X-Athletics

Aller à la navigation Aller à la recherche

X-Athletics est un meeting d’épreuves combinées, se déroulant tous les ans en janvier au Stadium Jean-Pellez d'Aubière, près de Clermont-Ferrand. Organisé par le club du Clermont Athlétisme Auvergne, cet événement d’athlétisme en salle comprend un heptathlon masculin, un pentathlon féminin, ainsi qu’un triathlon handisport.

La naissance du meeting

Le club du Clermont Athlétisme Auvergne organise régulièrement de grands événements sportifs. A l'origine organisateur du meeting du "Capitale Perche" ayant lieu à Clermont-Ferrand, le club auvergnat en a cédé l'organisation à Renaud Lavillenie en 2016, qui l'a fait évoluer vers le All Star Perche. Se retrouvant sans organisation d'événements majeurs, le CAA a choisi de se repositionner, en créant un meeting d'envergure nationale d'épreuves combinées. La décision a été prise d'organiser ce meeting pendant la saison hivernale, car aucun autre événement majeur d'épreuves combinées n'avait lieu pendant la saison en salle en Europe de l'Ouest.

Après une année et demie de préparation, la première édition du X-Athletics a finalement vu le jour en 2018, et s'est déroulée les 13 et 14 janvier de cette même année.

Déroulement

Le meeting se déroule sur deux jours, le samedi et le dimanche, généralement lors du deuxième weekend de janvier[1].

Comme pour toutes les compétitions d'épreuves combinées, les athlètes enchaînent plusieurs épreuves. A chacune de leur performance est associé un nombre de points et la victoire finale revient au participant ayant remporté le plus grand nombre de points. Lors des compétitions en salle, les disciplines sont les suivantes :

- Heptathlon pour les hommes : 7 épreuves : 60m, saut en longueur, lancer du poids, saut en hauteur, 60m haies, saut à la perche et 1000m,

- Pentathlon pour les femmes : 5 épreuves : 60m haies, saut en longueur, lancer du poids, saut en longueur et 800m.

Le premier jour du meeting, les premières épreuves de l'heptathlon masculin ont lieu : 60m, saut en longueur, lancer du poids et saut en hauteur. C'est aussi lors de cette première journée qu'est organisé le triathlon handisport : 60m, lancer du poids et saut en longueur[2].

Le dimanche, les athlètes féminines enchaînent les cinq épreuves du pentathlon : 60m haies, saut en hauteur, lancer du poids, saut en longueur, et 800m, alors que l'heptathlon masculin se poursuit et se termine avec le 60m haies, le saut à la perche et enfin le 1000m.

Une place est également donnée aux enfants lors du meeting, lors de plusieurs courses de relais ayant lieu pendant la manifestation : une « course des sections », dont les participants sont des licenciés poussins et benjamins du Clermont Athlétisme Auvergne, une « course des écoles[3] » lors de laquelle courent des élèves de plusieurs écoles du Puy-de-Dôme labellisées « Génération 2024 », et une « course du département », qui permet aux clubs d'athlétisme du département du Puy-de-Dôme de courir sur la piste du Stadium Jean-Pellez.

Historique

La compétition a eu lieu aux dates suivantes :

  • première édition : 13 et 14 janvier 2018;
  • deuxième édition : 12 et 13 janvier 2019;
  • troisième édition : 11 et 12 janvier 2020.

Première édition : 13 et 14 janvier 2018

Kevin Mayer était bien présent lors cette première édition[4], mais il n'était pas candidat à la victoire finale : il était venu défier Renaud Lavillenie sur deux des épreuves de l'heptathlon[5]. En saut en longueur, Mayer l'emporte avec un saut à 7,18m, contre 6,95m pour Renaud Lavillenie, mais celui-ci se rattrape largement en passant une barre à 5m86 à la perche, s'adjugeant au passage la meilleure performance mondiale de l'année[6]. Dans la bataille pour la première place, l'ukrainien Oleksiy Kasyanov partait favori, et il réussit à tenir son rang, notamment grâce à 7m45 en longueur et à 7"80 au 60m haies, lui permettant de remporter le concours avec 6 016 points. A la deuxième place, on retrouve l'allemand Tim Nowak[7] et à la troisième Ruben Gado[8], les deux athlètes ayant tous deux amélioré leurs records personnels, pour obtenir respectivement 5 906 et 5 899 points.

