Encyclopédie Wikimonde

Henri Prémont

Aller à : navigation, rechercher
L'auteur au Salon du Livre à Francfort en 1997, au stand de Poésie Europe

Henri Prémont, né le 7 juillet 1933 à Braine-l'Alleud (au sud de Bruxelles) et mort le 16 mars 2009 dans cette commune, est un écrivain belge francophone, connu principalement pour ses livres traitant du paranormal.

Son œuvre

Henri Prémont a passé toute sa vie dans la petite ville brabançonne de Braine-L'Alleud. Après des études supérieures d'électronique, il a eu des activités multiples : jeux télévisés, (1954-1957) et films scientifiques pour la Radio-télévision belge de la Communauté française|Radio Télévision Belge]] : À l'écoute du soleil (1958), L'étude des avions dans les tunnels aérodynamiques (1958), Les ultra–sons (1962). Plus tard il a écrit des nouvelles de science fiction pendant les années septante et des adaptations d'auteurs latino-américains, dont principalement Franklin Dominguez de la République dominicaine et Wilberto Cantòn de Mexique. Ces traductions étaient des pièces dramatiques, mais Henri Prémont était dramatiste lui-même, avec des comédies en un acte publiées chez Poésie Europe, la revue trilingue de Francfort-sur-le-Main[1].

À cette époque aussi il est devenu agent littéraire et correspondant de plusieurs revues de son aire préférée[2]. En plus il a fait des émissions de signification de rêves (radio et TV) et était l'invité aux conférences de parapsychologie comme spécialiste des phénomènes paranormaux, auxquels la plupart de ses livres sont consacrés. Son livre « Les mystères de la lune » a reçu le prix spécial ésotérisme au Festival mondial de l'Astrologie de Cannes en 1987. Des éditions de ses livres ont paru hors de Belgique en France, Luxembourg et Québec ; il y avait également des traductions en espagnol et hébreu. Lauréat de plusieurs prix littéraires et collaborateur d'Ecrire Aujourd'hui (auteur du guide littéraire « J'écris une pièce de théâtre », 1998), sa dernière parution littéraire était la traduction du roman de Katherine Mansfield « Juliet » (Éditions de Paris, 2007)[3].

Bibliographie

Traductions
  • Franklin Dominguez (né en 1931 en République dominicaine)
    • Antigone-Humour : Radio télévision belge 1965
    • Un ami inconnu attend de nos confidences : L'avant scène du théâtre 339, Paris 1966, p 53-60
    • Un portrait sur le bras : L'avant scène du théâtre 444, Paris 1970 ; joué en Belgique et en France ; et au Théâtre Gougeon, Québec 2001
    • Mariage ou Divorce…telle est la question : Poésie Europe 1995, Francfort, p 52-56
  • Alonso Quesada (1885-1925, Grande Canarie)
    • Mister Amour (pièce en 11 tableaux d'après la nouvelle Mister Amor): Poésie Europe 1988, Francfort, p 38-55
  • Wilberto Cantòn (1925-1979, Mexique)
    • Le jeu sacré : Radio Canada 1987
    • La fille de cristal : Revue Générale II, Bruxelles 1993, p 43ff
    • Du linge sale plein la famille (3 actes)
Ces trois textes inédits ont reçu leur première représentation mondiale sous le titre « Passions Mexicaines » pendant Europalia Mexique, Bruxelles 1993
  • Katherine Mansfield (1888 – 1923, Nouvelle-Zélande)
    • Juliet (roman inédit), Éditions de Paris, 2007
Œuvres originales

a) Pièces en 1 acte

  • La voyante poétique (Comédie en 1 acte, Poésie Europe 1977, Francfort, p 48-53, traduction anglaise de Yann Lovelock (The Rhyming Prophetess), Poésie Europe 1979, Francfort p 33-8[4]
  • Le train du temps (Comédie radiophonique, RTBF Namur 1984)
  • La chasse à …cours (Comédie en 1 acte, Poésie Europe 1982, Francfort p 40-47)
  • L'Être « B » (Comédie en 1 acte, Poésie Europe 1992, Francfort p 82-86)
  • Le loto viennois : Comédie dramatique en 1 acte, Poésie Europe 1995, p 52-6 ; joué à Erfurt en la traduction allemande de Marianne Rentel-Bardiau, 1996[5]

b) Nouvelles

  • « Le pianiste de l'amour cosmique », Horizons du fantastique (revue) n° 23, Asnières 1973, p 33-6 ; réédition dans « Hivernales : Cinquante-sept tableaux de Bogaert » (Guy Pieters, 1978)
  • « Le détournement des terriennes », Parle-nous de demain (fanzine) n° 1, Paris 1974, p 16-19
  • « Le vampire cosmique », Between (revue), Liège 1975, pp 5-6
  • « Le cerveau végétal », Requiem (revue) n° 3, Solaris, Québec 1975, pp 5-6 ; réédition dans Magie Rouge (revue) n° 36-7, Bruxelles 1992
  • « Le trou de serrure », Requiem (revue) n° 13, Solaris, Québec 1976, pp 6-7
  • «La Métamorphose », dans « Les Voix du Nord, Anthologie de science-fiction belche», Octa spécial, 1992 Liège, avec Xuensè spécial no 10, pp 107-110.
  • «Un conte de Noël: La peur de Jean-Marie», Musée en Piconrue n° 52, Bastogne 1998, pp. 85-86

c) Livres

  • Mieux comprendre ses rêves par la parapsychologie RTL Édition (Arka), Luxembourg 1985 ; Éditions de Montagne Québec 1991 (revue et augmentée); JMG Éditions, Agnières 2002
  • Les mystères de la lune (Prix spécial ésotérisme au festival mondial de l'Astrologie de Cannes, RTL Ed (Arka), Luxembourg 1987 ; Eds de Mortagne, Québec 1990 (revue et augmentée); JMG Eds, Agnières 2001. Traduction espagnole de Gustavo de Hakeldama chez Arias Montano, Madrid 1990
  • La Belgique insolite et mystérieuse (en collaboration), The Readers Digest 1987
  • Cap sur la chance, Éditions de Mortagne, Québec 1993
  • J'écris une pièce de théâtre, Ecrire Aujourd'hui, Angers 1998
  • Dictionnaire moderne des rêves, Louise Courteau, Québec 2000 ; traduction hébreu en Israël (2005)
  • Notions de magie, destiné aux jeunes curieux, Louise Courteau, Québec 2004.

Références

  1. Karl-Heinz Knauff, Unterwegs in Europa, Via Regia, Heft 17/ 1994
  2. Esther Rochon, Interview de Michel Lord, Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, Numéro 40, hiver 1985-1986, p. 37
  3. La plupart de l'information bibliographique se trouve dans ses livres Mieux comprendre ses rêves par la psychologie'' et Dictionnaire moderne des rêves
  4. Et la pièce et une traduction revue se trouvent dans POESIE EUROPE 2012 pp.4-17
  5. La traduction se trouve dans POESIE EUROPE 2012 pp.18-21

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).