Espace Marc-Sangnier

Aller à la navigation Aller à la recherche
Espace Marc-Sangnier
Description de l'image Espace Marc-Sangnier.jpg.
Lieu Mont-Saint-Aignan (76130)
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 769 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Architecte Karine Millet
Inauguration 12 septembre 2019
Nb. de salles 2 salles: Le Plateau 130 et l'Atelier
Capacité 440 places /120 places
Anciens noms Centre socio-culturel Marc-Sangnier
Statut juridique municipal et Établissement Public de Coopération Culturelle
Gestionnaire Ville de Mont-Saint-Aignan
Structure-mère Ville pour l'Espace Marc-Sangnier et EPPC regroupant les villes de Rouen, Petit-Quevilly et Mont-Saint-Aignan pour le Centre dramatique national
Direction Laurent-Martin Schmit
Direction artistique David Bobée pour le Centre dramatique national de Normandie-Rouen et Laurent-Martin Schmit pour la ville de Mont-Saint-Aignan
Site web https://www.montsaintaignan.fr/

Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Espace Marc-Sangnier
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Espace Marc-Sangnier

L’Espace Marc-Sangnier (EMS) est l'équipement culturel de la commune de Mont-Saint-Aignan, dans le département de la Seine-Maritime en France, inauguré le 12 septembre 2019[1]. Il abrite également une partie du Centre dramatique national de Normandie-Rouen, établissement public de coopération culturelle, labellisé par le Ministère de la Culture[2].

Histoire du lieu

Avant la longue période de reconstruction (2011-2019), l'Espace Marc-Sangnier s'est d'abord nommé Centre social Marc-Sangnier puis Centre socio-culturel Marc-Sangnier.

Le centre socio-culturel Marc-Sangnier

La construction du centre socio-culturel Marc-Sangnier[3] s'est inscrite dans le développement urbanistique plus général du quartier du plateau dont les terrains restés terres agricoles jusqu'à la fin des années 1950 accueillent un vaste projet d’urbanisme qui comprendra à terme le campus universitaire et un ensemble d’immeubles. Ce projet germe dès 1962 puisqu'un questionnaire relatif à la création d'un "centre Social" est envoyé aux habitants[4]. La séance du Conseil municipal du 1er février 1963 délibère et donne son accord. Si la première pierre de ce centre qui n'est initialement qu'un centre social est posée le 11 avril 1964 par le préfet de Seine-Maritime Pierre Chaussade en présence du maire de Mont-Saint-Aignan Alain Brajeux et du député Jean Lecanuet, le premier coup de pioche de ce projet pensé par l'architecte André Guerrier ne sera donné qu'en janvier 1967[5]. Inauguré en 1968, l'équipement accueille un centre de protection maternelle et infantile, une halte d'enfants et des salles destinées à des activités ménagères et culturelles. La municipalité insiste alors sur la nécessité de créer à Mont-Saint-Aignan un lieu de rencontre pour accroitre les relations de voisinage censées être défaillantes dans les cités modernes[6]. La gestion du centre est alors rapidement confiée par convention à une Association Marc-Sangnier. Mais des tensions apparaissent dès 1973 entre cette association et la municipalité et il faudra attendre 1978 pour que soit officialisé un Service des affaires Culturelles dont dépendra désormais le centre socio-culturel[7].Au fil des ans diverses activités sont venues se greffer sur le projet initial :

  • 1971 : création d'une cafétéria pour rendre le lieu plus convivial.
  • 1979 : création de l'École d'Improvisation Jazz[8], première école de ce type en France, par Christian Garros.
  • 1982 : création des soirées du vendredi en partie subventionnées par la DRAC de Haute-Normandie.
  • 1983 : création de l'école municipale de musique.
  • 1992 : naissance du Centre d'Art, d'Essai et de Création (CAEC) dont la mission est de soutenir la création artistique contemporaine.
  • 1994 : première édition des séances Sésame, spectacles à destination du jeune public.

