Encyclopédie Wikimonde

Guillaume Fond

Aller à : navigation, rechercher

Le Dr Guillaume Fond né le 15 septembre 1981 à Lyon, est un médecin de santé publique et Psychiatre français, enseignant, chercheur et auteur.

Après avoir dirigé un service d'hospitalisation en psychiatrie en tant que chef de clinique pendant deux ans, il prend ses fonctions en 2012 en tant que coordinateur du réseau national des Centres Experts Schizophrénie. En 2017, il rejoint le laboratoire de santé publique de Marseille (Unité CEReSS / Centre d'Etude et de Recherche sur les Services de Santé et la Qualité de vie).

S’intéressant aux liens entre l’inflammation, le stress oxydatif, le microbiote intestinal et les maladies mentales (en particulier dépression, schizophrénie et troubles bipolaires, il intervient régulièrement dans les médias à ce sujet[1][1],[2],[3],[4],[5]. Il étudie également l'influence de la toxoplasmose sur le psychisme humain[6],[7],[8],[9],[10] et soutient sa deuxième thèse (PhD) sur ces sujets en 2016.

Il est co-éditeur de la prestigieuse revue de médecine du groupe Nature « Scientific report »[11] et a publié plus de 120 articles scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture. Il enseigne la psychopharmacologie à l’Université Montpellier 1, à l'université Paris-Est puis à la faculté de médecine de la Timone à Marseille.

Formation

Elève du lycée du Parc, diplômé de l'université Claude Bernard, il s'engage dans des missions humanitaires au Niger et au Vietnam. Son premier contact avec la Recherche se fait à l'Institut des Sciences Cognitives de Lyon avec le Dr Angela Sirigu qui travaille alors sur les douleurs fantômes. Il publie un mémoire sur le transsexualisme et fait son internat à l'université de Montpellier. Il se forme aux thérapies cognitives et comportementales (TCC). Il soutient son master 2 puis sa thèse d'exercice sur les liens entre la consommation de tabac et la dépression.

Récompenses

En 2011, il remporte le prix du meilleur poster scientifique au congrès Parisien de l’Encéphale. En 2016, il est nommé premier reviewer Français en psychiatrie et remporte deux récompenses, celle de l'European Congress of Neuropsychopharmacology [12] et celui du prix de la meilleure publication scientifique du Congrès Français de Psychiatrie [13] pour ses études sur les liens entre inflammation et troubles cognitifs dans la schizophrénie. Il remporte la même année dans le même congrès le prix du meilleur poster en addictologie pour les liens mis en évidence entre la dépression et la dépendance à la nicotine. En 2018 il reçoit la Victoire de la Santé[14] pour ses recherches sur la greffe de microbiote intestinal dans les maladies mentales.

Inflammation et maladies mentales

Entre 2013 et 2016, il poursuit sa thèse sur les liens entre les troubles immuno-inflammatoires et les maladies mentales, en particulier la dépression, la schizophrénie et les troubles bipolaires. Il met en évidence qu'un tiers des patients présente une inflammation périphérique et que celle-ci est liée à une plus forte dépendance à la nicotine [15] à des performances cognitives altérées [16] à une plus forte résistance au traitement [17].

Microbiote intestinal, santé mentale et psychonutrition

Le Dr Guillaume Fond est le premier médecin Français à insister sur les liens entre le microbiote intestinal, l'alimentation et le risque de déclenchement ou d'entretien de maladies mentales [2]. Il insiste sur la nécessité de l'adjonction de compléments alimentaires (en particulier les omégas 3, la vitamine D et le methylfolate) dans le traitement de la dépression majeure.

La kétamine dans le traitement de la dépression

Le Dr Guillaume Fond publie en 2014 la première méta-analyse montrant l'efficacité de la kétamine dans le traitement de la dépression majeure [3].

