Encyclopédie Wikimonde

Géographie de l’innovation

Aller à : navigation, rechercher

« L'innovation est un processus qui transmet des impulsions, en reçoit, en raccordant les idées techniques nouvelles et les marchés. » (Freeman, 1982).

Cette définition révèle le caractère aléatoire d’un tel processus. Une façon de réduire ce caractère incertain est représentée par la concentration des activités économiques et de la recherche. Ainsi, nous retrouvons des contributions :

  •  des inputs publics : l'importance des réseaux des universités, l'importance de recherche publique, l’importance de concentration des ressources capital humain, et
  •  des inputs privés : la concurrence, la spécialisation/diversité, la coopération, le structure de marché et l'histoire des interactions sur le marché.

Souvent les firmes prennent en considération le rôle de agglomérations et des effets de débordement « knowledge spillovers » dans leur choix de localisation, afin d’obtenir des rendements d'échelles croissants. D’une part, la proximité augmente les chances pour le flux et le changement des idées (Feldman, M., 1996). D’une autre part, l'innovation se concentre dans des espaces où le coût de la commercialisation et de la découverte scientifique est le plus bas, d’où l’importance des agglomérations.

Mais sur le marché, il n’y a pas qu’une seule entreprise qui exerce son activité. Chaque firme choisit sa localisation en prenant en compte les débordements des connaissances des autres firmes sachant que, en décroissant ses coûts, l'entreprise diminue également les coûts de ses compétiteurs. L'article de Soubeyran, A. (2002) nous montre comment le choix de la localisation est positivement lié à l'agglomération et aux coûts (de production et transportation) et, inversement lié à l’effet réciproque de diminution des coûts des compétiteurs. Le coût marginal est décroissant du nombre des firmes agissant dans le district. Cela explique pourquoi, en diminuant ses coûts, l'entreprise diminue aussi les coûts des compétiteurs.

De plus, dans une échelle plus grande, Feldman, M. (1996) nous indique comment les firmes se concentrent dans les régions où elles trouvent les connaissances économiques et les ressources nécessaires pour développer l'activité innovatrice: les firmes et les ressources sont endogènes.

Bibliographie

  • Feldman, Maryann, The Geography of Innovation, Kluwer Academic, (ISBN 9780792326984) 

Liens externes

  • Eurolio - Observatoire européen des données localisées de l'innovation

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).