L'Espace Marc-Sangnier

Genèse du projet

Dès 2004, la nécessité de détruire les équipements devenus inadaptés aux besoins des usagers et de reconstruire un nouvel espace se profile. 2005 marque la fusion entre le CAEC de Mont-Saint-Aignan et la Scène Nationale de Petit-Quevilly sous l'appellation Scène nationale Petit-Quevilly/Mont-Saint-Aignan ; un projet artistique commun est élaboré dans lequel chacun des lieux conservera toutefois son identité et dont les formes dominantes sont le théâtre et la danse. Il prévoit une programmation commune accueillant tant des compagnies de renommée nationale que de jeunes artistes prometteurs. Des résidences d'artistes sont également prévues. En juin 2013, cette Scène Nationale fusionne avec le théâtre des Deux Rives sous l'appellation de Centre dramatique national de Haute-Normandie puis de Centre dramatique national de Normandie-Rouen à la suite de la réunification de la Normandie en janvier 2016. David Bobée en devient son directeur et le reste, après reconduction de son mandat en 2017, jusqu'en février 2021.

Travaux

En juin 2005, le Conseil municipal et son maire de l'époque Françoise Guégot désignent Frédéric Borel comme lauréat du concours d'architecture en vue de la construction du nouveau centre. Les études de maitrise d’œuvre chiffrent alors le projet à 8,4M€ HT. Mais en 2008, le nouveau maire Pierre Léautey et son équipe décident de renoncer au projet et préfèrent y substituer une réhabilitation/extension estimée à 5.5 M€ HT. En janvier 2010, un nouveau concours d'architecte est lancé. Le projet est attribué à l'architecte Karine Millet. Dès mai 2011, le permis de construire est déposé en mairie et le centre culturel ferme ses portes pour entamer ce qui sera une vie hors-les-murs longue de 8 ans. Le chantier démarre réellement en mars 2013 et s'achèvera en 2019.

Ouverture du lieu

  • 12 septembre 2019 : Inauguration officielle en présence de nombreux élus et personnalités dont Catherine Flavigny, maire de Mont-Saint-Aignan, Yvon Robert, président de la Métropole Rouen Normandie, Hervé Morin, président du Conseil régional de Normandie ou bien encore Pierre-André Durand, préfet de Seine-Maritime ainsi que Pascal Martin, Président jusque fin septembre 2019 du Conseil départemental de la Seine-Maritime.
  • 13 et 14 septembre 2019 : Un week-end inaugural marquant l'ouverture au public est organisé avec notamment des visites théâtralisées du nouveau lieu et des mini-concerts proposés par les membres de l'École d'improvisation Jazz(EIJ). Les visiteurs découvrent également des saynètes offertes par les élèves des cours d'art dramatique municipaux et participent à des séances d'initiation de danse Garden swing[9].
  • 21 septembre 2019 : Présentation de la saison 2019/2021 du CDN Normandie-Rouen au Plateau 130 avec en préambule la représentation sur le parvis de "L'effet Matilda", l'un des épisodes du feuilleton théâtral "Mesdames, messieurs et le reste du monde" écrit par Ronan Chéneau et mis en scène par David Bobée[10].

Les différents espaces

Le nouvel Espace Marc-Sangnier (EMS) se déploie sur une surface totale de 3000m² et possède au pied de sa façade sud un grand parvis arboré de 400m² sur lequel peuvent se dérouler aisément diverses manifestations. Construit sur trois étages, il se compose principalement de:

