Encyclopédie Wikimonde

Polar Pod Expedition

Aller à : navigation, rechercher

La Polar Pod Expedition (PPE) est une expédition scientifique consacrée à l'étude du courant circumpolaire antarctique et des écosystèmes liés.

Présentation

Organisée autour de la personnalité de Jean-Louis Étienne, elle mobilise l'expérience acquise lors de précédentes expéditions en matière de plateforme dérivante, au travers d'une coconception avec l'Institut d'océanographie Scripps américain et l'architecte naval français Ship Studio. Des techniques en relation avec les plateformes éoliennes sont également mobilisées, pour aboutir à un module flottant-dérivant, le Polar Pod[1]. Inspiré du RV FLIP de l'U.S. Navy, il s'agit d'une structure d'une centaine de mètres de haut correspondant à un ballast géant (70 m), assurant une grande stabilité en pleine mer et une déformation minimale de la houle. Par ailleurs, le module est conçu pour rester en décalage de phase par rapport aux ondes de surface (vagues) et éviter toute résonance. Contrairement au FLIP, qui était prévu pour une flottaison essentiellement statique, le Polar Pod a pour ambition de dériver avec le courant porteur sur de longues distances. Pour ajuster sa trajectoire et sa vitesse, le Polar Pod est muni de deux voiles[1] rétractables. Les besoins en énergies seront couvert par deux éoliennes, alimentant des batteries Li-ion reliées à des moteurs électriques. L'empreinte énergétique de la plateforme sera donc réduite au minimum.

Les buts de l'expédition sont multiples[1] :

L'équipe sera composée de deux marins, deux ingénieurs océanographes et d'un biologiste. À priori, l'autonomie de la mission étant de six mois, un ravitaillement devrait avoir lieu en cours de route.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Vahé Ter Minassian, « Le Polar Pod, vaisseau austral », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussi

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).