Encyclopédie Wikimonde

Pointligneplan

Aller à : navigation, rechercher

Pointligneplan est un collectif d'artistes et de cinéastes, créé en 1998, qui œuvre à la diffusion et à la programmation de films au croisement du cinéma et de l'art contemporain[1].

Organisée à l’origine avec le concours du Groupe de recherches et d’essais cinématographiques par Christian Merlhiot, rejoint en 1999 par Pascale Cassagnau, Vincent Dieutre et Érik Bullot, la programmation pointligneplan présente régulièrement à La fémis ou lors de cartes blanches dans des festivals (Paris Cinéma, Biennale de l’image en mouvement à Genève, Biennale de Lisbonne…) et des institutions culturelles (Musée d’art contemporain du Val de Marne, Centre culturel français de Turin, Palais de Tokyo, Centre Georges Pompidou, Cinémathèque de Toulouse…) un ensemble d’œuvres singulières : cinéastes, artistes, plasticiens questionnant et redéfinissant de nouveaux partages du monde et de l’image. En 2008, pour célébrer ses 10 ans, pointligneplan a été accueilli au Centre Pompidou.[2]

pointligneplan est également distributeur. Pointligneplan parie sur la durée de visibilité des films en leur assurant une exploitation minimum de 4 semaines dans une salle parisienne. Ce travail « d’exposition » des films, depuis 2003, est réalisé en collaboration avec des cinémas tels que l'Entrepôt et le Reflet Médicis.[3]

En 2010, pointligneplan a inauguré une collection de 3 DVD rassemblant 100 films de 42 auteurs. Cette collection est disponible en consultation au Forum des images à Paris[4], dans de nombreuses médiathèques, écoles d'art... Elle a été complétée en 2011 par un coffret dvd de 9 longs métrages sortis en salles, distribués par pointligneplan. Ces mêmes films sont téléchargeables sur la plateforme MUBI [5]. Pointligneplan présente également sa collection de films sur son site[6].

Une fois par mois, pointligneplan invite un auteur, un critique, un écrivain... à présenter un ou plusieurs films qu'il a réalisé(s). Cette soirée monographique a lieu à La fémis.

Du 6 juin au 22 juillet 2012, pointligneplan présentera l'exposition "La Fabrique des Films" à la Maison d'art Bernard Anthonioz de Nogent-sur-Marne[7]. Cette exposition a fait l'objet d'un numéro de la revue Dératisme[8]. Un catalogue d'exposition paraîtra à cette occasion, le 25 mai, chez Poli Editions.

Artistes, cinéastes

Pointligneplan regroupe plus de 40 artistes, parmi lesquels :

Longs métrages distribués

  • De son appartement. Jean-Claude Rousseau. 2010
  • Le procès d'Oscar Wilde. Christian Merlhiot. 2010
  • Nocturnes pour le roi de Rome. Jean-Charles Fitoussi. 2010
  • La Vie ailleurs. David Teboul. 2009
  • La Dérive. Philippe Terrier Hermann. 2009
  • Sablé-sur-Sarthe, Sarthe. Paul Otchakovsky-Laurens. 2009
  • Trois faces et Glossolalie. Érik Bullot. 2008
  • Des Indes à la planète Mars. Christian Merlhiot et Matthieu Orléan. 2008
  • Münster Lands et Time is Working. Valérie Jouve. 2008
  • Rene et Soudain soulever la poêle… Thomas Bauer. 2008
  • Sub et Norias. Julien Loustau. 2008
  • Silenzio. Christian Merlhiot. 2006
  • Celui qui aime a raison. Arnold Pasquier. 2006
  • Rollow. Emmanuelle Antille. 2005
  • ADN. Judith Cahen. 2005
  • Azé. Ange Leccia. 2004
  • Bologna Centrale. Vincent Dieutre. 2004
  • Les Semeurs de peste. Christian Merlhiot. 2003

Publications

Lien externe

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus