Les Yeux du Destin

Aller à la navigation Aller à la recherche

Les Yeux du destin
Auteur Mason Ewing
Pays France
Préface Olivier Lapidus
Directeur de publication Mason Ewing
Genre Autobiographie
Version originale
Langue Française
Éditeur Ewing Publication
Collection Biographie
Date de parution
Nombre de pages 242
Version française
Date de parution
ISBN 978-2-490-82100-6

Les Yeux du destin est le livre autobiographique de Mason Ewing parut le 21 septembre 2019 en format e-book et le 1er novembre de la même année en version brochée. La préface a été écrite par Olivier Lapidus, le parrain de l'auteur. Il contient 21 chapitres et un supplémentaire contenant les remerciements. L'écriture a commencé en 2015[1].

Résumé

Les Yeux du destin relate la vie de Mason Ewing de sa naissance jusqu'à la fin de l'été 2019. Il est né le 9 avril 1982 à Douala de Marie Francesca Elong et Frederik Ewing. Cette dernière meurt en 1986, quand il avait 4 ans[2]. Il est arrivé en France en hiver 1989 du Cameroun. Il est logé chez son oncle et sa tante Jeannette et Lucien Ekwalla qui, pendant 8 ans, lui feront subir de graves maltraitances (piment dans les yeux et sur le sexe, séquestration, brûlures, tête frappée contre le carrelage,...). Chez eux il y a aussi la nièce de Lucien, Anne Carine[3] qui fut renvoyée chez elle en 1992 et mourut à 29 ans, ayant été battue à mort par sa famille. A 14 ans, il tombe dans le coma et est déclaré mort. Il revint à la vie quelques minutes après et retombe dans le coma à la suite d'une visite du couple Ekwalla. Par la suite, il est confié à l'Aide Sociale à l'Enfance et est admis dans divers foyers et familles d’accueil qui, pour certaines, continuaient les mauvais traitements. Il évoque aussi le procès tenu en 2001, les attouchements sexuels qu'il a subit d'un aide-soignant étant sans domicile. Quelques années après, il se lance dans la mode où il se fait connaître par ses créations. Il travaille ensuite dans le cinéma en temps que producteur et réalisateur principalement[4].

Parallèlement, Mason Ewing critique et accuse l'État français de l'avoir négligé. Il est allé se plaindre plusieurs fois auprès de la police, de médecins ou d'autres personnes adultes qui ne l'ont pas cru. Quand il partait en fugue, il était automatiquement remit chez son oncle et sa tante. Quand il était à l'ASE, il était négligé par certains familles d’accueils. Sa référente l'a fait interné en hôpital psychiatrique sans motif valable[5].

Engagements

Par ce livre, Mason Ewing veut montrer que l'on peut réussir dans la vie après une enfance traumatisante[6]. Que ce soit par la maltraitance en famille ou dans un foyer.

5% des ventes sont destinées à l'association SOS Madison International pour aider les enfants dans le besoin[7].

Notes et références

  1. Naïma Ounane, « Le talentueux Mason Ewing matérialise l’improbable », Oeil d'Afrique,‎ (lire en ligne)
  2. « Les Yeux du Destin (2019) », sur senscritique.com (consulté le )
  3. Christophe Hondelatte, « Itinéraire d’un enfant martyr - L'intégrale », sur europe1.fr, (consulté le )
  4. Olivier Delacroix, « Mason est devenu réalisateur de cinéma et styliste après un parcours de vie chaotique », sur europe1.fr, (consulté le )
  5. Les Yeux du Destin, Ewing Publication, , 242 p. (ISBN 978-2-490821-00-6) [lire en ligne] 
  6. Makandal, « Mason Cyrille Elong Ewing, styliste et producteur de cinéma », Nofi,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  7. Albin, « « Les yeux du destin » : Les secrets enfin dévoilés sur Mason Ewing », Cameroun Liberty,‎ (lire en ligne)

Liens Externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la littérature
  • Portail de la France
  • Portail de l'enfance