Encyclopédie Wikimonde

Dominique Desmons

Aller à : navigation, rechercher
Dominique Desmons
Nom de naissance Dominique Desmons
Naissance (63 ans)
Drapeau de la France Limoges, France
Activité principale Artiste lyrique
Ténor
Style Opéra Cabaret Music-hall
Années d'activité Depuis 1998
Formation Conservatoire de Limoges
Site internet https://www.facebook.com/DominiqueDesmonsLaPage

Né le 25 septembre 1957 à Limoges, Dominique Desmons est chanteur lyrique et de variétés. Il est aussi comédien, pianiste et auteur-compositeur.

Biographie

Il a fait ses études au conservatoire de Limoges où il a obtenu ses prix de Chant (avec Denise Monteil et Brenda Hubbard), d’Art dramatique et de formation musicale.

Il interprète la mélodie française, le lied et participe à de nombreux concerts de musique sacrée (œuvres de Bach, Heinrich Schütz, Mozart, Schubert...).

Il se consacre à la chanson, au cabaret et au music-hall en fondant avec Marie-Françoise Rabetaud, en 1978, le duo Rabetaud et Desmons, parrainé en 1989 par les Frères Jacques, qui se spécialise dans le répertoire de Jean Villard dit Gilles du duo Gilles et Julien, chansonnier suisse vaudois ainsi que des chansons d’auteurs du milieu du XIXe siècle à nos jours (nombreuses tournées en Suisse, Québec, festivals français : Avignon, Les Nuits de Champagne, Casino de Paris pour un hommage aux Frères Jacques en 1996, Festival de Marne…)[1].

Depuis 1998, Dominique Desmons poursuit une carrière de chanteur lyrique et se produit dans des rôles de ténor de caractère ou de trial dans des opérettes : La Fille de madame Angot, Le Jour et la Nuit et Les Cent Vierges de Charles Lecocq ; Les Cloches de Corneville de Robert Planquette ; Mam’zelle Nitouche de Florimond Ronger dit Hervé ; Barbe-Bleue, Bataclan, La Belle Hélène, Les Brigands, Croquefer, La Grande-duchesse de Gérolstein[2], Orphée aux Enfers, La Périchole, Une Demoiselle en Loterie, La Leçon de chant électromagnétique et La Vie Parisienne de Jacques Offenbach ; Les Mousquetaires au couvent de Louis Varney ; Véronique d'André Messager ; La Veuve Joyeuse et Le Pays du Sourire de Franz Lehár ; Rêve de Valse d’Oscar Straus ; Quatre Jours à Paris, La Route fleurie et Méditerranée de Francis Lopez ; Un de la Canebière[3] de Vincent Scotto ; Coquin de Printemps de Guy Magenta. Il aborde l’opéra-comique du XVIIIe siècle : Sancho Pança de François-André Danican Philidor et Le Délire de Henri Montan Berton, ainsi que des œuvres contemporaines : Le Petit Opéra thérapeutique d’Isabelle Aboulker. Il a joué dans Lakmé de Léo Delibes, Le Médecin malgré lui[4] de Charles Gounod, Pan y toros, zarzuela de Francisco Asenjo Barbieri (Opéra de Limoges, Odéon de Marseille, Compagnie lyrique du Languedoc, Centre lyrique d’Auvergne, Atelier lyrique de Tourcoing, Atelier lyrique de Haute-Normandie, La Clef des Chants, Festival des châteaux de Bruniquel…).

Depuis 2000, il met en scène des spectacles de chansons françaises pour diverses chorales, ensembles vocaux ou chanteurs de variétés.

Dominique Desmons est également, professeur de chant, pianiste, auteur et compositeur de musiques de scènes pour le théâtre. Il a cosigné des chansons avec Anne Sylvestre, Vincent Roca, Allain Leprest, Claude Lemesle et a mis en musique les poètes Aragon, Bernard Dimey et Gaston Couté. Il donne des conférences sur la chanson et l'Art lyrique. Il est l'auteur d'articles, préfaces et communications sur des thèmes musicaux variés.

Discographie

1992 : CD Rabetaud et Desmons chantent Gilles (Radio Suisse Romande-La Première, Evasion, l'Agence)

2003 : CD Rabetaud et Desmons - Les Lignes de la Vie (Ouï 0303)

2004 : DVD Salut les Frères Jacques, Rabetaud et Desmons interprètent La Demoiselle de bas-étage (réalisation Pierre Tchernia - Production : Rym Vidéo)

2004 : CD Clémentine - Chasse à l'homme

2006 : CD Rabetaud et Desmons - Il fait chaud à Mexico (Ouï 07/01)

2008 : CD Clémentine - Portraits (Camino Verde - Académie musicale de Villecroze)

2011 : DVD Un moment autour de Bernard Joyet (Tranches de scènes - Chansons en stock n°9)

Publications

1994 : Le Crime de la chanson des rues à l'opéra, en France, de 1870 à 1914, communication dans Crime et Châtiment dans le roman populaire de langue française du XIXe siècle (Collection Littératures en marge - PULIM)

1995 : Accompagnateur et arrangeur ?, article publié dans la revue Marsyas, n° 33 - L'Accompagnement - Revue de pédagogie musicale et chorégraphique (La Villette - Cité de la musique)

2001 : L'interprétation de la chanson française du XXe siècle, article publié dans la revue Le Journal de l'Association française des professeurs de chant pour l'étude et la recherche page 34 - N°8 - Août 2001

2001 : Le meilleur de Gilles, (alias Jean Villard), Brèves effusions de l'âme, préface du tome I (Publi-Libris)

Vidéos

Quelques vidéos : [vidéo] Le Gérontophile sur YouTube par Dominique Desmons - Le Bonheur de Jean Villard-Gilles - Nos Quatre Cents Coups par le duo Rabetaud & Desmons - Le Moucheur de Chandelles par le duo Rabetaud et Desmons - 14 juillet de Jean Villard-Gilles - Un Amour en Italie de Jean Villard-Gilles - Le petit Café-Tabac de Jean Villard- Gilles - Le Rire et ses Rois de Jean Villard-Gilles

Notes et références

  1. «Dominique Desmons et Marie-Françoise Rabetaud, un duo chantant qui ne craint pas l’usure» sur le site du Populaire, 15 mai 2014
  2. http://www.toutpoitiers.com/article/offenbach-la-grande-duchesse-de-gerolstein.php
  3. Opérette, magazine édité par l'ANAO (Académie Nationale de l'Opérette), n° 156 - 1er août 2010, p.34, article : Rencontre avec Dominique Desmons, critiques Les Cent Vierges et Un de la Canebière pages 28 - 29 - 31
  4. Opéra Magazine, décembre 2009 : critique du Médecin malgré lui opéra-comique de Charles Gounod - Théâtre du Polydôme, Clermont-Ferrand, 15 octobre 2009

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).