Encyclopédie Wikimonde

Kalavera Eskrima

Aller à : navigation, rechercher

Le Kalavera Eskrima est un art martial créé en France par Maître Daniel Lamac pendant le XXe siècle.

Description

Il s'agit d'un art martial hybride des guerriers philippins, des conquistadores espagnols, des pirates japonais de Dilao, des Moros du sud des Philippines pratiquant l'art du Silat, sans oublier le Kun-Tao des Chinois.

Style martial pur dans la tradition de l'Arnis (Eskrima), le Kalavera permet le combat dans les trois distances (longue, moyenne, courte), à mains nues ou avec armes. Le Kalavera se caractérise par un travail important sur les esquives mais aussi sur la capacité physique à « encaisser » des coups avec un conditionnement et une préparation respiratoire du corps.

Les techniques de bâtons sont très nombreuses et d'autres styles sont maîtrisés en sus du style Kalavera. L'aspect souple du système est basé sur le style lastiko (esquives de corps) et les danses polémiques comme le laban laro. Le travail de casse, qui n'intervient que chez les pratiquants de haut niveau, est utilisé pour augmenter la puissance. Le déplacement est linéaire et offensif. Les attaques sont explosives et en rafales et la frappe est toujours préalable aux clés ou projections. Les coups de pieds cherchent à saper l'équilibre et la boxe suntukan est mise au service d'une destruction du système locomoteur.

Le Silat Florès des Philippines, aux positions basses, est utilisé pour le contrôle définitif de l'adversaire.

Quant au style pangamut serrada, extrêmement violent en close combat, il est l'arme du dernier recours.

L'enseignement du Kalavera est traditionnel dans la manière d'organiser la progression des élèves, puisque la maîtrise de ce système martial complexe nécessite de nombreuses années.

Des écoles de Kalavera Eskrima existent aussi en Espagne et en Norvège, sous la responsabilité de Bruno Cancho, premier instucteur du Kalavera Eskrima.

Le Tres flores eskrima réunit les recherches unifiées de Maître Lamac avec l'escrime Kalavera, la boxe philippine et le close combat, ainsi que l'eskrima de salon ou gymnastique douce et dynamique du système.

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).