René Berthiaume

Aller à la navigation Aller à la recherche
René Berthiaume
René Berthiaume
Nom de naissance René Paul Berthiaume
Naissance (70 ans)
Hawkesbury
Nationalité canadienne
Conjoint
Carole Larocque

René Berthiaume (né le 31 janvier, 1952) est un homme d'affaires, un homme politique et un coordinateur impliqué dans sa communauté de Hawkesbury, dans l'Ontario. Paramédic et directeur de services funéraires, il est membre de la troisième génération d'une entreprise familiale, Salon funéraire Berthiaume ltée où il a œuvré pendant la majeure partie de sa carrière professionnelle. Il a servi à titre de président de la Chambre de commerce de Hawkesbury, président de l'association des Opérateurs de Services d'Ambulance de l'Ontario et président de l'Association libérale fédérale de Glengarry-Prescott-Russell. Il est actuellement président de la Corporation de la bordure riveraine de Hawkesbury ainsi que le président de la campagne pour Centraide Prescott-Russell. Il est marié à Carole Larocque, a deux enfants et deux petits-enfants.

Histoire des Berthiaume à Hawkesbury

C'est en 1895 que le grand-père de René, François-Xavier Berthiaume, déménage de St-Henri, Québec pour s'établir à Hawkesbury avec sa femme et ses deux enfants. Menuisier de métier, il consacre les premiers quatre ans à la confection de cercueils. Par la suite, F.-X. décide d'offrir plus de services aux familles endeuillées. Il construit un corbillard à chevaux pour le transport des cercueils à l'église et au cimetière. En 1912, il est un embaumeur professionnel. Ce n'est cependant qu'après son décès, soit en 1946, que la famille Berthiaume fondera le premier salon funéraire sur la rue Main à Hawkesbury. En 1901, François-Xavier devient un collecteur de taxes pour la ville de Hawkesbury. C'est également à cette époque qu'il œuvre à l'établissement d'une école exclusivement francophone dans la communauté. Lorsque l'école est établie, F.-X. continue sa lutte pour améliorer le sort des Franco-Ontariens. Il aide à instituer l'Association canadienne-française d'Éducation de l'Ontario aujourd'hui appelée l'Association canadienne-française de l'Ontario (ACFO). Il a également été un membre fondateur de l'Union St-Joseph maintenant connue sous l'Union du Canada. Il a servi comme préfet pour la ville de Hawkesbury de 1908 à 1912 et comme maire en 1913, en 1917 et en 1918. Lorsque Noël, le père de René, est devenu le propriétaire du salon funéraire, il a fait l'acquisition de la résidence des Ross sur la rue McGill à Hawkesbury afin d'y aménager son commerce. Le siège social s'y trouve encore à ce jour. À ce stade, l'entreprise compte également le seul service d'ambulance dans la région de Hawkesbury. Noël s'est également impliqué dans la communauté. Il a été co-fondateur du Club Richelieu de Hawkesbury, conseiller scolaire pour le Conseil des Écoles séparées de Prescott-Russell et président de l'Association libérale fédérale de Glengarry-Prescott-Russell. En 1954, Armande la mère de René, se joint à l'entreprise après avoir obtenu son diplôme de directrice en services funéraires. En fait, elle est une des premières femmes francophones dans l'histoire de l'Ontario à exercer cette profession.

Soins médicaux d'urgence et services funéraires

Alors qu'il est encore adolescent, René décide de se joindre à l'entreprise familiale et il obtient son diplôme comme technicien médical d'urgence avec le ministère de la Santé de l'Ontario en 1970. Il travaille à temps partiel à Cornwall, Ontario avant de devenir un employé de Service d'ambulance Noël à Hawkesbury en 1972. Même si René est intéressé dans le domaine ambulancier, il désire également s'intégrer dans l'entreprise du salon funéraire, un service qui est synonyme de son nom de famille. Il obtient son diplôme du Programme des services funéraires du Collège Humber en 1973 et divise ses responsabilités en deux. Tout en agissant comme directeur de services funéraires et président pour le Salon funéraire Berthiaume ltée, il travaille activement comme technicien ambulancier. Il se joint au Conseil d'administration de l'Association des Opérateurs d'ambulance de l'Ontario en 1978 et en devient le président en 1987. En 1991, il est le représentant de l'association auprès de la Commission Swimmer de la province d'Ontario, un comité directeur mandaté pour réviser les services pré-hospitaliers d'urgence de l'Ontario. En 1995, René est décerné avec la Médaille pour services distingués en services médicaux d'urgence par le gouverneur général du Canada. Tout au long de cette période, il est également un membre actif de l'Association canadienne des services funéraires pour l'Ontario et le Canada. Il est présentement à la retraite mais il agit toujours en tant que président de la Garantie des dépôts funéraires du Canada.