  • le Plateau 130, une grande salle de spectacle d'une jauge de 441 places assises dont 10 peuvent accueillir des personnes à mobilité réduite. Son nom est composé à la fois du nom du quartier de Mont-Saint-Aignan où se trouve l'Espace Marc-Sangnier et du code postal de la ville.
  • "l'Atelier", une salle de spectacle équipée de gradins escamotables. Sa jauge varie de 128 à 300 places (gradins rétractés) et son plateau modulable permet de passer de 150m² à 300m². Cette salle existait déjà à l'origine du centre socio-culturel Marc-Sangnier mais a été totalement réhabilitée.
  • la salle Christian Garros dédiée principalement à l'enseignement du théâtre d'une surface parquetée de 167m² et équipée de vestiaires. Elle peut accueillir ponctuellement des répétitions d'artistes.
  • la bibliothèque municipale Marc-Sangnier. Celle-ci propose sur 137m² plus de 8500 ouvrages. En plus des romans et des documents, un important fonds d'ouvrages large vision et d'audiolivres permet aux personnes déficientes visuelles d’accéder à la lecture. En outre, une attention particulière a été portée aux fonds théâtre, arts plastiques et partitions pour que les élèves des différents cours d'enseignements artistiques municipaux puissent consulter les ressources documentaires en lien avec leur pratique[11].
  • la Galerie, un espace d'exposition qui a notamment accueilli les œuvres de l'artiste plasticien Dov Melloul[12] ainsi qu'une exposition intitulée "Bloody Monster" [13] organisée par le FRAC Normandie Rouen.
  • 13 salles pour l'enseignement musical, réparties sur trois étages, dont une dédiée à la Musique Assistée par Ordinateur (MAO).
  • un grand patio consacré à l'accueil du public.
  • un petit patio intérieur réservé aux artistes.
  • un ensemble de huit loges réparties sur deux niveaux pour l'accueil des artistes lors de spectacles ou de résidences.
  • 13 bureaux occupés par les administrations du service de la Vie culturelle de la Ville de Mont-Saint-Aignan, du Centre dramatique national Normandie-Rouen et de l’École d'improvisation Jazz (EIJ).

Les différentes activités

L'Espace Marc-Sangnier est un lieu à vocations multiples. Il accueille notamment:

  • La programmation culturelle de la Ville de Mont-Saint-Aignan; pour la première fois en 2020, le service de la Vie Culturelle de Mont-Saint-Aignan propose une saison culturelle regroupant une programmation de spectacles tout public ayant lieu le vendredi soir et des spectacles jeune public se déroulant le dimanche matin (ex séances Sésame). La saison 2020/21 a été baptisée "La Vi[ll]e, demain"[14]. Les séances destinées aux enfants sont en général précédées d'un mini-concert organisé en partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Rouen.
  • Une partie de la programmation du Centre Dramatique National Normandie-Rouen[15] qui se déploie à la fois sur le Plateau 130 et à l'Atelier.
Bibliothèque de l'EMS
  • La bibliothèque municipale Marc-Sangnier[16]. Par une délibération du conseil municipal du 27 juin 2018, la bibliothèque qui avait été jusqu'à présent gérée par les bénévoles de l'association Bibliothèque Pour Tous devient municipale le 1er janvier 2019. Sa mission générale est de favoriser par les moyens appropriés l'accès à la culture pour tous[17]. En plus de sa fonction traditionnelle de prêt, la bibliothèque organise régulièrement des évènements "Mômes en lire" destinés à rapprocher les enfants du monde des livres et participe chaque année à l'opération nationale "Le printemps des poètes" dont le thème de l'édition 2021 est "Le désir". Elle propose aussi mensuellement "Au fil des pages" qui permet aux lecteurs d'échanger, lors de cafés littéraires, leurs coups de cœur [18] mais aussi de participer à des ateliers d'écriture ou bien encore de venir à la rencontre d'auteurs. Son partenariat conventionné avec le réseau Canopé, permet aux classes des établissements scolaires du 1er degré d'emprunter des documents pédagogiques, d'accéder à des ressources numériques et d'utiliser du matériel informatique prêté par le réseau.
  • Les cours d'arts dramatiques dispensés par les membres de la Troupe de l'Escouade[19].En parallèle de leur travail de création, ceux-ci transmettent leur savoir et sont profondément impliqués dans un travail à destination d’un public pluriel, éloigné des pratiques artistiques de par des situations de handicap ou des difficultés sociales. Les cours hebdomadaires sont enseignés aux enfants dès le CM1, aux adolescents mais également aux adultes[20].
  • Les cours d'enseignement musical dispensés par les onze professeurs de l'école municipale. Des cours d'éveil musical sont proposés aux enfants dès l'âge de cinq ans. Le premier cycle d'enseignement débute à partir de six ans. L'élève choisit alors un instrument particulier parmi batterie, basse, clarinette, flûtes à bec et traversière, guitare, piano, saxophone, violon ou violon alto. La formation musicale (solfège) n'intervient, par choix pédagogique, qu'à partir de la seconde année. Le deuxième cycle d’enseignement propose des cours individuels pendant lesquels l’élève approfondit l’étude de l’instrument. Les adultes peuvent également recevoir des cours individuels[21].
  • L’École d'improvisation Jazz qui dispense des cours de musique individuels ou en formation[22].
  • Une partie des cours du Cefedem[23] de Normandie, école supérieure qui prépare aux métiers d'enseignants de musique et de danse.

