Encyclopédie Wikimonde

Mindful Art

Aller à : navigation, rechercher
Mindful Art aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique avec Marjan Abadie
Mindful Art aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique avec Marjan Abadie

Mindful Art désigne une méthode alternative en art-thérapie, qui propose une thérapie cognitive basée sur la pleine conscience. Son principe est de combiner le contact avec les œuvres d'art à la méditation, dans un but de développement personnel.

Approche

Mindful Art propose une approche influencée par le courant slow art, avec une critique de la société de consommation qui impose un rythme rapide au quotidien. Ses praticiens, généralement des psychologues et des thérapeutes spécialisés, ont la volonté de créer des expériences artistiques visant la pleine conscience de l'instant présent. La pensée Mindful Art est soutenue par les théories de sociologues comme Jean-Claude Passeron et Emmanuel Pedler, qui s'intéressent aux dynamiques culturelles dans les musées : "Les œuvres picturales ou musicales comme les œuvres littéraires n’existent et ne durent que par l’activité interprétative de leurs publics successifs[1],[2]." Le survol expéditif de l'œuvre d'art - entre dix et vingt-sept secondes - par le visiteur est alors considéré comme un facteur limitatif de la réception affective et sensorielle : un microsome de la consommation industrielle[3].

Applications

Mindful Art est popularisée en 2018 par Marjan Abadie, psychologue de formation, praticienne de la méditation consciente et fondatrice de l'Institut Mindfulness, situé en Belgique. L'institut propose plusieurs approches de la pleine conscience, dont le Mindful Art, le Mindful Eating, le Mindful Work, etc.

La première intervention publique de Mindful Art a eu lieu en 2019, aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique[4].

Médiatisation

Le Mindful Art suscite chez les médias et les critiques un intérêt croissants[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11]

Notes et références

  1. Jean-Claude Passeron et Emmanuel Pedler, « Le temps donné au regard. Enquête sur la réception de la peinture », Protée, vol. 27, no 2,‎ , p. 93–116 (ISSN 0300-3523 et 1708-2307, DOI 10.7202/030563ar, lire en ligne, consulté le 14 octobre 2020)
  2. Jean Davallon, « La sociologie de la réception au musée. Jean-Claude Passeron, Emmanuel Pedler: Le Temps donné aux tableaux », Culture & Musées, vol. 3, no 1,‎ , p. 159–161 (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2020)
  3. Lisa F. Smith, Jeffrey K. Smith et Pablo P. L. Tinio, « Time spent viewing art and reading labels. », Psychology of Aesthetics, Creativity, and the Arts, vol. 11, no 1,‎ , p. 77–85 (ISSN 1931-390X et 1931-3896, DOI 10.1037/aca0000049, lire en ligne, consulté le 14 octobre 2020)
  4. « Activité « Visites Mindfulness » – Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique », sur www.fine-arts-museum.be (consulté le 12 octobre 2020)
  5. Sybille Wallemacq, « On a testé pour vous la pleine conscience aux Musées Royaux des Beaux-Arts », sur L'Eventail (consulté le 12 octobre 2020)
  6. « Oublier nos savoirs, réapprendre à voir », sur Le Soir Plus, (consulté le 12 octobre 2020)
  7. (nl-BE) Inge Schelstraete, « Mindful in het museum », sur De Standaard (consulté le 12 octobre 2020)
  8. « L’art en pleine conscience », sur www.lavenir.net (consulté le 12 octobre 2020)
  9. Déborah Neusy, « Quand la pleine conscience s’immisce dans l’œuvre », sur Le Suricate Magazine, (consulté le 12 octobre 2020)
  10. La Libre.be, « S’arrêter une heure devant une seule oeuvre, l'expérience originale des Beaux-Arts pour voir les tableaux autrement », sur LaLibre.be, (consulté le 12 octobre 2020)
  11. « Les méditations Mindful Art : retrouver notre centrage et être au contact du Beau », sur La Première, (consulté le 10 février 2021)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).