Engagement communautaire

Outre les soins pré-hospitaliers d'urgence et le domaine des services funéraires, René a toujours été impliqué dans la communauté de Hawkesbury. Il a été le copropriétaire de deux compagnies à Hawkesbury dont la compagnie de taxi Whit-Tec Co. et le service de Limousine Exclusive ainsi que le propriétaire de Paphonik, une compagnie de répartition pour téléavertisseurs et lignes téléphoniques. Il a également siégé à titre de conseiller régional de l'est de l'Ontario pour TV Ontario. Il a été membre du Conseil d'administration pour la bibliothèque municipale de Hawkesbury et membre du comité pour le développement d'un aéroport dans la municipalité de Hawkesbury.

Conseil des Accidents industriels majeurs du Canada (MIACC)
Après la catastrophe industrielle à Bhopal en Inde, où des fuites de gaz ont tué plus de 4000 personnes, le gouvernement du Canada à créer MIACC pour déterminer si un accident similaire pourrait survenir au Canada. René a été invité à se joindre au Conseil non seulement parce qu'il était le président de la Confédération canadienne des services d'ambulance du Canada mais aussi dû à sa connaissance approfondie, en tant que premier intervenant, dans la mise sur pied de plans d'intervention face à des situations d'urgence.
Chambre de commerce de Hawkesbury
À titre de président de la Chambre de commerce de Hawkesbury, René créa la Zone d'amélioration commerciale (ZAC) afin de rajeunir la rue Main. Sous son leadership, la chambre a identifié une zone de Hawkesbury où les taxes seraient perçues pour aider à promouvoir les affaires. Un règlement, pour la création d'une association pour régir la ZAC, a été approuvé par le Conseil municipal. C'est au nom de la Chambre de commerce et des citoyens de Hawkesbury, qu'en 1984, René fait appel aux élus municipaux afin que ceux-ci refusent temporairement la demande de permis pour la démolition de la compagnie Canadian International Paper (CIP). Celui-ci leur suggère d'exiger une somme de 10 millions de dollars en garantie afin de forcer la compagnie à décontaminer ses terrains assurant ainsi le développement socio-économique de la ville suite à la perte de plus de 400 emplois subvenus avec la clôture de ses opérations.
Société de développement de la bordure riveraine de Hawkesbury
René est cofondateur et président de la Corporation de la Bordure Riveraine de Hawkesbury qui s'oppose aux plans du gouvernement pour le nettoyage partiel du secteur riverain de Hawkesbury. Le groupe maintient qu'un nettoyage complet des lagunes MNRO sur l'ancien site de la compagnie Canadian International Paper (CIP) peut être effectué pour la même somme de 20 millions de dollars prévue pour un assainissement partiel par le gouvernement de l'Ontario.

Politique

René est membre de l'Association libérale fédérale de Glengarry-Prescott-Russell depuis plus de 30 ans. Il a servi comme trésorier de l'association de 1978 à 1994, président de 1994 à 2005 et il a été candidat lors des élections fédérales de 2006. Alors qu'il était président, le parti libéral a été maintenu au pouvoir dans la circonscription sous l'honorable Don Boudria et a remporté plusieurs prix comme étant la meilleure association au Canada, selon le nombre d'adhérents et les montants de fonds recueillis. René s'est porté candidat à l'élection lorsque Monsieur Boudria a résigné ses fonctions de député pour la circonscription mais il a perdu par 203 voix. René demeure impliqué dans le parti libéral comme membre du Club Laurier et il apporte un soutien actif à l'Association libérale fédérale de Glengarry-Prescott-Russell.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).