Chez les femmes, on s'attendait à un duel franco-britannique entre Antoinette Nana Djimou, quadruple championne d'Europe et Katarina Johnson-Thomson[9], cinquième des championnats du monde de Londres l'été précédent. Alors qu'Esther Turpin remporte le 60m haies, l'anglaise décide d'abandonner la course à la victoire, et de ne pas s'aligner sur la totalité des autres épreuves. Nana Djimou a donc le champs libre, et aligne les performances jusqu'à la victoire finale avec 4 351 points. Annaëlle Nyabeu Djapa (4 181 pts) et Cassandre Aguessy-Thomas (4 176 pts) terminent deuxième et troisième.

De part les résultats obtenus lors de la compétition, le X-Athletics se classera deuxième meeting mondial indoor en 2018, selon l'IAAF.[10]

Deuxième édition : 12 et 13 janvier 2019

Lors de cette deuxième édition, c'est Ruben Gado que l'on attendait à l'heptathlon, seul participant ayant déjà franchi la barre des 6000 points. Après un beau début de compétition (6"93 sur 60m, nouveau record personnel), le sociétaire du Clermont Athlétisme Auvergne se montre en manque de réglages lors des épreuves techniques de la première journée, laissant l'italien Simone Cairoli prendre la tête du concours. Après un 60m haies assez frustrant, et une frayeur à la perche, Ruben Gado s'octroie finalement la victoire finale[11] lors du 1 000 m, qu'il termine en troisième position, en 2'39"09. Sur le podium, Ruben Gado (5 772 points) l'emporte de peu devant Simone Cairoli (5 723 points). Gaël Querin, termine troisième[12] avec 5 710 points, après avoir obtenu la première place au 1 000m (2'31"81).

Du côté du pentathlon, Antoinette Nana Djimou, tenante du titre, était attendue. Mais après plusieurs déceptions dès les premières épreuves, elle préfère abandonner la compétition après le concours de longueur. Solène Ndama était alors leader du classement général, grâce à un nouveau record personnel au poids (13,41m), et malgré une entorse l'ayant empêchée de franchir plus de 1,68m en hauteur. Toute proche d'abandonner, elle finit finalement le concours à la première place avec 4 411 points, meilleure performance mondiale de l'année[13] lors de la compétition et à seulement 40 points du record de France espoir du pentathlon. Annaelle Nyabeu Djapa et Esther Turpin complètent le podium, avec respectivement 4 230 points et 4 206 points.

Troisième édition : 11 et 12 janvier 2020

Chez les hommes, le match s'annonçait serré, du fait de la grande densité de performances des engagés. Parmi eux, de nombreux internationaux, comme l'allemand Tim Nowak, qui venait de terminer 10e des Championnats du monde de Doha, son compatriote Manuel Eitel, mais aussi l'Italien Simone Cairoli[14]. A cette bataille devaient se joindre les français Bastien Auzeil, Gaël Querin, et Ruben Gado, tenant du titre, et local de l'étape. Dès le début de la compétition, Manuel Eitel devance la concurrence avec un 6"81[15] au 60m, à un centième de son record personnel, obtenu lors du meeting en 2018. L'Allemand continue ensuite à dominer le concours lors du saut en longueur en sautant à 7m41, tandis que Ruben Gado et Simone Cairoli profitent de leurs sauts pour remonter au classement. Le lancer du poids est dominé par le monténégrin Darko Pešić avec 15m02, mais son jet ne lui permet pas de se rapprocher du podium provisoire, ce que parvient à faire Tim Nowak, avec un saut en hauteur à 2m04 le classant à la deuxième place au soir de la première journée. Le duo allemand Manuel Eitel-Tim Nowak va garder son avance au classement toute la journée du dimanche, pour terminer sur la première et la deuxième marche du podium[16] (5 963 points pour Manuel Eitel, 5 883 pour Tim Nowak), alors que Jérémy Lelièvre prendra la troisième place (5 707 points).

