Michel Touret

Aller à la navigation Aller à la recherche

Michel Touret, né le 6 juillet 1941, est un chanteur, journaliste, animateur de radio et de télévision française.

Biographie

Michel Touret débute en tant que chanteur sous le nom de Michel Toiret avec le disque Tiens... en 1964[1]. Suivent ensuite, sous le nom de Michel Touret : Le pilleur du tronc (1967), Ma carmagnole (1968), À trop manger de caviar (1972), En passant par Sainte-Hélène (1972), La bourlingue (1972), Mets tes lunettes fillette (1973), La tête à l'envers (1977), L'aïeule (1977) et le Le pied marin grand-père (1977)[2].

Michel Touret est à l'antenne de France Inter des années 1970 aux années 1990, en animant différentes émissions, la plupart en fin de nuit ou en début de matinée, notamment l'émission Bon pied bon oeil[3]. Il travaille également sur TF1 où il anime pendant de nombreuses années[Quand ?] la Maison de TF1 avec Nicolas le Jardinier.

Il a présenté la météo sur France 3 de 1988 à 1997 en alternance avec Florence Klein et Fabienne Amiach. À propos de la présentation de la météo à la télévision : « Notre problème est un problème de minutage. Le bulletin tombe à 20 heures, à la fin du "19-20 », au moment du générique des journaux sur les autres chaînes, et il dure 2 min 15 s (contre 4 minutes sur A2). On n'a donc pas le temps de faire une info tra-la-la, même si l'on en avait envie ! »[4].

Actuellement, il s'occupe d'une galerie d'art à Paris[réf. nécessaire].

Émissions sur France Inter

  • 1973-1974 Canal 3-6 en semaine, de 3h à 6h[5]
  • 1975-1976 Top Inter le samedi 18h à 19h[6]
  • 1977-1982 Bon pied, bon œil en semaine de 5h à 7h, puis de 4h30 à 6h30 et de 4h30-6h la dernière année de l'émission[7]
  • 1982-1994 Les matins qui chantent et Matins qui chantent l'aventure le samedi et le dimanche jusqu'en 1988 puis seulement le samedi (horaires évoluant entre 4h30 et 9h30)[8]
  • 1995-1996 Salut les chineurs le samedi de 5h à 6h[9]

Chansons

  • Tiens… sous le nom de « Michel TOIRET » (1964)
  • Le pilleur du tronc (1967, Philips)
  • Ma carmagnole (1968, RCA)
  • La tête à l'envers
  • L'aïeule
  • À trop manger de caviar / Les biches à loups (1972)[10]
  • Le pied marin grand-père
  • Mets tes lunettes fillette
  • En passant par Sainte-Hélène (1972)[11]
  • La bourlingue (1972, Vogue)
  • Bon pied bon œil (indicatif de l'émission radio) (1977)

Références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).