Accès et contact

Références

  1. « Inauguration de l'Espace Marc-Sangnier », sur Culture.gouv.fr,
  2. « LES TROIS LIEUX », sur CDN de Normandie-Rouen (consulté le )
  3. « Espace Marc-Sangnier épisode 1 », sur rcf.fr,
  4. « Votre centre social et culturel », Bulletin d'informations Municipales de la ville de Mont-Saint-Aignan n°16,‎
  5. « Réalisations sociales ou scolaires prévues pour 1967 », Bulletin d'informations Municipales de la ville de Mont-Saint-Aignan n°34,‎
  6. M. CAFFIN, maire adjoint chargé des affaires sociales, « Le centre socio-culturel Marc Sangnier bientôt une réalité », Bulletin d'informations Municipales de la ville de Mont-Saint-Aignan n°36,‎
  7. Mont-Saint-Aignan 1819-2019 Comment devient-on une ville?, Editions des falaises, 111 p. (ISBN 978-2-84811-424-8), p. 84-85 99-101 
  8. « École d'improvisation Jazz Christian Garros », sur eijgarros.fr
  9. « L'EMS ouvre ses portes! », le MAG mensuel d'informations municipales n°97,‎ , p. 13 (lire en ligne)
  10. Véronique Baud, « Au Plateau 130 de Marc-Sangnier, lancement de la saison du Centre Dramatique National Normandie-Rouen », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne)
  11. « Place au nouvel EMS ! », Le MAG, mensuel d'informations municipales n°97,‎ , p. 11 à 13 (lire en ligne)
  12. « Ambiguïté de l'existence », sur culture.montsaintaignan.fr,
  13. « Exposition Bloody Monster », sur cdn-normandierouen.fr,
  14. « La vi[ll]e, demain : saison 2020/21 », sur culture.montsaintaignan.fr,
  15. « Programmation saison 20/21 », sur cdn-normandierouen.fr
  16. « BIBLIOTHEQUE MARC SANGNIER », sur bibems.montsaintaignan.fr
  17. « Délibération n°2018-6-6 », Compte-rendu du Conseil municipal de la Ville de Mont-Saint-Aignan,‎ , p. 6,7 (lire en ligne)
  18. « La bibliothèque », sur culture.montsaintaignan.fr,
  19. « Troupe de l'Escouade », sur troupedelescouade.fr
  20. « Art dramatique : la discipline », sur culture.montsaintaignan.fr,
  21. « Musique : la discipline », sur culture.montsaintaignan.fr
  22. « EIJ Garros », sur eijgarros.fr
  23. « Bienvenue au Cefedem de Normandie », sur cefedem-normandie.fr

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).