En pentathlon, Solène Ndama remettait son titre en jeu. Elle semblait être la favorite de la compétition, après avoir également remporté la médaille de bronze aux championnats d'Europe de Glasgow lors de la saison précédente. Pourtant, n'étant pas au meilleur de sa forme, elle décide d'abandonner[17] après le 60m haies remporté par Esther Turpin en 8"27. Le saut en hauteur voit Annaëlle Nyabeu Djapa et l'allemande Vanessa Grimm l'emporter en passant la barre des 1m74[18]. C'est le début d'une course pour la victoire finale entre les deux athlètes, avec Vanessa Grimm qui gagne le lancer du poids (14m40), puis Annaëlle Nyabeu Djapa qui termine première lors du saut en longueur (6m03). Et après un 800m remporté par Agathe Guillemot en 2'11"63, Annaëlle Nyabeu Djapa devance finalement l'allemande d'une seconde (2'23 pour 2'24) et s'octroie la victoire finale, après deux deuxièmes places lors des éditions 2018 et 2019. Cassandre Aguessy-Thomas retrouve la troisième place qu'elle avait déjà occupée en 2018.


Palmarès

Heptathlon Hommes
Premier Pts Deuxième Pts Troisième Pts Quatrième Pts Cinquième Pts
2020 Drapeau de l'Allemagne Manuel Eitel[19] 5 963 Drapeau de l'Allemagne Tim Nowak[20] 5 883 Drapeau de la France Jérémy Lelièvre 5 707 Drapeau de l'Italie Simone Cairoli[21] 5 656[22] Drapeau de l'Allemagne Lucas Diekmann 5 559
2019 Drapeau de la France Ruben Gado[23] 5 772 Drapeau de l'Italie Simone Cairoli 5 723 Drapeau de la France Gaël Querin 5 710 Drapeau de la France Romain Martin 5 686 Drapeau de la France Julien Olivas 5 671
2018 Drapeau de l'Ukraine Oleksiy Kasyanov[24] 6 016 Drapeau de l'Allemagne Tim Nowak 5 906 Drapeau de la France Ruben Gado 5 899 Drapeau de l'Allemagne Manuel Eitel 5 807 Drapeau de la France Romain Martin 5 749
Pentathlon Femmes
Première Pts Deuxième Pts Ttoisième Pts Quatrième Pts Cinquième Pts
2020 Drapeau de la France Annaelle Nyabeu Djapa 4309 Drapeau de l'Allemagne Vanessa Grimm 4242 Drapeau de la France Cassandre Aguessy T. 4036 Drapeau de la France Esther Turpin 3990 Drapeau de la France Agathe Guillemot 3882
2019 Drapeau de la France Solène Ndama[23] 4411 Drapeau de la France Annaelle Nyabeu D. 4230 Drapeau de la France Esther Turpin 4206 Drapeau du PortugalLecabela Quaresma 4152 Drapeau de la France Diane Marie Hardy 4127
2018 Drapeau de la France Antoinette Nana Djimou 4351 Drapeau de la France Annaelle Nyabeu D. 4181 Drapeau de la France Cassandre Aguessy T. 4176 Drapeau de la France Meriem Sahnoune 4054 Drapeau de la France Solène Ndama 4016


Records du meeting : heptathlon
Epreuve Athlète Performance Année
Elite Drapeau de l'Ukraine Oleksiy Kasyanov 6 016 2018
Junior Drapeau de la France Tom Chaussende 5 300 2019
60m Drapeau de l'Allemagne Manuel Eitel 6'80 (655 pts) 2018
Saut en longueur Drapeau de l'Ukraine Oleksiy Kasyanov 7m45 (922 pts) 2018
Lancer du poids Drapeau du Monténégro Darko Pešić 15m02 (791 pts) 2020
Saut en hauteur Drapeau de l'Italie Simone Cairoli

Drapeau de l'Allemagne Tim Nowak

Drapeau de la Belgique Jean-Baptiste Nutte

2m04 (840 pts)

2m04 (840 pts)

2m04 (840 pts)

