Encyclopédie Wikimonde

Paul Gourvennec

Aller à : navigation, rechercher

Paul Gourvennec est l'auteur d'une œuvre ésotérique d'autofiction qui prend appui sur la personne de son fils, Arnaud Gourvennec, un enfant mort accidentellement, qui serait entré en communication depuis l'au-delà avec lui.

Synopsis

Le 18 octobre 1989, Arnaud Gourvennec, 13 ans, fils de Paul et Nicole, est retrouvé sans vie par sa mère dans sa chambre, suite à un choc sur la carotide. La mère d'Arnaud, Nicole, écrira très vite une brève biographie dont le titre « Mon petit Icare » exprime la soif d'infini qui habitait cet enfant décrit comme sensible, intellectuellement très doué et plein d'amour pour Dieu[1].

Elle interprète l'apparition d'une tache d'encre sur la couverture d'un exemplaire comme un signe étonnant : un cœur inscrit de manière indélébile sur l'aube d'Arnaud.

Dès le mois d'octobre 1989, les parents d'Arnaud disent recevoir des signes de sa présence : ils l'entendent dire : "J'ai glissé, j'ai glissé ! ".

Un mois plus tard, le père d'Arnaud annonce être sujet à un phénomène d'écriture automatique et recevoir de son fils défunt, par ce moyen, des "Lettres du Ciel" d'abord très courtes puis au fil des mois si élaborées qu'il n'a pas temps le temps de comprendre ce qu'il reçoit. Ces messages attribués à Arnaud sont groupés en cinq tomes publiées de 1992 à 2007 sous le titre générique : Vers le Soleil de Dieu.

Réception par la communauté catholique

Les messages attribués à Arnaud sont pris au sérieux par une partie de la communauté catholique. Ils sont qualifiées de messages christiques[2] par le Père Maurice Becqué, docteur en théologie et par Jean Prieur, qui écriront respectivement l'avant propos et la préface du tome I, cependant que le Père Brune présente cet ouvrage comme un très grand texte[3]. Quant au père Uldérique Pasquale Magni, théologien, épistémologiste, il qualifiera Arnaud de « petit Icare de l'ère chrétienne»[4].

Nicole a créé le Mouvement de l'Espérance Stella[5] le 23 janvier 1993 et dont l'ouvrage « Dis-leur, Mamoune » raconte l'itinéraire et les fruits des messages d'Arnaud pour l'Amour, l'Espérance et l'élévation vers Dieu.

D'autres théologiens se montrent plus critiques et rappellent que l'intérêt pour le merveilleux, le paranormal ou les médiums ne doit pas laisser croire à la possibilité d'une communication avec l'au-delà. La critique se fonde sur des éléments théologiques[6].

Ouvrages

Notes et références

  1. « Mon petit Icare » p. 48
  2. Dictionnaire des miracles et d'extraordinaires chrétiens. Coordinateur scientifique de l'ouvrage, Patrick Sbalchiero. Préface du P. René Laurentin. (Ed. Fayard 2002) pp. 523 à 524
  3. 4ème de couverture, Tome I
  4. Tome II, page 16, Septembre 1994
  5. http://www.mouvement-esperance-stella.org
  6. http://sosparanormal.free.fr/spiritisme.php

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).