Jean-Marie Zoellé

Aller à la navigation Aller à la recherche
Jean-Marie Zoellé

Jean-Marie Zoellé ( à Sierentz - à Bonn) est un homme politique français et maire de Saint-Louis dans le Haut-Rhin de 2011 jusqu'à sa mort en 2020 de la maladie à coronavirus 2019.

Politique

Zoellé est nommé adjoint au maire en 1989, sous la direction de Jean Ueberschlag, le maire de Saint-Louis[1]. Il le reste jusqu'en 2011, lorsque M. Ueberschlag démissionne et qu'il est élu à sa place au poste de maire[1].

Aux élections municipales de 2014, il est reconduit au poste suite avec 79.91 % des voix au premier tour, alors tête d'une liste divers droite[2],[3],[4]. Cela constitue alors le meilleur score pour une ville de 20 000 habitants ou plus en Alsace[2].

Le 15 mars 2020, Zoellé est réélu lors des élections municipales le 15 mars 2020 avec 84,03 % des voix exprimées au premier tour, avec un taux de participation de 24,09 %[5]. Zoellé décrit alors le déroulement des élections locales comme une erreur au vu de la pandémie de COVID 19 en France, ayant préféré un report en octobre 2020[5],[6].

Peu après, Zoellé tombe malade du coronavirus et est ensuite hospitalisé à Mulhouse du fait d'insuffisance respiratoire[7]. Le 28 mars, il est transféré à l'hôpital St Petrus de Bonn, en Allemagne[7],[8]. Il y décède le 6 avril à l'âge de 75 ans, des suites de la maladie[9].

Postérité

Sa mort entraîne les réactions de Brigitte Klinkert, présidente du conseil départemental du Haut-Rhin[8] de Jean Rottner, président de la région Grand Est[7] et Delphine Wespiser, ancienne Miss France[10]. Des hommages lui sont également rendus sur les réseaux sociaux[11] ainsi que par la ville de Saint-Louis[12].

La ville annonce qu'une cérémonie hommage sera tenue son honneur et se tiendra à la levée des mesures sanitaires[7],[8]. Celle-ci se tient le 3 juillet 2020 et réunit 1 200 personnes, dont son prédécesseur Jean Ueberschlag et le préfet du Haut Rhin, Laurent Touvet[13],[14]. Une plaque commémorative est apposée dans la salle où se tient l'hommage, celle-ci prenant également son nom en tant que Forum Jean-Marie Zoellé[13],[14].

Vie privée

Jean-Marie Zoellé avait une femme, Chantal, des enfants et des petits enfants[12],[14].

Références

  1. 1,0 et 1,1 « Jean-Marie Zoellé élu maire de Saint-Louis », sur lalsace.fr (consulté le ).
  2. 2,0 et 2,1 « Municipales Haut-Rhin. Jean-Marie Zoellé reconduit à la mairie de Saint-Louis », sur dna.fr (consulté le ).
  3. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  4. Par Ph L. avec AFPLe 6 avril 2020 à 18h37 et Modifié Le 6 Avril 2020 À 18h52, « Haut-Rhin : le maire de Saint-Louis Jean-Marie Zoellé emporté par le Covid-19 », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  5. 5,0 et 5,1 « ÉLECTIONS MUNICIPALES. Saint-Louis : Jean-Marie Zoellé réélu », sur lalsace.fr (consulté le ).
  6. « POLITIQUE . Pour le maire de Saint-Louis, « on aurait dû s’attendre à cette saloperie ! » », sur lalsace.fr (consulté le ).
  7. 7,0 7,1 7,2 et 7,3 « Haut-Rhin : le maire de Saint-Louis, Jean-Marie Zoellé, est mort du coronavirus », sur Franceinfo, (consulté le ).
  8. 8,0 8,1 et 8,2 « Jean-Marie Zoellé, maire de Saint-Louis en Alsace, est décédé du Covid-19 », sur 20minutes.fr (consulté le ).
  9. « Coronavirus: émotion à Lectoure après le décès du maire de Saint-Louis », sur ladepeche.fr (consulté le ).
  10. Prisma Média, « Delphine Wespiser endeuillée : son touchant message pour un proche mort du coronavirus - Gala », sur Gala.fr (consulté le ).
  11. « SAINT-LOUIS. Sur internet, les premiers hommages à Jean-Marie Zoellé », sur lalsace.fr (consulté le ).
  12. 12,0 et 12,1 « Saint-Louis Mag, Mai 2020 », sur saint-louis.fr.
  13. 13,0 et 13,1 « Disparition. [Vidéo] Saint-Louis rend hommage à son ancien maire Jean-Marie Zoellé », sur dna.fr (consulté le ).
  14. 14,0 14,1 et 14,2 Ministère de l'Intérieur, « Saint-Louis : Hommage de la municipalité au maire Jean-Marie Zoellé / 2020 / Actualités du Préfet et des Sous-Préfets / Actualités / Accueil - Les services de l'État dans le Haut-Rhin », sur haut-rhin.gouv.fr (consulté le ).

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la politique française
  • Portail du Haut-Rhin