Robert Frédéric Clarence

Aller à la navigation Aller à la recherche
Robert Frédéric Clarence
Description de cette image, également commentée ci-après
Le prince Robert Frédéric.

Succession

Prétendant au trône de la Mosquitia

6 janvier 1908 – 18 mai 1928
(20 ans, 4 mois et 12 jours)

Nom revendiqué Robert Charles Frédéric II
Prédécesseur Robert Henry Clarence
Successeur Morton Henry Clarence
Biographie
Dynastie Clarence
Nom de naissance Robert Frederick Charles Clarence
Naissance
Bluefields (Mosquitia)
Décès 53 ans an)
Tegucigalpa (Honduras)
Père Jonathan Charles Frédéric Clarence
Enfants Morton Henry Clarence
Description de l'image Coat of Arms of the Mosquito Monarchy.svg.

Robert Frédéric Clarence, né le à Bluefields et mort le à Tegucigalpa, en Honduras[1], en Jamaïque, est un prince royal de la Famille Clarence, fils du prince Jonathan Charles Frédéric et cousin de Robert Henry Clarence, dernier roi de la côte des Mosquitos[2]. Après la mort de son cousin en exil, il devient le nouveau chef de la maison royale.

Biographie

Fils unique du prince Jonathan Charles Frédéric, il est le petit-fils du roi George Frédéric Augustus II et le neveu du roi Guillaume Ier. À la mort de ce dernier en 1879, son fils, Robert Henry, n'a que six ans. Le père de Robert Frédéric met alors en place un conseil de régence qu'il préside jusqu'à la majorité du roi[3].

Couronné en 1890, Robert Henry a régné sous l'influence de son oncle, le régent Jonathan Charles Frédéric, et de Charles Patterson, le vice-président du Conseil, jusqu’à ce qu’il devienne majeur et prenne ses pleins pouvoirs, le [4]. Le , le président nicaraguayen José Santos Zelaya assiège Bluefields, capitale du royaume, et annexe le territoire[5] avec le Honduras.

Après sa chute, le roi fut sauvé par un navire de guerre britannique qui le déposa avec 200 réfugiés à Puerto Limon, au Costa Rica et plus-tard en Jamaïque. Le gouvernement britannique lui accorda une pension de 1 785 livres par an et resta nominalement à la tête de la "maison royale" jusqu'à sa mort[6] le à l'Hôpital général public de Kingston, en Jamaïque. N'ayant pas d'héritier mâle, c'est son cousin au premier degrés, Robert Frédéric, qui lui succède à la tête de la maison royale[7].

Notes et références

  1. « Mosquito2 », sur www.royalark.net (consulté le )
  2. (es) El Nuevo Diario, « El Nuevo Diario », sur El Nuevo Diario (consulté le )
  3. « Mosquito2 », sur www.royalark.net (consulté le )
  4. Soszynski, Henry, « Mosquito » [archive du ], sur Genealogical Gleanings, University of Queensland (consulté le )
  5. Petit Futé : Guide Nicaragua : Honduras : El Salvador, Paris, Nouvelles Editions de l'Université, , 576 p. (ISBN 979-10-331-6442-5) .
  6. Royal Ark
  7. Buyers, Christoper, « Mosquitos », sur The Royal Ark (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus