Idées reçues sur les voitures électriques

Aller à la navigation Aller à la recherche

Les idées reçues sur les voitures électriques sont des idées reçues répandues au sujet des voitures électriques et sur l'industrie qui l'entoure.

Batterie Li-Ion pour une BMW i3.

Les batteries lithium-ion, qui constitue l'immense majorité des batteries utilisées aujourd'hui dans les voitures électriques sont recyclables. En 2022, c'est environ 50% de la masse de la batterie qui est recyclée mais il serait possible de les recycler jusqu’à entre 80 et 90 %, voire 97 % avec de nouveaux procédés hydrométallurgies et mécaniques.

Depuis 2006, il est obligatoire de recycler au moins 50% de la masse des batteries Li-ion dans l'Union européenne[1].

Fin avril 2022, la France comptait 60 000 bornes de recharge ce qui en fait le 3ème pays européen le mieux doté derrière l'Allemagne et le Royaume-Uni[2].

D'après une étude du centre de recherche sur l'énergie solaire et l'hydrogène en Allemagne il y aurait suffisamment de lithium exploitable dans le monde pour produire 10 milliards de voitures électriques. Selon cette étude, les réserves mondiales exploitables de lithium sont estimées, en 2009, à 11 millions de tonnes et une voiture électrique contient environ trois kilogrammes de lithium[3].

Notes et références

  1. « Le recyclage des batteries lithium-ion : un enjeu stratégique pour l'Alliance européenne des batteries », sur Connaissances des énergies, 16 mar 2020 - 12:00 (consulté le ).
  2. « Voitures électriques : pourquoi l'objectif des 100 000 bornes de recharge n'est-il pas atteint ? », sur Franceinfo, (consulté le )
  3. « La fin du lithium », sur ConsoGlobe, (consulté le )

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l’automobile
  • Portail de l’électricité et de l’électronique
  • Portail de l’environnement