest Man de Borrina Mapaka », sur Folker (Zeitschrift) (de),
  10. (de) Günter, « Ohrenschmauch (Article Borrina Mapaka, Sortie album The Forest Man, mars 2016) », sur nadann.de,
  11. Borrina Mapaka, « Discographie Borrina Mapaka », sur https://borrinaofficial.com/
  12. Borrina Mapaka, « Biographie et discographie Borrina Mapaka », sur africultures.com
  13. Africa Express, « Borrina Mapaka, Africa Expres Festival en 2019 », sur http://www.africaexpress.co.uk
  14. Waltham Forest, London Borough of Culture 2019, « Borrina Mapaka - Africa Express: The Circus en 2019 »
  15. CD Baby, « Borrina Mapaka, Album Or Angel », sur https://borrinaofficial.com/je-suis-la/or-angel-official-store/
  16. CD Baby, « Borrina Mapaka, Album Je Suis Là », sur https://borrinaofficial.com/je-suis-la/je-suis-la-official-store/
  17. Site Borrina Mapaka, « Borrina Mapaka, Clip Je Suis Là » (https://borrinaofficial.com/), sur https://borrinaofficial.com/
  18. Site Borrina Mapaka, « Borrina Mapaka, Clip Ba Soucis » (https://borrinaofficial.com/), sur https://borrinaofficial.com/
  19. Site Borrina Mapaka, « Borrina Mapaka, Clip C'est Pas Bien » (https://borrinaofficial.com/), sur https://borrinaofficial.com/
  20. Site Borrina Mapaka, « Borrina Mapaka, Clip Baby Bra » (https://borrinaofficial.com/), sur https://borrinaofficial.com/
  21. Christophe Candoni, « Le vol du Boli d'Abderrahmane Sissako et Damon Albarn », sur Sceneweb, (consulté le )
  22. Borrina Mapaka, « Discographie Borrina Mapaka » (https://borrinaofficial.com/), sur https://borrinaofficial.com/

Annexe

Liens externes

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).