Ksar Tamaarkit

Aller à : navigation, rechercher

Ksar tamaarkit
قصر تمعاركيت
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Meknès-Tafilalet
Province Errachidia
Commune Er Rteb
Aoufous
Maire S-Y
Code postal 52000
Géographie
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Coordinates à la ligne 805 : attempt to call field 'getEntity' (a nil value).
Altitude 892 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Maroc
Voir sur la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Ksar tamaarkit
Géolocalisation sur la carte : Maroc
Voir sur la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Ksar tamaarkit

Situation Géographie

Ksar tamaarkit "قصر تمعاركيت" est situé au milieu de la grande palmeraie verdoyante d'Aoufous, longeant le parcours d'oued Ziz (vallée de Ziz), à environ 50 km de la ville d'Errachidia et sur la rive droite de l'oued. Il est limité par :

  • Au Nord par Ksar Zrigat ;قصر الزريقات
  • Au Sud par قصرالمعاركة
  • À l'ouest par la montagne dite: Jbel Lamaarka جبل المعاركة
  • A l'Est par Ksar Blaghma قصرالبلاغمة.
Communes limitrophes de Ksar
Ksar Zrigat
Jbel Lamaarka Ksar Ksar Blaghma
Ksar Lamaarka

Démographie

Le Ksar comporte une centaine d'habitants ( environ 500 ).La population est constituée majoritairement d'ethnie Arabe constituée des *Hamdawa ( Ouled hmed ) parlant l'arabe .

Agriculture

La population vit principalement de l’activité agricole et de l’élevage qui constituent les principales sources de revenus malgré le milieu naturel hostile mais également sur l’envoi de fonds par certains émigrants (exode rural) pour travailler dans les grandes villes du Maroc. La population reste attachée à la terre et persiste malgré les fortes contraintes (changement climatique et ses impacts...). L'agriculture locale est de type oasien et irriguée, faiblement productive, orientée majoritairement vers la subsistance, sur de très petites parcelles .Elle ne génère que de faibles revenus.

  • Le palmier dattier joue un rôle agronomique et écologique important .Il occupe une place économique importante dans le revenu des agriculteurs. C'est la principale ressource de l'agriculture . Il crée un microclimat favorable aux cultures sous-jacentes .Les variétés les plus répandues sont les variétés nobles dites de haute valeur commerciale Majhoul, boufeggous, Bouserdoune, Bid Djaj ainsi que les variété Khalt.

La production est principalement destinée à l’alimentation humaine ou du bétail.

  • L'olivier occupe le deuxième rang sur le plan de la production fruitière après les dattes et présente aussi beaucoup d’intérêt pour les agriculteurs.
  • En plus de ces espèces, il y a des pieds éparpillés de grenadier, amandier, vigne, cognassier, abricotier .

Aussi des cultures vivrières telles que :

  • Les légumes : La carotte, navet, gombo, melon, laitue, radis, persil, coriandre qui occupent des superficies restreintes, elles sont destinées à la consommation familiale.

Les ventes sont effectuées sur les marchés de ksar Zrigat, d'Aoufouss et autres.

  • Les céréales et légumineuses : blé tendre et orge ; ainsi que la fève et le petit pois.
  • Les cultures fourragères : la luzerne, l’orge, le maïs et le sorgho .La luzerne constitue l’alimentation animale de base. Elle est consommée verte pendant toute l’année sauf les trois mois d’hivernage où elle est donnée sèche sous forme de foins.
  • L’élevage : La population pratique également un élevage semi intensif surtout d’ovins de race locale D’man, connue pour sa haute prolificité et son aptitude au double agnelage. Il permet la valorisation de sous-produits de culture (paille, déchets de dattes,…) et la production du fumier indispensable pour l’agriculture.

Article publié sur Wikimonde Plus