Destruction en vol d'un Mil Mi-24 russe en 2020

Aller à : navigation, rechercher

Destruction en vol d'un Mil Mi-24 russe en 2020
Un Mil Mi-24, semblable à l'hélicoptère abattu
Un Mil Mi-24, semblable à l'hélicoptère abattu
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeDestruction en vol
CausesAbattu par MANPADS
Siteprès du village de Yeraskh, dans la province d'Ararat (Drapeau de l'Arménie Arménie)
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilMil Mi-24
CompagnieForces armées russes
Morts2
Blessés1

La destruction en vol d'un Mil Mi-24 russe en 2020 est survenue le 9 novembre 2020 lorsqu'un hélicoptère d'attaque russe Mil Mi-24 (nom de l'Otan : « Hind ») a été abattu par les forces armées azerbaïdjanaises pendant la guerre du Haut-Karabakh en 2020. Il a été abattu près de Yeraskh, en Arménie, à quelques kilomètres de la République autonome azerbaïdjanaise du Nakhitchevan, à la suite de tirs de missiles MANPADS. Deux des membres d'équipage sont morts, tandis qu'un autre a été blessé à la suite de l'attaque. Les autorités azerbaïdjanaises ont rapidement publié une déclaration d'excuses, affirmant que l'incident avait eu lieu par erreur et offrant une compensation.

Contexte

L'attaque se produit pendant un conflit dans la région contestée du Haut-Karabakh. La région est contrôlée de facto par la République autoproclamée et non reconnue d'Artsakh, elle-même soutenue par l'Arménie, mais fait officiellement partie de l'Azerbaïdjan. Le 8 novembre 2020, les forces azerbaïdjanaises ont pris le contrôle de Chouchi, après une longue bataille de quatre jours sur la ville.

Déroulement

L'incident a eu lieu le 9 novembre 2020 près de Yeraskh, en Arménie, à quelques kilomètres de la République autonome azerbaïdjanaise du Nakhitchevan, et à environ 70 kilomètres de la frontière avec le Haut-Karabakh, à la suite d'un tir depuis le sol de missiles sol-air MANPADS. L'hélicoptère accompagnait le convoi de la 102e base militaire russe à Gyumri. Peu de temps après, l'Azerbaïdjan a pris la responsabilité de l'attaque, son ministère des Affaires étrangères déclarant que le tir avait eu lieu par accident, exprimant des excuses à la Russie et étant prêt à payer une compensation.

Selon l'Azerbaïdjan, l'hélicoptère russe a volé dans l'obscurité, à basse altitude et en dehors de la zone de détection des radars azerbaïdjanais de défense aérienne. En outre, les autorités azerbaïdjanaises ont déclaré que l'hélicoptère avait volé à proximité immédiate de la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan pendant une période de conflit et que les hélicoptères russes n'avaient jamais été vus dans la région.

La base militaire de la Russie en Arménie et le bureau du procureur général d'Azerbaïdjan ont ouvert une enquête sur l'incident.

Réactions

Parties concernées

Peu de temps après la destruction du Mil Mi-24 russe, le ministre azerbaïdjanais de la Défense, Zakir Hasanov, a adressé une lettre de condoléances au ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou. En outre, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré [réf. nécessaire]qu'il a évalué positivement la réaction de l'Azerbaïdjan qui avait assumé immédiatement la responsabilité de l'incident.[pas clair].

Organisation internationale

Le 9 novembre, l'Organisation du traité de sécurité collective, dont la Russie est membre, a publié une déclaration exprimant ses inquiétudes face à ce tir accidentel.

Notes et références


Article publié sur Wikimonde Plus