Laurent Bellet

Aller à la navigation Aller à la recherche
Laurent Bellet
Naissance (62 ans)
Gap (Hautes-Alpes)
Nationalité Française
Profession Journaliste sportif
Spécialité Hockey sur glace
Rugby
Cyclisme
Médias actuels
Pays France
Fonction principale Redacteur en chef adjoint France télévisions Commentateur des matchs de Challenge européen et du Tournoi des six nations
Historique
Télévision France Télévisions
Autres médias TV5 Monde

Laurent Bellet, né à Gap (Hautes-Alpes), est un journaliste sportif français au sein du service des sports de France Télévisions et au sein de TV5 Monde.

Biographie

Durant sa jeunesse, il pratique le hockey sur glace au sein du club de Gap (Gap Hockey Club), capitaine de son équipe et champion de France junior 1979, il évolue en première division pendant ses deux années junior en première division puis une saison en Division 2 à Nîmes, champion de France, avant de partir à Bordeaux ( champion de France D 3 ET D 2 en 1986. Mais il n'en demeure pas moins qu'il vibre aussi pour le rugby en tant que petit-fils d'un berjalien, Joseph Bellet, ancien directeur de la chambre de commerce des Hautes Alpes.

Passionné de journalisme, il intégrait l'IUT de Bordeaux pour en apprendre le métier. À sa sortie des cours, la radio lui fait la courte échelle jusqu'à la télévision. Après un passage à France 3 Aquitaine, il s'installe à Paris et commente notamment les championnats du monde de Hockey sur glace en 1990 pour France 3. Déjà présent lors des Jeux olympiques de Calgary 1988, qu'il couvre en free lance pour différentes radios, il commente ensuite tout le hockey sur glace pour France tv depuis Albertville en 1992, donc les Jeux olympiques d'hiver de Lillehammer (1994), de Nagano (1994), de Nagano (1998), de Salt Lake city (2002) de Turin (2006) et de Vancouver (2010) avec Thierry Adam et Roch Voisine [1].

Pour France Télévisions, il est étroitement associé à la création de Tout le sport en 1993 auprès de Jacques Séguy. Rédacteur en chef adjoint au service des sport de France Télévisions depuis 2001, il développe l'émission tout en ayant une activité de producteur sur les sports de glace ou sur des émissions spéciales (Sydney 1999) tout en assurant de nombreux directs cyclisme et rugby.

De 1995 à 2012, il a ainsi couvert le Tour de France, notamment de 2007 à 2012 ou il était présent sur une des 2 motos son de France Télévisions en remplacement de Thierry Adam (devenu commentateur principal du tour) d'abord à l'arrière du peloton puis en tête de course. Il interviewait aussi les coureurs après l'arrivée pour l'émission L'Après Tour. Il était aussi parfois présent sur la moto pour d'autres épreuves comme le Paris-Roubaix ou le Critérium du Dauphiné. Lors du Tour 2008, il fut victime d'un sérieux accident qui lui a valu vingt minutes de coma[2].

Il commente des matchs de rugby à XV depuis 1993, en duo avec Pierre Albaladéjo (2 matchs), Denis Charvet ou Philippe Saint-André. Il a commenté des matches de l'équipe de France (Argentine 1998) et de Coupe d'Europe entre 1997 et 2008. Depuis quelques saisons, il a la responsabilité du Challenge européen diffusé sur France 4 et du Tournoi des six nations diffusé sur France 2 en binôme avec Jérôme Cazalbou. Il est présent lors des finales du Top 14 au bord du terrain chargé d'interroger une des deux équipes. Il a commenté certains matchs de la Coupe du Monde de rugby en Nouvelle-Zélande (2011), diffusé sur France 2, en duo avec Jérôme Cazalbou[3]. Il intervient également parfois dans Stade 2 pour présenter des reportages rugby.

Il travaille aussi pour TV5 Monde, il commente des matchs de rugby depuis 2002 ( coupe du monde 2003, 2007 et 2011 ). Il a également créé une émission qu'il présente La Magie de… ou 6 invités sont présents pour discuter d'un thème sportif en particulier (par exemple La Magie du Bouclier de Brennus, La Magie du Tournoi, La Magie du Tour ou encore La Magie de la Ligue 1).

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).