Patrick Boureille

Aller à la navigation Aller à la recherche
Patrick Boureille
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Patrick Boureille est un historien français.

Il est chercheur au Service historique de la Défense, au département de la Marine.

Biographie

Entre 1987 et 1989, il travaille sur une maîtrise d'histoire contemporaine (université de la Sorbonne-Paris IV), sous la direction de Georges-Henri Soutou : « Vichy et l'Espagne 1940-1942 », puis de 1989 à 1990, prépare le CAPES d'histoire et de géographie et de 1992 à 1993, l'agrégation externe d'histoire. En 1993-1994, il valide un DEA d'histoire contemporaine (Sorbonne-Paris IV, toujours sous la direction de Georges-Henri Soutou : « Les relations franco-espagnoles 1938-1944 ». En 2008, il obtient un doctorat d'histoire des relations internationales et de l'Europe encore sous la direction de Georges-Henri Soutou de l'université de la Sorbonne-Paris IV sur « La marine française et le fait nucléaire (1945-1972) » pour laquelle il obtient une mention très honorable.

De 1999 à 2009, il est chargé de l'étude sur L'impact du fait nucléaire et de la création de la Force océanique stratégique sur la Marine nationale de 1945 à nos jours. De à 2001-2009, il est professeur au Centre d'enseignement supérieur de la Marine et au Collège interarmées de Défense. De 2000 à 2009, il recueille des témoignages sur la Guerre d'Algérie et la politique navale de la Cinquième République.

Récompenses

  • 2014 : Prix Claude-Berthault
  • 2009 : Prix de stratégie maritime Amiral Daveluy
  • 2009 : Prix de thèse décerné par l'Académie de Marine

Bibliographie

  • Item n° 4 consacré au « redéploiement des alliances : de l'Entente cordiale à la Triple entente (1896-1914) », in chapitre XII : « L'Angleterre et les débuts du Welfare State ». Item n° 2 "Réorientation de la politique britannique", in chapitre XV : « Vers un déclassement de la puissance mondiale (1918-1931) », in Dominique Barjot et Charles-François Mathis (dir.), Le monde britannique 1815-1931, manuel d'agrégation CNED SEDES, , pp. 231-235 et 273-284.
  • Notices « Pierre Guillaumat », « Bertrand Goldschmidt » et « Anciens des Forces navales françaises libres et Marine nationale après la guerre », in François Broche, Jean-Louis Crémieux-Brilhac et Jean-François Muracciole (dir.), Dictionnaire de la France libre.
  • « Sous autorité militaire » (chapitre III), in Jean-Jacques Jordi, Aymeric Perroy, Christelle Harrir (dir.), Les valises sur le pont. La mémoire du rapatriement maritime d'Algérie-1962, Marines éditions, , 127 p., pp. 52-69.
  • « Sélection et formation des personnels de la Force Océanique Stratégique 1965-1980 : problèmes liés à la mise en œuvre de la dissuasion navale et solution proposées », prononcée dans le cadre de la commission d'histoire socioculturelle du Centre d'Etudes de la Défense, dirigée par Claude d'Abzac, Cahiers du CEHD, n° 30, Histoire socioculturelle des armées III, 2007, pp. 225-244.
  • « Les canaux interocéaniques, Panama et Suez », in Jean Guellec et Pascal Lorot (dir.), Planète océane. L'essentiel de la mer, 2006-2007, Choiseul éditions, pp. 229-239.
  • « La Marine à l'heure nucléaire : de Gaulle à Mururoa. 1966 », in Marie-Pierre Demarcq (Musée national de la Marine) et Jean de Préneuf (département « Marine » du service historique de la Défense) et la direction éditoriale de Sophie de Sivry (dir.), Mémoires de la Mer, L'iconoclaste, , pp. 296-297.
  • « Les effectifs des armées entre 1958 et 1970 », numéro spécial de la revue Espoir, Fondation et de l'Institut Charles de Gaulle consacré à L'œuvre militaire du général de Gaulle, , pp. 123-136.

Articles

  • « La campagne d'expérimentations nucléaires de 1968 », Revue d'histoire maritime, n°6/2006, pp. 137-164.
  • « L'outil naval français et la sortie de la guerre froide (1985-1994) », Revue Historique des Armées, n°245 ou 4/2006, pp. 46-61.
  • « Les relations navales franco-roumaines : les Illusions perdues (1919-1928) », Revue historique des Armées, n°244 ou 3/2006, pp. 50-59.
  • « L'impact du fait nucléaire sur la Marine nationale entre 1960 et 1987 à travers l'exemple du personnel et des finances », conférence prononcée dans le cadre du cycle organisé par la Société française d'Histoire Maritime (S.F.H.M.), Musée de la Marine, , Chronique d'Histoire maritime, n° 56, , pp. 50-67.
  • « 1960 : le projet de constitution d'une force de frappe océanique stratégique comme réponse à la menace soviétique », Revue Historique des Armées, n°236 ou 3/2004, pp. 63-73.
  • « La contribution de la marine nationale à l'évacuation des supplétifs et de la population européenne d'Algérie », Revue historique des Armées, n°229 ou 4/2002, pp. 51-69.

Colloques

  • « La marine et le putsch () » dans le cadre du séminaire Marine et politique organisé et animé par Jean-Baptiste Bruneau (Université de Bretagne Sud – Lorient), Jean de Préneuf (université Charles de Gaulle Lille III), Martin Motte (Saint-Cyr Coëtquidan et université de la Sorbonne Paris IV) et Olivier Chaline (université de la Sorbonne Paris IV), Institut culturel hongrois, .
  • « La genèse de la dissuasion nucléaire française (1945-1972) : une prolifération contrôlée ?", troisième édition des Géopolitiques de Brest consacrées à la prolifération nucléaire et organisées par l'université de Bretagne occidentale, l’École navale, l'ENSIETA et Telecom Bretagne, les jeudi 22 et vendredi . Le film de l'intervention est consultable en ligne, sur le site des Géopolitiques de Brest
  • « La contribution de la marine nationale à l'évacuation des supplétifs et de la population européenne d'Algérie », dans le cadre du colloque 1962, la mémoire maritime du rapatriement d'Algérie organisé par l'Association French Lines, à Marseille, bibliothèque de l'Alcazar, les18 et . Les documents ayant servi à l'exposé sont consultables sur le site de l'Association French Lines

Notes et références


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l’historiographie