Gymnase de Burier

Aller à la navigation Aller à la recherche
Gymnase de Burier

Histoire et statut
Type Ecole de maturité & Ecole de culture générale et de commerce
Administration
Directeur Agnès-Valérie Bessis
Études
Population scolaire Près de 1650 élèves (2017-2018)
Enseignants Environ 180 professeurs (2020-2021)
Formation Maturité gymnasiale, Certificat de culture générale, Diplôme de commerce, Maturité spécialisée option pédagogie et Maturité professionnelle commerciale
Localisation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Coordonnées <maplink latitude="46.450203" longitude="6.876819" text="46° 27′ 01″ nord, 6° 52′ 37″ est" zoom="14">{"type":"Feature","geometry":{"coordinates":[6.876819,46.450203],"type":"Point"},"properties":{"marker-color":"228b22"}}</maplink>
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Gymnase de Burier
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Gymnase de Burier

Le Gymnase de Burier est une école de maturité, une école de culture générale et une école de commerce suisse située à La Tour-de-Peilz, dans le canton de Vaud. Il est aussi connu sous l'acronyme CESSEV (Centre d'Enseignement Secondaire Supérieur de l'Est Vaudois, nom qui n'est plus officiel) et a été fondé en 1977[1].

Il accueille aujourd'hui près de 1650 élèves répartis dans 70 classes[2], pour une capacité de 800 élèves à la base. Le gymnase compte également environ 180 professeurs[2], ainsi qu'une vingtaine de collaborateurs.

Informations détaillées

Localisation

Le Gymnase de Vevey est d'abord situé dans les locaux des Galeries du Rivage à Vevey, avant de s'installer sur son site actuel à La Tour-de-Peilz en 1977. Il adopte alors la dénomination « CESSEV », puis devient officiellement le « Gymnase de Burier » en 2003[1].

Direction

  • Georges Bally (de 1977 à 1994)
  • Jean-François Durussel (de 1994 à 1996)
  • Clive Loertscher (de 1997 à 2002)
  • Jacques Verdan (en 2003, directeur ad interim)
  • Christine Schwaab (de 2003 à 2010)
  • Alain Bouquet (en 2010, directeur ad interim)
  • Agnès-Valérie Bessis (dès 2011)[1]

Options

Dans le cadre de son école de maturité, le gymnase propose plusieurs options, dont :

  • Physique et Application des Mathématiques
  • Biologie et Chimie
  • Musique
  • Philosophie et Psychologie
  • Espagnol
  • Art Visuels
  • Economie et Droit
  • Latin

L'option pédagogie est proposée aux étudiants dans la section culture générale du gymnase.

Le choix des options et de la voie se fait en milieu de 11e année Harmos. Si le choix d'option de l'élève n'est pas disponible au Gymnase de Burier, il est envoyé dans un des gymnases de Lausanne.

Cours facultatifs

De nombreux cours facultatifs sont proposés aux élèves : chœur et orchestre, théâtre, improvisation, atelier d'écriture, latin, espagnol, préparations aux examens internationaux de langues, portfolio de compétences, photo, comprendre la violence, etc.

Activités culturelles

Tout au long de l'année plusieurs évènements sont organisés par le Comité des élèves et autres instances du gymnase. Parmi les plus réguliers, on retrouve les matchs d'improvisation théâtrale en début d'année et des films sont projetés à l'aula. Également, la file de musique (MélEtMor) se produit en spectacle durant le printemps, et celle d'art plastique expose ses créations au fil des couloirs du gymnase dès le début de l'année civile. Depuis 2013 sont organisées des journées informatives sur le thème de l'action contre le sida, la journée de l'eau (à la suite des actions mondiales à ce propos), et autres journées de ce type.

L'aula du gymnase étant trop exiguë pour accueillir parents et amis, maîtres et élèves des classes terminales, c'est sous le Marché couvert de Montreux qu'a lieu la cérémonie des promotions[3].

Article connexe

Liens externes

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Gymnase - Historique | Gymnase de Burier | La Tour-de-Peilz », sur www.gymnasedeburier.ch (consulté le )
  2. 2,0 et 2,1 « Brochure Burier 2020-2021 », sur http://www.gymnasedeburier.ch (consulté le )
  3. « Promotions », sur www.gymnasedeburier.ch (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus