Encyclopédie Wikimonde

Passing en homme

Aller à : navigation, rechercher

Cet article traite des méthodes de passing comme homme. Les personnes qui souhaitent se faire passer pour un membre d'un genre auquel ils n'ont pas été assignés à la naissance peuvent utiliser diverses méthodes pour dissimuler les caractéristiques indésirables et mettre en avant les caractéristiques désirées. Les personnes qui peuvent être concernées par le passing en tant qu'homme comprennent les femmes qui se travestissent, les drag kings, et les hommes trans[1].

Pour les hommes trans, les drag kings, ou certaines personnes assignées femme à la naissance essayant de passer comme homme, les moyens employés sont divers et inclus le bandage des seins (pour avoir une apparence de poitrine plate), adopter un comportement plus masculin, et porter des vêtements masculins. Les baggy ou les vêtements amples sont habituellement préférés car ils dissimulent certaines caractéristiques féminines telles que les seins et les hanches arrondies.

Le packing

Un packy est une prothèse pénienne portée au niveau de l'entrejambe pour se rapprocher de la taille et de la forme des organes génitaux masculins[2]. Le fait de « se packer » est généralement quotidien chez les FTMs, parfois pour le reste de leur vie, surtout s'ils ne subissent pas de chirurgie de réattribution sexuelle. Pour d'autres transgenres ou travestis en homme, le packing est plus ponctuel : pour le confort personnel, ou les spectacles de drag.

La grande majorité des packys sont fait pour ressembler au pénis à l'état normal mais depuis quelques années[Quand ?], deux entreprises produisent des prothèses médicales qui peuvent être utilisées aussi pour l'activité sexuelle.

Les prothèses médicales peuvent être fixées par un adhésif médical. D'autres prothèses sont maintenues en place par des vêtements ou (rarement) par des harnais spécifiques.

Le binding (bandage)

Une poitrine plate peut être réalisée de différentes façons. On peut trouver certains binders dans des commerces spécialisés et sur Internet ; il existe aussi des binders destinés au traitement de lagynécomastie. Les deux sont sûrs et efficaces pour la compression des tissus mammaires et permettent une respiration normale chez la plupart des gens.

D'autres méthodes de bandage incluent le bandage par compression, dos de bretelles, rubans, vêtements modifiés, soutiens-gorge de sport très fermes, et chemises serrées. Ces méthodes sont plus populaires auprès des jeunes qui ne sont pas encore "sortis" en tant que trans, ou ceux dont les moyens financiers sont limités.

Méthodes dangereuses de bandage

Se bander avec élastique/une compression peut causer de sérieux problèmes, et même entraîner la mort par asphyxie. S'il est mal appliqué, le bandage peut comprimer la cage thoracique à tel point que la respiration normale devient impossible[3]. La bande est également déconseillée car des dommages potentiellement irréversibles sur la peau peuvent être causés par les adhésifs.

Voir aussi

Notes et références

  1. « Vis ma vie d’homme trans, de la prise de conscience à la transition », madmoiZelle.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 mai 2017)
  2. (en) FTM Passing Tips
  3. « http://www.saints-archive.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).