Fabien Escalona

Aller à la navigation Aller à la recherche

Erreur Lua dans Module:Infobox/Localdata à la ligne 29 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Fabien Escalona est un politologue français né en 1987 à Grenoble[1].

Il est rattaché au laboratoire Pacte (unité mixte de recherche entre CNRS et université de Grenoble), à l'Institut d'études politiques de Grenoble et à l'UPMF[2]. C'est un politologue français spécialiste de la social-démocratie en Europe. Il se définit par ailleurs comme politiste selon ses mots[3].

Domaines de recherche

Domaines de recherche : Partis politiques, Élections, Systèmes de clivages, Pensées critiques. Thème principal de recherche : La social-démocratie en Europe. Thèmes secondaires: La gauche radicale et les « dissidents sociaux-démocrates », Les évolutions électorales dans les idéopôles en France et en Europe.

Biographie

Née le 18 avril 1987 à Grenoble. Il obtient son Master de « Politiques publiques et changement social » (spécialité recherche « Sciences de gouvernement comparées » à Sciences Po Grenoble en 2010. Il obtient son doctorat en science politique en 2016 à l'Université de Grenoble[1], en soutenant sa thèse intitulée « La reconversion partisane de la social-démocratie européenne. Du régime social-démocrate keynésien au régime social-démocrate de marché »[4]. C'est un intervenant régulier de différent médias tels que Slate.fr[5] et Mémoire des luttes[6]. Contributeur régulier à Mediapart, il a rejoint la rédaction entre janvier et juillet 2017, pour couvrir la séquence électorale de la présidentielle et des législatives françaises[7]. Il intègre à nouveau la rédaction en février 2018.

Analyses

Pendant l’élection présidentielle française de 2017, le chercheur Fabien Escalona souligne qu'En marche ! figure parmi les rares partis d'Europe occidentale créés « ex nihilo » en suivant le modèle de « la professionnalisation des organisations partisanes et [de] l’importation des techniques managériales »[8]. Il a aussi interprété la défaite du PS comme relevant d'un cas d'effondrement partisan[9], notion définie à l'aide du chercheur Charles S. Mack.

Avec Mathieu Vieira, il a importé le concept d'« idéopôle », des métropoles particulièrement insérées dans la mondialisation, dont il a observé les évolutions électorales [10].

Dans le résumé de sa thèse[11], il définit la « reconversion partisane » comme « une modalité particulière de changement partisan, qui seule pouvait permettre à la social-démocratie de surmonter l’obsolescence (plus ou moins avancée) de son projet, de sa coalition électorale et de son modèle organisationnel ».

Ouvrages

  • La reconversion partisane de la social-démocratie européenne. Du régime social-démocrate keynésien au régime social-démocrate de marché, Dalloz, 2018.
  • European Social Democracy During the Global Economic Crisis: Renovation or Resignation? (en co-direction avec David Bailey, Jean-Michel De Waele et Mathieu Vieira), Manchester University Press, 2014.
  • The Palgrave Handbook of Social Democracy in the European Union (en co-direction avec Jean-Michel De Waele et Mathieu Vieira), Palgrave Macmillan, 2013.
  • La social-démocratie entre crises et mutations, Fondation Jean Jaurès, collection « Les Essais », 2011.

Sélection d'articles

  • « Le "moment Macron" », Cités, n°72, 2017, pp. 175-185[12].
  • « La social-démocratie en Europe : crise terminale ou nouveau “champ de bataille” ? », Mouvements, n°89, 2017, pp. 99-111[13].
  • « The heritage of Eurocommunism in the contemporary radical left », Socialist Register, vol. 53, 2016, pp. 102-119[14].
  • « Le sens et le rôle de l’opposition à l’UE du Parti de Gauche » (co-auteur), Politique européenne, n°43, 2014, pp. 31-54[15].

Sélection de chapitres d'ouvrages collectifs

  • « L’émergence d’une nouvelle gauche radicale », in B. Badie et D. Vidal (dir.), L’Etat du monde 2018, Paris, La Découverte, 2017, pp. 181-188.
  • « France: Who Wants to be a Social Democrat? », in I. Schmidt (dir.), The Three Worlds of Social Democracy, Londres, Pluto Press, 2016, pp. 29-45.
  • « La gauche et la droite face au Front National » (avec Gaël Brustier), in S. Crépon, A. Dézé, N. Mayer (dir.), Les faux-semblants du Front National, Paris, Presses de Sciences Po, 2015, pp. 505-527.
  • « La France » (avec Christophe Bouillaud), in N. Brack, J.-M. De Waele, J.-B. Pilet, Les démocraties européennes, Paris, Armand Colin, 2015, pp. 165-176.

Contributions[2]

Contributions sur Mediapart

Contributions sur France Culture

Autres contributions

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 (fr)Science Po Grenoble, « Fabien Escalona Curriculum Vitae », sur sciencespo-grenoble.academia.edu, (consulté le )
  2. 2,0 et 2,1 (fr)PACTE Grenoble, « Escalona Fabien Membre », sur pacte-grenoble.fr, (consulté le )
  3. (fr)France Inter, « Il était une fois la sociale démocratie européenne », sur franceinter.fr, (consulté le )
  4. (fr)Tibaut Rioufreyt, « Soutenance de thèse: Fabien Escalona, « La reconversion partisane de la social-démocratie européenne », Sciences Po Grenoble, 29 novembre 2016 », sur thibaut.rioufreyt.fr, (consulté le )
  5. (fr)Slate.fr, « Slate.fr Profil Fabien Escalona », sur slate.fr (consulté le )
  6. « Fabien Escalona - Mémoire des luttes », sur www.medelu.org (consulté le )
  7. « Fabien Escalona » (https://www.mediapart.fr/biographie/fabien-escalona), sur Mediapart (consulté le )
  8. (fr)Fabien Escalona, « Macron, tel César dans sa start-up » (http://www.mediapart.fr/journal/france/210217/macron-tel-cesar-dans-sa-start), sur Mediapart, (consulté le )
  9. Fabien Escalona, "PS: un cas rare d’effondrement partisan" (https://www.mediapart.fr/journal/france/120617/ps-un-cas-rare-d-effondrement-partisan), Mediapart.fr, 12 juin 2017.
  10. (fr)Fabien Escalona et Mathieu Vieira, « Les idéopôles, laboratoires de la recomposition de l'électorat socialiste », Notes de la Fondation Jean Jaurès, 6 février 2015 : https://jean-jaures.org/nos-productions/Les-ideopoles-laboratoires-de-la-recomposition-de-l-electorat-socialiste
  11. http://fabien-escalona.blogspot.fr/2016/12/docteur-en-science-politique.html
  12. Fabien Escalona, « Le « moment Macron » », Cités, no 72,‎ , p. 175–185 (ISSN 1299-5495, DOI 10.3917/cite.072.0175, lire en ligne, consulté le )
  13. Fabien Escalona, « La social-démocratie en Europe : crise terminale ou nouveau « champ de bataille » ? », Mouvements, no 89,‎ , p. 99–111 (ISSN 1291-6412, lire en ligne, consulté le )
  14. http://socialistregister.com/index.php/srv/article/view/27130#.WZndVVVJbIU
  15. Fabien Escalona et Mathieu Vieira, « Le sens et le rôle de la résistance à l'UE pour le Parti de gauche, The meaning and the role of the resistance to the EU for the Left Party », Politique européenne, no 43,‎ , p. 68–92 (ISSN 1623-6297, lire en ligne, consulté le )

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 561 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Bases à la ligne 285 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 769 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).