Encyclopédie Wikimonde

Nicolas Go

Aller à : navigation, rechercher

Nicolas Go est docteur en philosophie (Paris X) et en sciences de l'éducation (Montpellier III). Il est également musicien (Lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin (Londres)) et diplômé de Langues et Civilisations Orientales (Inalco-Paris). Il a un frère, Henri Louis Go, docteur en philosophie (Université de Nice, 1998), en sciences de l'éducation (Université de Rennes 2, 2005), et MCF à l'Université de Lorraine.

Né en Amérique du Sud, il a vécu 11 ans en Inde et y a étudié la philosophie esthétique indienne, la musique savante avec un maître, la langue et littérature bengalie et le yoga. Il a travaillé avec un chercheur de l'École française d'Extrême-Orient sur l'iconographie des temples et effectué la reconstitution musicologique du plus ancien traité de dramaturgie de l'Inde[1].

Sa thèse en sciences de l'éducation a pour titre Vers une anthropologie didactique de la complexité : la philosophie à l'école (862 pages). Thèse soutenue le 1er décembre 2006 à Montpellier III avec pour jury Michel Tozzi (directeur de thèse), Jacques Ardoino, Jean Houssaye, R. Étienne et Philippe Meirieu, et pour laquelle il a reçu une mention très honorable. Il a reçu la mention félicitations du jury pour sa thèse en philosophie.

Nicolas Go a été instituteur dans un établissement employant la pédagogie Freinet, professeur de philosophie au lycée et maître de conférences recherche au DIERF-IUFM de Nice (2003-2006).

Il est actuellement maître de conférences en sciences de l'éducation à l'université Rennes 2 dont les intitulés des cours sont, pour la licence 3 dont il est le responsable : théories des apprentissages, psychologie du développement de l'enfant, stratégies et méthodes en éducation du corps, pédagogues et pédagogies.

Nicolas Go publie peu, mais écrit de nombreux articles pour diverses revues en France, Belgique, Brésil, Argentine et USA.

Il est souvent défini comme faisant partie, parmi les contemporains, des « philosophes du bonheur ».

Il est membre permanent du CREAD et cofondateur du Laboratoire de Recherche Coopérative de l'ICEM-Pédagogie Freinet (sympathisant du mouvement de l'école moderne et de la pédagogie coopérative).

Bibliographie

  • Nicolas Go, L'Art de la joie : Essai sur la sagesse, éd. Buchet-Chastel, Paris, 2004.
  • Nicolas Go, Les Printemps du silence, Les essais, Éditeur Buchet-Chastel, Paris, 2008
  • Nicolas Go, Pratiquer la Philosophie dès l'école primaire. Pourquoi ? Comment ?, Profession enseignant, Hachette éducation, Paris, 2010

Liens externes

Références

  1. Le nouvel éducateur – n° 170 – Juin 2005

Sources

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).