Parc d'attractions et animalier d'Allensbach

Aller à la navigation Aller à la recherche

Wild- und Freizeitpark Allensbach

Image illustrative de l’article Parc d'attractions et animalier d'Allensbach

Date d'ouverture 1975
Superficie 74 ha
Latitude
Longitude
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 769 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Nombre d'animaux 300 animaux
Nombre de visiteurs annuels 120.000[1]
Site web www.wildundfreizeitpark.de
Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Bade-Wurtemberg]]
[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Bade-Wurtemberg|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Bade-Wurtemberg]])|class=noviewer]]
Parc d'attractions et animalier d'Allensbach
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)

<div style="position:absolute;border:none; top:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;left:Erreur d’expression : opérateur < inattendu.%;

">
Parc d'attractions et animalier d'Allensbach

Le Parc d'attractions et animalier d'Allensbach, aussi connu sous le nom de  Parc d'attractions et animalier de Bodanrück, est un parc d'attractions et animalier ouvert toute l'année sur le lac de Constance, précisément sur la presqu'île de Bodanrück dans la commune de Allensbach.

Le Parc a été créé en 1972 par l'entrepreneur Karl Schleith (2008). Il accueille chaque année 120 000 visiteurs et est désormais dirigé par sa fille Martina Schleith[2].

Le vaste terrain comprend près de 74 hectares. Le parc offre un habitat proche de l'état natural à plus de 300 animaux sauvages, principalement locaux, et de la faune européenne[3]. Les enclos des cerfs, des bisons et des daims sont en libre accès. On peut aussi y voir des mouflons, des bouquetins,des cerfs Sika, des sangliers, des ours, des lynx, ainsi que de petits animaux, des ânes et des poneys. On peut observer dans la fauconnerie des démonstrations de vol de rapaces tels que des faucons pèlerins, des aigles royaux et différents hiboux.

Le fauconnier s'occupe également des animaux retrouvés malades ou blessés ainsi que des animaux sauvages.

On trouve aussi des attractions : une aire de jeux pour enfants ainsi que des manèges, notamment un chemin de fer de 1,4 km.

Notes et références

  1. Fritjof Schultz-Friese: Zerschneiden militante Tierschützer die Gehege vom Wild- und Freizeitpark Allensbach??. In: Bodensee-Woche vom 17. März 2008
  2. Karl Schleith mort.
  3. Sauvage - Parc de loisirs et de Allensbach.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).