Anarcho-skinhead

Aller à la navigation Aller à la recherche
Symbole du mouvement anarcho-skinhead du RASH

Anarcho-skinhead est un mouvement de skinheads anarchistes qui se présente comme contre le fascisme et le capitalisme. Ils sont également appelés symboliquement « skins rouges et noirs ». Ils sont issus du regroupement assez récent, opéré dans les années 1990, d'anciens redskins et de nouveaux skinheads engagés à l'extrême gauche. La plupart sont actifs par ailleurs dans des organisations anarchistes, communistes ou libertaires, des syndicats anarchistes ou aux pratiques anarcho-syndicalistes (FA, UCL, CNT en France, etc.). Ils considèrent leur appartenance au mouvement skinhead comme une démarche militante. Par mondialisme, les anarcho-skinheads rejettent les insignes nationaux, ce qui les distingue des internationalistes qui reconnaissent les réalités nationales dans le monde. Quelques groupes de musique comme Ya Basta ! ou La Brigada Flores Magon ont contribué à populariser ce mouvement en France. La bande la plus populaire fut les Ruddy fox de Paris, fondée en 1989 par des chasseurs de boneheads, les « ruddy » regroupaient des skinheads reggae, des amateurs de NY hardcore et des jeunes issus de l'immigration convertis à la politique et à la culture skin 69 (rocksteady et ska). Ils se distinguèrent par leur mixité ethnique et sociale.

Il existe un magazine revendicatif du mouvement, Barricata. Leur look se distinguait assez de celui des skinheads (vêtements de sport, cheveux en brosse, bomber porté côté doublure orange). En France les anarcho-skinheads sont apparus après 1990 et ont affiché un look plutôt punk que skinhead. Ils ont participé aux associations antifascistes comme le SCALP-REFLEX et ont constitué des bandes antifascistes, chassant les skins fascistes. Puis ils se sont rapprochés de la culture skinhead authentique grâce à la musique et aux idées. En France, La plupart portent des lacets rouges sur leurs Dr. Martens. C'est un signe de ralliement largement adopté par les autres skinheads antifascistes (les boneheads et quelque skinheads portent un signe distinctif similaire, les lacets blancs , par revendication politique ou par simple question esthétique).Cependant ces codes varient en fonction des régions et pays.

Musique

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).