Encyclopédie Wikimonde

Laboratoire de biomécanique (Paris)

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Le Laboratoire de biomécanique (LBM) regroupe les équipes de recherche en biomécanique du centre de Paris d'Arts et Métiers ParisTech, ainsi que les chercheurs de l'université Paris-XIII. Il est reconnu équipe d'accueil (E4 4494) par le Centre national de la recherche scientifique [1]. Le laboratoire est une composante de l'institut Carnot ARTS (Actions de recherche pour la technologie et la société)[2] et regroupe plus de cinquante personnes.

Axes de recherches et d'enseignement

Les travaux du laboratoires sont regroupés autour des axes suivants[3] :

  • modélisation musculosquelettique ;
  • amélioration des systèmes de protection ;
  • analyse des interactions système nerveux/mouvements.

Équipes de recherche

Le laboratoire est organisé en cinq équipes de recherche, possédant chacune leur domaine de recherche privilégié[4] :

  • équipe 1, modélisation du système musculosquelettique et recherches cliniques ;
  • équipe 2, biomécanique des chocs, confort et sécurité des transports ;
  • équipe 3, biomécanique des tissus ;
  • équipe 4, biomécanique, sport et santé ;
  • équipe 5, biomécanique et système nerveux.

Projets notables

Les participations du LBM à des projets scientifiques impliquent des partenariats aussi bien industriels que publics. Sur le plan européen, le laboratoire s'est joint à trois initiatives[5], dont CRAFT-Devaspim (conception d'implants biomécanique vertebraux) en collaboration avec l'Espagne.

Le laboratoire est également à l'origine, en collaboration avec le prix Nobel Georges Charpak, de la création du système EOS[6].

Installations et équipements

Le laboratoire dispose de nombreux équipements de très haute technologie. On pourra notamment cité le système EOS (radiographie numérique 3D biplane à très basse dose d’irradiation) [7] ou encore la plateforme d’analyse de la marche et du mouvement du centre hospitalier universitaire Henri-Mondor[8]. En 2013, ses locaux de 2 000 m2 ont été complètement rénovés[9].

Localisations

Références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).