Encyclopédie Wikimonde

Simon Gobès

Aller à : navigation, rechercher
Simon Gobès
Naissance (66 ans)
Amsterdam
Activité principale chanteur
Instruments Piano
Années actives 1983-1985
Labels AZ

Simon Gobès est un chanteur néerlandais d'expression française né le (66 ans) à Amsterdam (Pays-Bas).

Biographie

Sa famille, d'origine Juive Ashkénaze, était originaire de Lodz, en Pologne. Son père était tailleur, et sa mère, pianiste. Sa famille trouva asile à Amsterdam, aux Pays-Bas, au Jodenbuurt, en 1946. Très jeune, il étudia le piano, pour jouer très facilement les préludes de Chopin. Satie était aussi dans son univers. Son nom est plus particulièrement associé à la chanson Les Raisins de Moissac qu'il enregistra en 1983. Simon Gobés se caractérise par sa voix très particulière, et suave, avec un fort accent,dont l'origine se trouve dans l'Europe de l'Est (langue Yiddish). Souvent, sa voix pouvait remonter d'un ton à la fin d'une chanson, et devenir plus tonale. Il parlait avec plus d'aisances l'Anglais et le Yiddish, ainsi que l'Allemand, et le Néerlandais, plutôt que le Français. Son autre passion était aussi la danse, et il s'intéressait aux ballets et comédies musicales, tout comme aux danses du Folklore Yiddish, ou d'Europe de l'Est.

Il ne sortira qu'un album LP33tours en 1983 : à l'époque, sa voix avec un fort accent dérouta un grand nombre d'auditeurs, avec une forme de rejet, mais aussi, en attira un grand nombre, qui jugeait sa voix très singulière. Le disque fut salué par la critique musicale et le "métier" de la chanson : l'académie Charles Cros, Jacques Canetti, Michel Drucker, Dave, Michel Fugain, Michel Legrand... Mais l'album sera très discret en ce qui concernera les ventes de disques LP33tours en 1983.

Carrière

Avant de se lancer dans la chanson, Simon Gobés était un danseur. Très jeune, à 20 ans, il est l'un des danseurs de la fameuse danse Hassidique Yiddish du film "Rabbi Jacob", de Gérard Oury, en 1973, ou il danse avec Louis de Funès Grimé en Rabbin. Amateur du folklore Yiddish, Gérard Oury contacta la troupe de Simon Gobés, en 1972, pour une danse Hassidique dans son film (Simon Gobès n'était que l'un des membres de la troupe). Entre 1974 et 1982, il enseigna à Amsterdam la danse Yiddish Bratsch, la danse Klezmer, et surtout, la danse Hassidique, qu'il travaillait avec une compagnie. Lors des danses, il chantait souvent, ou participait aux chœurs. Simon Gobés est diplômé de l'Université Augustinus d'Amsterdam, en 1978. Il cesse la danse à la suite d'une blessure en 1981, et la même année, il rencontra le chanteur Dave, d'expression Française, qui l'incita à venir en France enregistrer un disque. Le premier disque 45tours de Simon Gobés va être "la demoiselle en mousseline" en 1981. Le 45tours "les raisins de Moissac" sortira fin 1982.

Il enregistre chez AZ son album en 1983, qui contient les tubes "les raisins de Moissac", et "la demoiselle en mousseline". Le titre de l'album est "sur un fil". Sur le disque, c'est lui-même qui jouait du piano. à l'époque, en 1983, la maison de disques AZ souhaitait faire de Simon Gobés le nouveau Mike Brant. Son album de 1983 contient même une chanson comptine pour les plus jeunes :"sur le chemin de l'école". Si le 33 tours est salué par la critique, il n'y aura pas de second album. Si les deux 45 tours tirés de l'album sont à l'époque un succès, en revanche, les ventes du 33tours seront plus confidentielles. Simon Gobés se sentait aussi très mal à l'aise dans le star-système, tout comme il avait du mal à être sur scène. Entre 1983 et 1985, il voyagea en Israël, au Canada, et aux Pays-bas, ou il fit souche. Mais surtout, Simon Gobés refusa de sortir un second album, car il ne pouvait pas chanter ses textes, ni jouer ses propres compositions, sa maison de disque jugeant futile de commercialiser ses textes et compositions, le tout étant un pari risqué pour arriver à un succès improbable. Simon Gobés, donc, ne souhaitait pas n'être qu'un simple interprète, mais un artiste plein et entier, complet, avec son travail d'auteur-compositeur. Cependant, par la suite, il ne trouvera pas d'interprètes pour chanter ses textes et compositions.

L'animateur Michel Drucker tentera de soutenir les débuts de la carrière de Simon Gobés, en l'invitant à l'émission « Champs-Élysées » où il chantera « les raisins de Moissac », et « la demoiselle en mousseline », et ou il sera très ému des applaudissements du public. Michel Drucker tentera par la suite de convaincre Simon Gobés de rester chanteur, car sa voix apportait quelque chose de nouveau à la chanson Française. Mais Gobés détestait le milieu du show-business Français, même si Michel Drucker tentait de le convaincre en lui disant qu'il pouvait être chanteur, et se faire discret, comme beaucoup d'autres, et que la case show-business n'était pas forcément nécessaire pour mener une carrière de chanteur. Simon Gobés ne sembla pas être convaincu.

Il négocia tout de même avec sa maison de disques, les disques AZ, ou il souhaitait sortir deux disques LP 33 tours de ses reprises de Chopin ou Satie, ainsi que au moins deux disques LP 33 tours avec ses textes et compositions. Il avait aussi en projet de chanter les standards de Frank Sinatra en Yiddish, et de sortir un disque de reprises des grandes chansons du répertoire Yiddish. La maison de disques AZ refusa, lui imposant des auteurs comme Pierre Grosz, ou Pierre Delanoë, ou Jean-Jacques Debout, des auteurs importants à l'époque. Simon Gobés ne transigea pas, et sa maison de disques finit par rompre son contrat.

Simon Gobès a abandonné la chanson en 1985, pour devenir disquaire[1] à Amsterdam, non loin de la place Werkmarkt. Il travailla aussi occasionnellement à l'institut d'archéologie d'Amsterdam, à partir de 1988. Simon Gobés aurait pris sa retraite de commerçant en Février 2015, et son magasin n'existerait plus depuis cette même date. Il fait l'acquisition d'une maison à Molières sur Cèze, dans le Gard, en France, durant l'été 2014, et s'y installe définitivement à partir de l'été 2015.

Il sortira cependant, en 1986, à CBS, un dernier 45tours, avec les titres "à ma façon"/ "j'voudrais qu'on s'aime".

En 1987, il confirma renoncer définitivement à la chanson, sans donner plus de détails sur son choix.[réf. nécessaire] En 2008, il refusera de nouveau son retour, lors de contacts de la tournée des idoles RFM, toujours sans expliquer son choix, et sans donner plus d'explication.[réf. nécessaire]

Le disque 33 tours de Simon Gobés de 1983 ne fut pas édité en CD par la suite. Il se trouve rarement en cassette audio. Deux 45 tours furent édités en 1982 et 1983, dont les raisins de Moissac en 1982.[réf. nécessaire]

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).