Encyclopédie Wikimonde

Emily LeBaron

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Emily LeBaron (avril 1906 - 10 juin 1983), fille de Jean B LeBaron et Joséphine Bean, était une artiste, antiquaire, professeure d'art et organisatrice communautaire, résidente de North Hatley, au Québec.

Emily LeBaron était une grande amie de Janet Blake (mariée à Arthur Russell Virgin) qui était une productrice agricole (ferme laitière Jersey) et une philanthrope supportant les arts de tous genres. Janet Blake, décédée en 1981, a donné par legs particulier à Emily LeBaron, une aquarelle de 1915 peinte par l'artiste Maurice Prendergast. Ce tableau avait été acheté en 1962 aux Hirschl & Adler Galleries de la ville de New York. Vers 1983, ce tableau valait 100000 $[1].

Selon le recensement du Canada de 1911, Emily LeBaron (5 ans) vit avec ses parents à North Hatley. Son père Jean LeBaron (né en mars 1869) est indiqué comme étant d'origine française, marchand général et de foi universaliste; sa mère Joséphine Bean (née en décembre 1880) serait d'origine écossaise et de confession anglicane. La famille d'Emily apparaît également dans le recensement de 1921.[2][source insuffisante]

Emily LeBaron est décédée le 10 juin 1983 à l'âge de 77 ans. Sa dépouille est inhumée au Lakeview Cemetery North Hatley. Une vente aux enchères pour la "Succession de feu Mme Emily LeBaron" a été organisée le 7 juin 1997 pour vendre de nombreuses pièces d'ameublement de sa maison (canapé antique, chaises, boîtes en pin antique, rocker Boston antique, berceau antique, chaises Warby antiques, etc.)[3][source insuffisante].

Jeunesse

Emily LeBaron a fréquenté l'école secondaire North Hatley[4].

Implications communautaires

Depuis 1932, Emily LeBaron s'implique activement dans le travail communautaire de North Hatley. En 1932, Emily LeBaron divertit les filles seniors de l'I.0.0. club pour un week-end au Camp Glen Holm sur le Lac Massawippi[5]. Une compagnie de guides a été organisée par Miss Emily LeBaron, qui agit en tant que capitaine, avec les Mdemoiselles Helen Reed et Doris Guilds comme locataires de lieu. La compagnie, qui compte vingt membres Guides, est composée de trois patrouilles[6].

Cela correspond à l'époque où la "Flying Shuttle" (centre communautaire) ouvrait sous l'égide du North Hatley Community Club dont Emily LeBaron était présidente, notamment en 1942[7].

Ce bâtiment communautaire, désigné "Flying Shuttle", est une ancienne école. Le premier étage se composait d'une grande cuisine et d'une grande salle pour des réunions d'organisations (ex.: guides, scouts, clubs de femmes, la Légion, l'Étoile de l'Est), des expositions d'art, des stages notamment de poterie, de tissage ou de peinture pour les jeunes en été . Le deuxième étage abritait quelques bureaux, ainsi qu'une salle de concerts ou d'activités théâtrales. Autrefois, ce bâtiment abritait également les bureaux de l'hôtel de ville de North Hatley.

En juillet 1963, Emily LeBaron organise une "Foire aux Antiquaires" à l'Hôtel de Ville, réunissant les amateurs d'objets anciens. Le produit de cette foire a servi à couvrir les dépenses d'un immeuble abritant des œuvres caritatives locales, le North Hatley Community Club.[8] La première mission de la "Flying Shuttle" était d'amener les artisans à fabriquer des objets d'art utiles et à les commercialiser auprès du public.

Emily LeBaron devient l'une des dirigeantes de la Société de la Croix-Rouge de North Hatley[9],[10].

Depuis 1964, Emily LeBaron est très impliquée au Théâtre Piggery, en tant qu'organisatrice et supportrice. Elle a siégé au conseil d'administration de la Guilde dont elle était la présidente en 1972, et a également effectué de nombreuses tâches quotidiennes à la Piggery. En 1976, elle agit comme secrétaire de la Township Playhouse Guild qui administre le Théâtre Piggery[11]. En 1980, elle était secrétaire à la correspondance. Lors d'un dîner de reconnaissance en septembre 1979, le président de la Guilde, Larry Shouldice, a déclaré qu'Emily LeBaron était l'âme du Théâtre Piggery.[12]

Hommages publics

La municipalité de North Hatley a désigné le parc Emily LeBaron, qui a été vendu vers 2013 par la "Village Improvement Society" à un promoteur pour le développement immobilier.

