Kimika et son huitième sacrement

Aller à la navigation Aller à la recherche

Kimika et son huitième sacrement
Auteur Pierre-Paul Ancion
Pays Haïti
Préface François Pierre-Louis
Genre roman
Version originale
Langue Français
Version française
Éditeur Éditions Pulùcia
Collection Collection René Depestre
Lieu de parution Jacmel
Date de parution juin 2015
Nombre de pages 102 pages
ISBN 978-99970-4-550-8

Kimika et son huitième sacrement est un roman sacraïste[Quoi ?] de Pierre-Paul Ancion publié en aux éditions Pulùcia.

Trame narrative et sacraïste

Kimika et son huitième sacrement raconte l'histoire d'Haïti sous la manigance des exploiteurs et ses propres fils qui gouvernent à des fins opportunistes et qui donnent aux étrangers l’opportunité de s’initier à la culture haïtienne afin de détruire tout ce qui caractérise l’âme de résistance de ses habitants tels que : le vodou, le créole, sa culture en général. Dans ce roman, Kimika illustre le pays (Haïti) en tombant amoureuse d'Amadeus qui lui-même représente le sacraïsme. Ce roman reflète l'idéal d'un pays où ses citoyens vivent dans l’égalité, la tolérance, le respect des droits humains et une condition matérielle de vie normale[1].

Représentation scénique

Le vendredi , un spectacle de lecture scénique a été présenté à l’Alliance française par l'humoriste Foukifoura en un hommage à l’écrivain Pierre-Paul Ancion et marquant son retour sur scène[2].

Personnages

  • Kimika Niloc, jeune fille âgée de vingt-deux ans, journaliste, membre du mouvement sacraïsme.
  • Amadeus, amoureux de Kimika.
  • Cédric Desacajous.
  • Jude, policier, ami de Cédric.
  • Anacaona, amie de Kimika, l'ex amante d'Amadeus.
  • Frantzo.
  • Isabelle, fille de Caroline.
  • Georges.
  • Astrude Michelle Felix, jeune fille victime du viol de policiers corrompus.

Lieux de scènes

Les scènes se sont déroulées dans la ville de Jacmel et dans quelques autres localités :

  • La Saline, plage préférée de Kimika et le lieu où commence l'histoire avec le viol de Kimika par cinq délinquants[3]
  • Toma Brun se trouve à quelques kilomètres de Fort-Ogé, lieu de l'habitat de Kimika.
  • L'Hôtel Florita, en Livres en Liberté, lieu où se rencontrent Kimika et Jude pour la première fois après le viol.
  • Lafond et La Gosseline, lieux où Caroline allait se promener avec ses enfants.

Commentaires sur le roman

François Pierre-Louis

« Pierre-Paul Ancion, après mûres réflexions, parvient à nous présenter Kimika qui brille de ses milles feux; mais que, malheureusement, le hasard décide autrement de sa destinée. Ainsi se propose l'auteur de nous faire part de son aventure. Incroyable, mais vrai[4] ! »

Wilbens Jeudi

« Je dirais que Kimika est un texte ancré dans la réalité locale jacmélienne et qui aborde des sujets sexuels presque tabous dans la société haïtienne en général. En ce sens, c'est un texte actuel qui a devancé son temps ». Wilbens Jeudy[5].

Articles connexes

Références

  1. « Sacraïsme : mouvement de pensée littéraire et artistique haïtien », Le National,‎ (lire en ligne)
  2. « Bon retour Foukifoura ! », sur sibellehaiti.com, (consulté le )
  3. Kimika et son huitième sacrement, Jacmel, Haïti, Éditions Pulùcia, , 104 pages p. (ISBN 978-99970-4-550-8), p. page 9 
  4. Kimika et son huitième sacrement, Jacmel, Haïti, Éditions Pulùcia, , 104 p. (ISBN 978-99970-4-550-8), p. page 6 
  5. (en) « Ayibobo Foukifoura », sur Le Nouvelliste (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail d’Haïti
  • Portail de la littérature haïtienne