2019

2020

2020

60m haies Drapeau de l'Ukraine Oleksiy Kasyanov 7"80 (1033 pts) 2018
Saut à la perche Drapeau de la France Julien Olivas 5m20 (921 pts) 2019
1000m Drapeau de la France Gaël Querin 2'34"35 (937 pts) 2020
Records du meeting : pentathlon
Epreuve Athlète Performance Année
Elite Drapeau de la France Solène Ndama 4 411 pts 2019
Junior Drapeau de la France Diane Mouillac 3944 pts 2019
60m haies Drapeau de la France Solène Ndama 8"21 (1082 pts) 2019
Saut en hauteur Drapeau de la France Célia Perron 1m77 (941 pts) 2019
Lancer du poids Drapeau de la France Antoinette Nana Djimou 14m79 (847 pts) 2018
Saut en longueur Drapeau de la France Diane Mouillac 6m20 (912 pts) 2019
800m Drapeau de la France Agathe Guillemot[25] 2'11"47 (943 pts) 2019
Triathlon Hommes
Première place Deuxième place Troisième place
2020 Drapeau de la France Kerrian Malcoste Drapeau de la France Abdallah Inzourdine Drapeau de la France Sally Aboubacar
2019 Drapeau de la France David Gerber Drapeau de la France Abdallah Inzourdine Drapeau de la France Axel Zorzi
2018 Drapeau de la France Dimitri Jozwicki Drapeau de la France Jean-Baptiste Alaize Drapeau de la France Abdallah Inzourdine
Triathlon Femmes
Première place Deuxième place Troisième place
2020 Drapeau de la France Tiphaine Solde Drapeau de la France Romane Boulard Drapeau de la France Typhanie Logget
2019 Drapeau de la France Angelina Lanza Drapeau de la France Alice Metais Drapeau de la France Romane Boulard
2018 Drapeau de la France Oriane Lopez Drapeau de la France Romane Boulard Drapeau de la France Alice Metais

Notes et références

  1. Centre France, « Athlétisme - X-Athletics : La grand-messe des épreuves combinées au Pellez », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  2. Arthur Dirou, « X-Athletics : Le gratin tricolore des épreuves combinées à Aubière », sur STADION-ACTU, (consulté le )
  3. Centre France, « Education - Des sportifs auvergnats retournent sur les bancs d'écoles du Puy-de-Dôme pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024 », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  4. « Express. Mayer fait sa rentrée à Clermont », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  5. « X Athletics : Duel au sommet entre Kevin Mayer et Renaud Lavillenie », sur France Bleu, (consulté le )
  6. « Perche: Lavillenie prend la MPM », sur beIN SPORTS France (consulté le )
  7. « Siebenkampf-Bestleistungen für Tim Nowak und Manuel Eitel », sur www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal (consulté le )
  8. « X-Athletics : Mayer et Lavillenie jouent le jeu », sur Track and Life, (consulté le )
  9. Arthur Dirou, « X-Athletics : Le gratin tricolore des épreuves combinées à Aubière », sur STADION-ACTU, (consulté le )
  10. « Competition Performance Rankings », sur www.worldathletics.org (consulté le )
  11. OK, « Ruben Gado remporte le X-Athletics : Une victoire à l’arraché », sur Clicanoo.re (consulté le )
  12. « ATHLE.FR | Les résultats du week-end : Bologna s’offre le record de France, Denissel le NPR », sur www.athle.fr (consulté le )
  13. Centre France, « Athlétisme - X Athletics : Gado s'impose, Ndama s'offre la meilleure perf mondiale de l'année », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  14. (en) « Multiple: Cairoli alla ricerca di punti », sur www.fidal.it (consulté le )
  15. Arthur Dirou, « X-Athletics : Annaëlle Nyabeu Djapa à la fête », sur STADION-ACTU, (consulté le )
  16. (de) « Zehnkampf-TEAM », sur m.zehnkampfteam.de (consulté le )
  17. « Solène Ndama : « J'ai rebondi » - Athlé - Eaubonne », sur L'Équipe (consulté le )
  18. (en-GB) Gabby Pieraccini, « Review: X-Athletics, Clermont Ferrand », sur DECATHLETES OF EUROPE, (consulté le )
  19. Arthur Dirou, « X-Athletics : Annaëlle Nyabeu Djapa à la fête », sur STADION-ACTU, (consulté le )
  20. (de) Zehnkampf-TEAM, « Zehnkampf-TEAM », sur zehnkampfteam.de (consulté le )
  21. (it) Andrea Benatti, « Simone Cairoli 4° a Clermont Ferrand! », sur Queen Atletica, (consulté le )
  22. (it) « Atletica, ottimo debutto di Bogliolo nei 60: è seconda dietro Melon », sur SportFace, (consulté le )
  23. 23,0 et 23,1 Arthur Dirou, « X-Athletics : Ruben Gado et Solène Ndama en patrons », sur STADION-ACTU, (consulté le )
  24. (uk) « Касьянов перемагає у Франції, Цихоцька – у США », sur Сайт федерації легкої атлетики України (consulté le )
  25. « Agathe Guillemeot en vedette à L'X-Athletics - pays-bigouden - athletisme | newsouest.fr », sur www.newsouest.fr (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l’athlétisme