Encyclopédie Wikimonde

Divino Ferreira de Souza

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Divino Ferreira de Souza était un militant du Parti communiste du Brésil (PCdoB). il est né le 12 septembre 1942 à Caldas Novas, mais enregistré à l'État civil à Mossâmedes, État de Goiás, fils de José Ferreira de Souza et Maria Gomes de Souza. Ses noms de clandestinité : Nunes, Goiano, Adão, Cardoso.

Né dans une famille peu nombreuse, il n'avait qu'une sœur. Il partit pour Goiânia en 1947, où il commença à travailler à huit ans comme vendeur de journaux puis dans le commerce. Il a étudié au Collège de Commerce de Campinas.

Militant depuis 1961 à l'Union Goianaise des Lycéens, proche des communistes, il participa à diverses grèves étudiantes. Idéaliste, il rêvait d'un pays juste et égalitaire.

Il quitte Goiânia le 28 janvier 1966 pour n'y jamais retourner. En 1967, on le retrouve en Chine et en Albanie. Il rentre clandestinement au Brésil, pour partir vivre dans les campagnes du Goiás et, plus tard, en Araguaia, où il travaille comme commerçant et agriculteur, dans la région de Brejo Grande. Il combat dans la Colonne A.

Le 14 octobre 1973, il est blessé dans une embuscade tendue par les Forces Armées, en compagnie d'André Grabois, d'Antônio Alfredo Campos et de João Gualberto Calatroni, sur le terrain d'Antonio, le long des rives du rio Fortaleza.

Les témoins disent que les corps furent enterrés sur le lieu même où ils furent abattus, et qu'un morceau de mâchoire fut trouvé dans ce même champ.

Le rapport du Ministère de la Marine dit que Divino serait mort le 14 décembre 1973, c'est-à-dire deux mois après avoir été blessé.

Sources


Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).