Encyclopédie Wikimonde

Pekatralatak

Aller à : navigation, rechercher

Symbol recycling vote.svg Article à recycler

Pekatralatak groupe français d'anarcho-punk formé en Seine-et-Marne au milieu des années 90. Le groupe s'est dissout en 2005.

Il fut constitué ses dernières années d'un chanteur, d'un guitariste, d'un bassiste et d'une boîte à rythme... Suivant les époques le groupe a connu de nombreux line up différents. Leur musique est inspirée par les Bérurier Noir, mais aussi par les Ludwig von 88 et de manière générale par toute une frange de la scène punk alternative et anarcho-punk des années 1980 (Kochise, Les Cadavres, Heyoka, Verdun...). Les textes, à très forte tendance anarchiste et révolutionnaire évoquaient diverses luttes comme l'anticapitalisme (Pasate @ la Resistencia), la libération animale (Souffrances) mais aussi la lutte indépendantiste basque (GETAM) ou l'autocritique du mouvement punk. Ils ont joué souvent avec Fœtus Party et ont enregistré un split CD live ensemble en 2004. Ils ont d'ailleurs noué au fil des années des contacts particuliers avec les groupes Urban Blight, Tekken, Zeppo, CIMTIERE LIKID, AK47... Pekatralatak fonctionna toujours sans compromis, que ce soit au sujet de la distribution, des concerts, des engagements/prises de décisions, des textes ou de la musique. Il resta libre et autonome. Leur nom PEKATRALATAK vient d'une transformation du nom P4 A L'ATTAQUE pour des raisons esthétiques... Le terme P4 étant une référence à un antimilitarisme radical. Ils ont sorti une demie douzaine de cassettes demo (dont une en Croatie et une en Lituanie sur des labels autonomes locaux), 1 split CD avec FOETUS PARTY, 2 EP, 1 split EP avec Tekken (grind toulousain, produit par le fanzine vendetta) et un split LP avec le onemanband URBAN BLIGHT... Ces disques autoproduits ont été réalisés avec l'aide du label Maloka. Après 4 tournées en Europe de l'Est (essentiellement en ex Yougoslavie et en Roumanie) le groupe cesse ses activités et sort un CD digipack posthume en mai 2008 grâce à la participation d'une vingtaine de labels. Ce groupe fut incontournable quant à son engagement dans la vie à long terme de cette scène et surtout des pratiques dont elle se réfère.

Le guitariste officie dorénavant dans le groupe Varlin.

Discographie

  • P4 en HP (Démo K7, novembre 1995)
  • P4 contre attaque (Démo K7, février 1996)
  • P4 à la FNAC (Démo K7, janvier 1997)
  • Pure Retournade (EP, janvier 1999)
  • P4 en 104 (Démo K7 live, février 2000)
  • On vas tous mourir (EP, 2000)
  • In Tours We Tours (Split live avec Fœtus Party, 2002)
  • 10 years of Happy Mess (Compilation K7-distribution réservée à l'ex-Yougoslavie, 2003)
  • Mort au Punk (Split avec Urban Blight, mars 2004)
  • Fuck Off and Die (Split avec Tekken, septembre 2004)
  • Live Tanneries Dijon (Démo K7 live, juin 2005)
  • Beware the past fight the present fear the future (Compilation pour la Lituanie, 2006)
  • Pour un Djihad de classe (Album posthume 32 titres, mai 2008) - 2 000 exemplaires, bientôt 3 000

Liens externes

Leur site internet est toujours en activité :

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).