Académie franco-allemande de Paris

Aller à la navigation Aller à la recherche

L'Académie franco-allemande de Paris est un organisme franco-allemand indépendant, fondé en 2023 à l’occasion des 60 ans du Traité de l’Elysée. Elle a pour objectif de stimuler les échanges culturels, intellectuels et humains entre la France et l’Allemagne[1],[2],[3]. L'Académie a tenu sa réunion fondatrice le 30 mars 2023 à Paris à l'Hôtel de Beauharnais, résidence de l’Ambassadeur d’Allemagne en France, sous le patronage duquel elle est placée[4],[5].

Son président est Mathias Fekl, ses vice-présidents sont Maurice Gourdault-Montagne et François Villeroy de Galhau et a pour secrétaire générale Hélène Miard-Delacroix[6]. Elle attribue un prix, qui récompense des institutions, des personnes ou des projets ayant contribué de manière remarquable au développement et à l'approfondissement des relations culturelles entre les deux pays.

Organisation

L'Académie organise des conférences sur des thème d’intérêt commun ainsi que la remise annuelle du « prix de l’Académie franco-allemande de Paris » sur un thème de son choix.

Son Excellence l’Ambassadrice ou l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en France, est le protecteur de l’Académie franco-allemande et lui apporte son concours. Le bureau de l'académie est élu pour une durée de trois ans.

Membres

L'Académie est composée d'un maximum de trente membres. Leur mandat est de six ans renouvelable une fois.

L'Académie compte actuellement les membres suivants[7]:

Notes et références

  1. «Non, le couple franco-allemand ne relève pas du passé», sur LEFIGARO, (consulté le )
  2. « Le Nouvel Esprit public - Peau de Caste », sur Le Nouvel Esprit public (consulté le ) : « Un groupe de quelques Françaises et Français, dont le diplomate Maurice Gourdault-Montagne, et Matthias Fekl, a pris l’initiative de créer une Académie franco-allemande de Paris, comme il existe une Académie de Berlin depuis 2006. »
  3. (de) « Eine Französisch-Deutsche und eine Deutsch-Französische Akademie - Académie de Berlin », sur www.academie-de-berlin.de (consulté le ) : « Renommierte Französinnen und Franzosen haben am 17. Januar in Le Figaro die Gründung der Académie franco-allemande de Paris bekannt gegeben. Sie wollen der vielfach beschworenen deutsch-französischen Freundschaft eine lebendige Zukunftsperspektive eröffnen »
  4. Rédaction Entreprendre, « Asselineau, Rodolphe Saadé, Eiffage : les indiscrets de l'actualité », sur Entreprendre, (consulté le ) : « Ex-sherpa de Jacques Chirac, Maurice Gourdault-Montagne lance l’académie franco-allemande de Paris. »
  5. Emmanuel Berretta, « Les Allemands ne comprennent pas le débat français sur le déclinisme », sur Le Point, (consulté le ) : « Quand je suis arrivé ici, j'ai pris une initiative : créer un format qui reprend ce qui a été fait à Berlin avec l'Académie de Berlin, fondée il y a vingt ans par un ancien ambassadeur de France, Claude Martin. Il s'agit de réunir dans cette Académie franco-allemande de Paris des personnalités éminentes qui s'investissent pour le franco-allemand. »
  6. « Académie franco-allemande de Paris », sur www.academiefrancoallemandeparis.fr (consulté le )
  7. « Académie franco-allemande de Paris », sur www.academiefrancoallemandeparis.fr (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la France
  • Portail de l’Allemagne