IT-Benchmarking

Aller à la navigation Aller à la recherche

L'IT Benchmarking (littéralement « étalonnage informatique ») est une méthode de stratégie d'entreprise, qui compare les performances des services informatiques d’une entreprise avec celles d’autres entreprises équivalentes, afin d'obtenir des résultats optimaux[1]. Les critères de rendement englobent l’efficacité et les comparaisons peuvent être conduites au sein d’un secteur d’activités mais également de manière intersectorielle.

L’objectif de l'IT Benchmarking est d’identifier les potentiels d’optimisation et de produire des recommandations pour l’amélioration des performances informatiques. Le point de mesure prédominant se nomme « Best Practice » (bonne pratique en français).

Marche à suivre

  • Détermination des critères d’efficacité à utiliser pour réaliser la comparaison. La question essentielle est de savoir comment les prestations informatiques influent sur les processus opérationnels.
  • Recherche les participants internes et externes pour l’exercice de comparaison ainsi que le fournisseur de musures, afin de créer l'outil comparaison.
  • Mise en place d’un ensemble d’indicateurs clés permettant la comparaison.
  • Analyse des données et identifications des participants « best practices ». Définition des « benchmarks-cibles »
  • Définition des potentiels d’optimisation et des actions à entreprendre sur la base des résultats de la comparaison avec les valeurs « best practices »
  • Calcul des potentiels d’économies théoriques selon la différence avec le comparatif (ou « gap to benchmark »)
  • Détermination des objectifs et indicateurs dans le parcours visant à atteindre les valeurs « best-practices »
  • Définition d’un plan d'action
  • Contrôle des résultats et des étapes d’amélioration.

Structure

La comparabilité joue un rôle particulier dans le cadre de l'IT Benchmarking. La production de services informatiques n’est pas standardisée au niveau des entreprises, il est nécessaire de définir des fonctions informatiques génériques existant dans chaque entreprise, afin de réaliser une comparaison pertinente. Une répartition adéquate des dépenses informatiques globales est une condition pour un aperçu holistique.

En général on sépare les coûts informatiques par fonctions et par type, par exemple :

Coûts par fonction

  • Développement logiciel – nouvelles fonctionnalités
  • Maintenance applicative
  • Infrastructure serveur
  • Infrastructure réseau
  • Parc informatique
  • Autres dépenses informatiques par fonctions

Types de coûts informatiques

Les types de dépenses suivants sont plus particulièrement analysés dans le cadre de l'IT Benchmarking :

  • Coûts du personnel informatique interne (toutes dépenses relatives au personnel incluses)
  • Coûts des consultants externe
  • Coûts relatifs au matériel
  • Coûts relatifs aux logiciels
  • Coûts de l'achat de prestions informatiques externes
  • Coûts de la transmission des données
  • Autres types de coûts informatiques

Types de Benchmarking

Dans la pratique l'étalonnage est réparti en plusieurs niveaux. La classification est établie selon les partenaires de benchmarking. Ces partenaires se trouvent au sein du même secteur d’activités ou dans de multiples secteurs et ils appartiennent à l’entreprise elle-même ou alors à une entreprise tierce.

Avantages de l'IT Benchmarking

L'IT Benchmarking est un élément important de la formation des prix et permet l'amélioration de l'efficacité des prestations de service, qui ne sont pas directement soumises aux mécanismes du marché.

Inconvénients de l'IT Benchmarking

Très souvent une grande partie des coûts (dépenses communes) sont allouées au moyen de clés de répartition attribuées à chacune des prestations informatique. Dans le cas d’une clé de répartition qui n’est pas basée sur la cause des coûts, les dépenses établies par service sont faussées et conduisent à une comparaison non pertinentes. Une comparaison n'est valable que lorsque le périmètre des prestations de service informatiques est clairement délimité, accepté et respecté par tous les participants. Lors de nombreuses initiatives de benchmarking, des valeurs de bonnes pratiques sont définies selon le critère de l’efficacité. Le bénéfice des prestations informatiques pour le client ou le consommateur n’est pas pris en compte et n'est donc pas évalué.

Bibliographie

  • (de) Hubert Buchmann, IT-Benchmarking: Grundlagen, Modelle, Anwendungen und mehr ; Maturity, Context-Verlag, (ISBN 978-3-939645-40-5) [lire en ligne (page consultée le 2023-08-29)] 

Notes et références

  1. (de) Wolfgang Wahler, « IT Excellence Benchmark », sur CIO online (consulté le )

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du management