Encyclopédie Wikimonde

Igor Borissovitch Tcharkovsky

Aller à : navigation, rechercher

Igor Borissovitch Tcharkovsky (en russe russe : Игорь Борисович Чарковский, né à Orenbourg (Russie), en 1936) est un chercheur, psychologue, obstétricien[pertinence contestée], psychothérapeute russe ayant lancé le mouvement de l'accouchement dans l'eau en 1963 en mettant au monde des enfants russes au bord de la Mer noire, en présence de dauphins.

Biographie

Diplômé de l'Institut central d'État de Moscou de culture physique, il a travaillé comme chercheur à l'Institut d'Éducation physique et de psychologie et à l'Institut de recherche de l'Académie des sciences pédagogiques. Il a travaillé avec l'appui et sous la direction d'éminents spécialistes russes ou étrangers (Anokhine, Arshavsky, Ivanitsky, Korjouïeva, Korobkova, Ratov, John Cunningham Lilly, Jacques Mayol…). Il a donné de nombreuses conférences internationales pour l'étude des dauphins et des humains.

Il est Président de l'Association internationale de l'aquaculture (EAU), académicien de l'Académie des sciences naturelles de Russie, un ancien membre du présidium de l'Académie des Sciences, docteur honoris causa, professeur de l'Université de Californie, et a travaillé avec diverses structures scientifiques, médicales ou sportives.

Son activité de sage-femme se conjugue à une sorte de yoga spécifique au nouveau-né et à une interaction avec des cétacés. Sa longue pratique (plus de 40 ans) avec environ 20000 accouchements réalisés, lui a permis en outre de développer des thèses pour améliorer le système nerveux et le cerveau d'un nouveau-né humain en partant des possibilités encore inexplorées de l'homme. Sa méthode basée sur une méditation pré-natale, un accouchement sous-marin puis l'apprentissage de la plongée et de la natation aux nouveau-nés, a produit des enfants aux capacités physiques ou mentales améliorées.[réf. nécessaire][non neutre] Ainsi en 1992, il en a fait la démonstration avec un enfant de 21 mois qui a nagé avec les mains liées dans le dos pendant 33 kilomètres en piscine en 15 heures, 2 minutes et 28 secondes, sans arrêt preuve que « les humains peuvent vivre dans l'eau, manger et dormir tout en nageant »[1]. Ses méthodes quoique révolutionnaires, sont parfois mal vues par les autorités médicales, y compris russes[2] et britanniques[1], et nombre de critiques se sont élevées contre elles[3].

En 2007, un bébé est mort lors d'une séance de travail avec Tcharkovsky. Dans la mesure où les parents n'ont pas voulu qu'une autopsie soit pratiquée et ont demandé à ce que leur enfant soit enterré immédiatement, la question de savoir si sa mort a été causée par Tcharkovsky reste en suspens[1].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 (en) Naama Lanski, « Water babies », Haaretz,‎ (lire en ligne)
  2. (en) (unknown), « 'Sea Birth' Pioneer Faces Sexual Assault Charges », The Moscow Times,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Alessandra Stanley, « A Birth Method Stis a Debate », New York Times,‎ (lire en ligne)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).