Encyclopédie Wikimonde

Conférence gesticulée

Aller à : navigation, rechercher

La conférence gesticulée est un style de spectacle se revendiquant de l'éducation populaire[1],[2],[3], à l'intersection entre le théâtre et la conférence, dont la propriété essentielle est de mêler le récit d'éléments vécus par les conférenciers ou conférencières (savoir chaud) et des éléments de théorie (savoir froid). La démarche vise à donner des clés de compréhension de la société et à développer l'esprit critique des spectateurs[4]

Description

Ce style a été initié par Franck Lepage, dans le cadre de la SCOP le Pavé[5], avec le spectacle intitulé Inculture(s) 1 - L'éducation populaire, monsieur, ils n'en ont pas voulu…[6].

De nombreuses conférences gesticulées ont vu le jour depuis, que ce soit au sein du réseau La grenaille, ou par des « gesticulants » autonomes[7]. Leurs thèmes sont très variés, dépendant du conférencier, et sont généralement suivies d'ateliers permettant de débattre de la question abordée[8]. Ces ateliers ont des formes originales, appelées « stages de « dé-formation continue », « ateliers de désintoxication à la langue de bois », ou encore « interventions dans l'espace public »[9].

Une "Université populaire gesticulante" a vu le jour sur la base de ce concept, dans l'Ouest de la France[10].

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).