Le centre communautaire de North Hatley a été nommé la navette volante d'Emily LeBaron en son honneur; elle fut ainsi désignée en 1980. L'exposition Mena'sen Gallery eut lieu à l'été 1980 au Flying Shuttle[13] et à l'été 1981 à la North Hatley Gallery située sur le chemin Sherbrooke dans le village de North Hatley, avec le collaboration d'Emily LeBaron[14].

En septembre 1979, la communauté de North Hatley a rendu un chaleureux hommage à Mme Janet Blake-Virgin (veuve de Arthur Russell Virgin) (décédée en 1981) et Mlle Emily LeBaron lors d'un repas communautaire pour reconnaître leur dévouement et le soutien à de nombreuses organisations de la région. Ces deux dames avaient entre elles une grande amitié; elles se mêlaient souvent socialement et participaient à des causes communes, notamment le North Hatley Community Club et le Théâtre Piggery.

À la suite du décès d'Emily LeBaron en juin 1983, le Piggery Theatre a donné son nom à sa galerie d'art; cette galerie est située dans le hall d'entrée du bâtiment de l'ancienne porcherie. Cette galerie d'art présente une vaste collection d'œuvres de divers artistes et styles de la région.

Résidence North Hatley

Emily LeBaron vivait dans une vieille maison à North Hatley construite en 1830. Devenue antiquaire par passion, Emily collectionnait chez elle des antiquités de valeur. Elle collectionnait notamment des meubles anciens ramenés de vieux greniers que les habitants lui apportaient après le ménage.

En outre, elle collectionnait des objets anciens tels que des gravures d'époque, des sculptures, de l'artisanat, des articles de culte religieux, des ustensiles de cuisine, des jouets, des articles de sport, etc. Elle était occupée à restaurer des objets anciens tels que des meubles.

Son sous-sol servait de boutique pour la rénovation d'objets anciens et d'atelier de poterie. Dave Mullavey y donnait des cours de poterie sous l'égide du Community Club. De plus, Emily LeBaron a enseigné les métiers du métier à tisser et les travaux d'aiguille.[15]

Notes et références

  1. Article «Le voleur d'art de North Hatley ‘n'avait pas l'intention de le faire’ et est renvoyé chez lui pour de bon» – The Record, 9 mai 1983, p. 3
  2. Recensement canadien de 1911 et 1921.
  3. Vente aux enchères pour la succession de feu Mme Emily LeBaron – The Record, 30 mai 1997, p. 20, qui aura lieu au 440 chemin de la Rivière, North Hatley, le 7 juin 1997.
  4. Article «L'école secondaire North Hartley» – Sherbrooke Daily Record, 13 déc. 1923, p. 2.(fr)
  5. Sherbrooke Daily Record, 15 juin 1932, p. 2(en)
  6. Sherbrooke Daily Record, 15 mars 1933, p. 3 – North Hatley(en)
  7. Article «Prize-Giving Ceremony At North Hatley», Sherbrooke Daily Enregistrement, 13 oct. 1942, p. 11.(en).
  8. Article "L'antiquaire sait lire le passé dans les objets d'un autre âge", par Martine Rousseau, journal La Tribune, 29 juin 1963, cahier 1, p. 9.(fr)
  9. Article "Mrs. Guy Kezar New President Of Red Cross" (Mrs. Guy Kezar nouveau président de la Croix-Rouge), Sherbrooke Daily Record, 18 février 1948, p. 8 - North Hatley(en)
  10. Sherbrooke Daily Record, 6 mars 1960, p. 9 – Article "Mrs. Guy Kezar Was Re-Elected Head Of North Hatley Red Cross Society" (Mme Guy Kezar a été réélu à la tête de la Croix-Rouge de North Hatley).(en)
  11. Photo dans «The Sherbrooke Record», p. 3, 28 mai 1976, avec cinq personnes chargées d'animations pour le début de la saison théâtrale d'été Piggery.(en)
  12. Article "Piggery veterans honored" (Les pionniers de la Piggery honorés), par BVS, The Sherbrooke Record, 14 sept. 1979, p. 6.(en)
  13. Article «What's on», de Nelly Young, section Expositions, annonçant une série d'exposition à partir du 27 juillet en association avec la Galerie Mena'sen de Sherbrooke.(en)
  14. Article «What's on», section Expositions, journal The Record, 14 août 1981, supplément 1, p. 8.(en)
  15. Article "L'antiquaire sait lire le passé dans les objets d'un autre âge", par Martine Rousseau, journal La Tribune, 29 juin 1963, cahier 1, p. 9.(fr)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).