Bruno Bucciarati

Aller à la navigation Aller à la recherche

Bruno Bucciarati
Personnage de fiction apparaissant dans
JoJo's Bizarre Adventure.

Naissance 27 septembre 1980
Origine Italien
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux Noirs
Yeux Bleus
Caractéristique Groupe sanguin AB
Taille 178 cm
Stand Sticky Fingers
Première apparition vol. 47
Dernière apparition vol. 63

Bruno Bucciarati (ブローノ·ブチャラティ, Burōno Bucharati?), parfois orthographié Bruno Buccellati, est un personnage de Golden Wind, la cinquième partie de JoJo's Bizarre Adventure.

Bucciarati est un chef dans le gang de la mafia napolitaine, "Passione". Il dirige son propre groupe, et est le premier à rejoindre la cause de Giorno Giovanna.

Il est également un manieur de stand, utilisant "Sticky Fingers" au combat.

Apparence

Bruno Bucciarati est un homme de taille légèrement au dessus de la moyenne, et de carrure mince. Il possède des cheveux mi-longs, ainsi qu'une frange couvrant son front, et d'une tresse qu'il rabat sur le haut du crâne et tient par deux ajouts semblables à des barrettes.

Son costume est de couleur majoritairement blanche, et est recouvert de petites taches noires. Ce motif fait référence au pelage hivernale de l'hermine, symbole de courage, noblesse, et pureté. Le costume est également orné de plusieurs fermetures éclair, notamment sur les épaules et le col, en référence à la capacité de son stand, Sticky Fingers. Tout comme Giorno, une grande partie de sa poitrine est apparente. Sa poitrine révèle un dernier détail, qui n'a pas été confirmé officiellement par l'auteur, qui est une pièce de lingerie en dentelle ou un tatouage.

Lorsque Bruno avait sept ans, son apparence était similaire à celle de sa vie d'adulte, la seule différence étant que sa poitrine n'était pas autant visible.

Passé

Bucciarati naît dans un village de pêcheurs sur la côte italienne. Alors qu'il a sept ans, ses parents divorcent, le laissant décider avec qui il vivra. Bucciarati, contre toute attente, choisit de vivre avec son père et de rester dans son petit village natal, alors que sa mère part en ville. Bucciarati prend cette décision sachant que sa mère finirait par refaire sa vie tandis que son père, dont la santé est fragile, se laisserait dépérir seul abandonné par sa femme et son enfant. Bucciarati reste donc avec lui pour l'aider à surmonter cette séparation.

Un jour de pêche, son père est grièvement blessé par des trafiquants de drogue qu'il a surpris dans leurs trafic. Les trafiquants tentent de l'achever à l'hôpital, mais Bruno, qui était caché sous son lit les poignarde tous deux sans la moindre hésitation.

Pour se protéger, Bucciarati entre dans le gang mafieux ennemi aux deux trafiquants de drogues, Passione, où il intègre le groupe de Polpo. Par conséquent, il doit lui aussi s'engager dans le trafic de drogue, mais espère pouvoir changer cela de l'intérieur.

Dans Golden Wind

Au départ, Bucciarati, est envoyé par Polpo pour découvrir l'assassin de Luca « Larme à l'Œil ». Ses recherches à l'aéroport de Naples l'on mené à chercher Giorno Giovanna qui est la dernière personne à avoir été vue avec Luca « Larme à l'Œil » en vie. Il rencontre alors Giorno dans un tramway, et après un interrogatoire musclé, la rencontre prend rapidement la tournure d'un affrontement entre les deux hommes. Magré sa défaite, Bucciarati fut épargné par Giorno, qui voyait en lui le même genre d'individu que lui : quelqu'un soucieux d'arrêter le trafic de drogue en s'attaquant à la mafia depuis l'intérieur.

Après lui avoir expliqué comment intégrer sa bande, Bucciarati servit plus ou moins de mentor à Giorno parmi son groupe.

Dans le groupe, Bucciarati est clairement le chef et ce, même avant son avancement au statut d'« opérateur ». De plus, il est clairement avec Giorno, le plus doué de la bande, le plus intelligent et le plus prudent. C'est cette similitude et cette complicité entre les deux personnages qui renforce le statut de deutéragoniste de Bruno.

Dans l'histoire, c'est lui qui se débarrasse de Zucchero, de Pesci et Prosciutto et enfin de Secco, il est également le premier à affronter le Boss et le premier à tomber sous ses coups. En effet, Bucciarati est le premier à mourir, dès le tome 56, néanmoins, sa hargne et les pouvoirs de Giorno le transforment en une espèce de mort-vivant encore doté de volonté. On se rend compte plus ou moins de sa mort (puisqu'au début, on pense qu'il s'en est tiré in-extremis), Bucciarati lui-même n'ose pas avouer aux autres qu'il n'est qu'un cadavre en sursis.

Finalement, il retrouve momentanément la vie en échangeant son corps avec Doppio, l'identité cachée du Boss mais il scelle son destin (à dessein) en achevant Silver Chariot Requiem. Bucciarati accepte sa mort, prédite par Rolling Stones, sans regret, content d'avoir pu aider Giorno et d'avoir contribué à la fin du Boss.

Sticky Fingers

Sticky Fingers est un Stand de combat rapproché, capable de créer des zippers là où il frappe. Même si cela à l'air assez bizarre au début, Bucciarati l'utilise avec une ingéniosité surprenante. Il l'utilise principalement pour créer des ouvertures dans des murs, le sol ou encore se cacher à l'intérieur d'autres humains, mais il peut aussi s'en servir pour rattacher un bras ou une jambe à son corps d'origine. Les zippers créés par Sticky Fingers permettent également d'aller dans une sorte d'espace parallèle dont Bucciarati ignore la localisation. Cette technique permet à Bucciarati de créer habilement des toilettes de fortune pour les besoins de Trish, lorsque ces derniers se cachent dans la tortue Coco Jumbo.

Divers

  • Son musicien préféré est Miles Davis.
  • Son film préféré est Le Facteur.
  • Son cri de guerre est en deux parties, il frappe d'abord en disant « Ari Ari », puis après avoir achevé l'ennemi, il prononce « Arrivederci » signifiant « Au revoir » en italien.

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l'animation et de la bande dessinée asiatiques
  • Portail de la fantasy et du fantastique