Verger des tourterelles

Aller à la navigation Aller à la recherche

Verger des tourterelles
Localisation
Situation Québec, Abitibi-Témiscamingue
Drapeau du Canada Canada
Coordonnées 47° 21′ 13″ nord, 79° 26′ 23″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Canada
(Voir situation sur carte : Canada)
Verger des tourterelles
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Verger des tourterelles
Architecture
Type Verger
Histoire
Date d'érection 1989

Le Verger des tourterelles est un verger situé en Abitibi-Témiscamingue, au Canada.

Histoire

Le Verger des tourterelles est détenu par Marie-Ève Gagnon et Jocelyn Ouellet[1] depuis 2009. L'ancien propriétaire avait lancé le verger vingt ans auparavant. Plusieurs travaux de rénovation et d'agrandissement sont entrepris[2].

Géographie

Le verger se trouve au Témiscamingue[1]. Le Témiscamingue renferme le plus grand réservoir de terre agricole du Québec. Le Témiscamingue se situe sur l’enclave argileuse Barlow-Ojibway, qui est formé de dépôt glaciolacustres et recouverts de sable et de Loam sableux. Cela s'est créé quand les eaux des fontes glacières se sont retirées et ont laissé des dépôts d’argiles lourdes. Il y a 40% du sol témiscamien est constitué de cette matière[3]. Le verger des tourterelles est situé sur la formation qui se nomme Guérin qui est une succession de couches. La nature de ce sol est propice à la croissance des plantes et des cultures[3].

Verger

Le verger compte 2000 pommiers (2023)[4] de plusieurs variétés : Cortland, honeycrips, paulared et spartan. D’autres fruits poussent aussi sur les terrains du verger comme le sureau, le cassis et la groseille[5].

Le verger produit du cidre, de la mistelle, de la tartinade, du sirop et de la vinaigrette de petits fruits[1],[6]. Le Verger des tourterelles a été la première entreprise à transformer la camerise en cidre[réf. nécessaire]. Le verger possède une main d'œuvre limitée, limitant par là-même son potentiel de développement[2].

Il y a plusieurs divertissements sur le verger : un géorallye, un parcours sur les petits fruits, des aires de dégustation, des panneaux d’interprétations, des sentiers de marche, de l’auto cueillettes de cassis, groseilles et de pomme[réf. souhaitée].

Références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Karyne Duplessis Piché, « Les fruits du Nord », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. 2,0 et 2,1 Claudie Ouellet, « Le Verger des Tourterelles ; à en tomber dans les pommes », sur Abitibi-Témiscamingue, (consulté le )
  3. 3,0 et 3,1 Zone Science- ICI.Radio-Canada.ca, « Le Témiscamingue agricole est un secret bien gardé | Radio-Canada.ca », sur Radio-Canada, (consulté le )
  4. Zone Économie- ICI.Radio-Canada.ca, « Une saison de rêve dans les vergers de l’Abitibi-Témiscamingue | Radio-Canada.ca », sur Radio-Canada, (consulté le )
  5. La pomme du Québec, « Verger des tourterelles »
  6. « Verger des Tourterelles, Verger - cueillette de pommes » (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l'Abitibi-Témiscamingue
  • Portail du Québec