Liste des cadrans solaires d'Évreux

Aller à la navigation Aller à la recherche

La ville d'Évreux est bien pourvue depuis le Moyen Âge en cadrans solaires.

Reste d'un cadran solaire du XIIIe siècle dans le couvent des capucins à Évreux, ancien monastère franciscain, vestige du patrimoine gnomique ébroïcien.

Centre-ville

  • deux cadrans solaires sur la face ouest de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux.
  • Cadran solaire de l'orangerie dans le jardin botanique[1],[2]
  • Cadran solaire du couvent des capucin face à la gare d'Évreux-Normandie avec la devise VITA FUGIT SICUT UMBRA « La vie s'enfuit comme l'ombre »
  • Cadran solaire de la grange saint Thomas à Évreux avec pour devise :"L'ombre danse est rie de nous"
  • Cadran solaire dans le lieu dit de la filandiere avec pour devise :"TEMPUS FGIT" "Le temps s'enfuit"
  • Cadran solaire du presbytère de la cathédrale d'Évreux avec la devise "SOL LUCET OMNIBUS" "Le soleil luit pour tous"[3].

Nétreville

  • Cadran solaire en arc de cercle signé céphéus dattent de 1990 inscrit en chiffre romain MCMXC

Note et référence

Références

  1. Gianni Burattoni et Yves Abrioux, « Couleurs, jardin, ville », Interfaces. Image-Texte-Language, vol. 9, no 1,‎ , p. 7–17 (DOI 10.3406/inter.1996.1041, lire en ligne, consulté le )
  2. « Édifice religieux - CLOÎTRE DES CAPUCINS - Évreux », sur www.petitfute.com (consulté le )
  3. Antoinette Sangouard et Jacques Sangouard, « Les sources normandes dans l’achèvement de la cathédrale d’Albi à la fin du Moyen Âge », Bulletin Monumental, vol. 169, no 4,‎ , p. 319–334 (DOI 10.3406/bulmo.2011.8005, lire en ligne, consulté le )

Bibliographie

Article connexe

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du temps
  • Portail de l’astronomie
  • Portail de l’Eure
  • Portail de la Normandie
  • Portail des arts
  • Portail de l’histoire