Encyclopédie Wikimonde

Claude Nowotny

Aller à : navigation, rechercher

Claude Nowotny
Fonctions
Maire de Thiers Blason de Thiers.png
Prédécesseur Thierry Déglon (SE)
Successeur Stéphane Rodier
Suppléant d'André Chassaigne
Président de l'office de tourisme de Thiers communauté
Prédécesseur Thierry Déglon
Successeur Abdelhraman Meftah (PS)
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Parti politique Parti communiste français
Profession fonctionnaire de catégorie A
Résidence Thiers
Ensemble pour Thiers

Claude Nowotny né le 22 novembre 1957[1] est une personnalité politique française, maire de Thiers dans le département du Puy-de-Dôme.

Mandats

Claude Nowotny, avant d'être élu maire de Thiers en 2014, a cumulé plusieurs mandats. Ainsi, de 2002 à 2012 il est suppléant du député de la 5e circonscription du Puy-de-Dôme, André Chassaigne. Il est aussi président de l'office de tourisme de Thiers communauté[2].

Pour les élections municipales de 2014, Claude Nowotny rassembla 29,9 % des votes au premier tour, contre 38,27 % pour Thierry Déglon, 17,14 % pour Hervé Torregrosa/Annie Chevaldonné et 14,69 % pour Tahar Bouanane[3]. Au second tour, il rassemble 51,47 % des votes contre 48,53 % pour Thierry Déglon, et est donc élu maire de Thiers en mars 2014[4].

En septembre 2019, il annonce qu'il ne se représente pas aux élections municipales de 2020 « pour des raisons personnelles » et laisse sa place à son premier adjoint, Abdelhraman Meftah, membre du parti socialiste, qui annonce se présenter à l'aide d'Annie Chevaldonné, conseillère départementale depuis 1998.

Divers

  • Dès son arrivée au fauteuil de Maire de Thiers, Claude Nowotny va augmenter ses indemnités de 19 %, ramenant son salaire pour sa fonction municipale à 3915.51 €/mois[5]. Il touche également 960 € par mois pour sa fonction de vice-président de la communauté de commune de Thiers Dore et Montagne. Il annonce reverser 10 % de ses indemnités au PCF bien qu'aucune confirmation du parti politique n'ait eu lieu[5].
  • Il met en place la gratuité des parkings en centre ancien peu après son arrivée[6].
  • À partir de 2017, de fortes tensions éclatent au conseil municipal de Thiers avec notamment une partie du conseil qui pointe du doigt les absences répétées du maire aux événements publiques, aux conseils municipaux et aux conseils communautaires où il pointe un taux de présence inférieur à 10%[7].

Notes et références

  1. « Maire de Thiers (63) - nom, prénom, âge, date de naissance et la profession du maire de Thiers », Mon-maire,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Centre France, « Photos de candidats : comment Claude Nowotny voit Thiers », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Résultat des municipales à Thiers », sur www.linternaute.com (consulté le )
  4. « L'Express - Actualités Politique, Monde, Economie et Culture », sur LExpress.fr (consulté le )
  5. 5,0 et 5,1 Centre France, « Hausse de 19 % des indemnités du maire de Thiers », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « http://www.ville-thiers.fr/Stationnement-1207 », sur www.ville-thiers.fr (consulté le )
  7. « Conseil municipal du 17 décembre 2018 », sur www.ville-thiers.fr (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).