Suicide et politique de santé publique

Le Dr Guillaume Fond a proposé le concept de "l'effet Zeta-Jones", à savoir l'augmentation de la popularité d'une maladie lorsqu'une célébrité annonce en être atteinte [18] et a proposé d'utiliser des moteurs de recherche comme Google Trends dans la prévention du suicide. Il a également alerté les pouvoirs publics sur l'augmentation du suicide en France et en Europe dans la classe des 35-54 ans, alors que les pouvoirs publics ciblaient alors leurs interventions chez les adolescents et les personnes âgées. Il a également montré l'importance de l'impact des séries télévisées sur la représentation des maladies mentales dans le grand public [4].

Jeûne thérapeutique

Il travaille sur les effets du jeûne sur la santé mentale et publie la première revue de la littérature sur le sujet en collaboration avec ses homologues allemands [19].

Homoparentalité

Il a publié en 2011 une revue de la littérature sur le développement psychologique des enfants grandissant dans des familles homoparentales, avec un fort retentissement médiatique [20],[21],[22],[23],[24].

Ouvrages

En 2014, Il est le co-auteur d'un livre sur les liens entre les théories de l'évolution et les maladies mentales [25] ainsi que sur les techniques de manipulation et contre-manipulation avec Christophe Caupenne, ex-négociateur en chef du RAID [26].

En 2017, il publie "Devenez la meilleure version de vous-même en 3 étapes" qui connaitra une deuxième édition en 2019 (Ellipses), puis en 2018 "Je fais de Ma Vie un Grand Projet" (Flammarion).

Références

  1. fondationfondamental, « Conférence FondaMental Guillaume Fond », (consulté le 29 janvier 2017)
  2. « Guérir des maladies mentales en soignant l'intestin ? », sur ARTE (consulté le 29 janvier 2017)
  3. « Guillaume Fond - France Culture », sur France Culture (consulté le 29 janvier 2017)
  4. (en) « Auteur - Dr Guillaume FOND », sur www.edimark.fr (consulté le 29 janvier 2017)
  5. « Quelle est la part du facteur génétique dans les troubles bipolaires ? », sur www.allodocteurs.fr (consulté le 29 janvier 2017)
  6. Le Figaro Santé, « Toxoplasmose et maladie mentale: un lien troublant », Figaro Santé, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  7. Inserm, « La toxoplasmose s’invite dans le choix des traitements psychotropes », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  8. (langue non reconnue : fr_ch) Groupe Medecine & Hygiene, « La toxoplasmose en cause dans la schizophrénie », La toxoplasmose en cause dans la schizophrénie - Planete sante, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  9. « Votre chat peut-il vous rendre bipolaire? », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  10. « Dépression : la piste d'une maladie infectieuse », Sciences et Avenir, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  11. (en) « Guillaume Fond's profile on Publons », sur publons.com (consulté le 29 janvier 2017)
  12. (en) ECNP, « Winners 2016 », sur www.ecnp.eu (consulté le 29 janvier 2017)
  13. « Prix meilleures publications en psychiatrie de l’année | Congrès Français de Psychiatrie », sur www.congresfrancaispsychiatrie.org (consulté le 29 janvier 2017)
  14. https://www.youtube.com/watch?v=4jXi8k3B6xU
  15. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28238173
  16. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27143795
  17. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29808267
  18. Guillaume Fond, Alexandru Gaman, Lore Brunel et Emmanuel Haffen, « Google Trends: Ready for real-time suicide prevention or just a Zeta-Jones effect? An exploratory study », Psychiatry Research, vol. 228, no 3,‎ , p. 913–917 (ISSN 1872-7123, PMID 26003510 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26003510), DOI 10.1016/j.psychres.2015.04.022 (http://dx.doi.org/10.1016%2Fj.psychres.2015.04.022), lire en ligne (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26003510))
  19. Guillaume Fond, Alexandra Macgregor, Marion Leboyer et Andreas Michalsen, « Fasting in mood disorders: neurobiology and effectiveness. A review of the literature », Psychiatry Research, vol. 209, no 3,‎ , p. 253–258 (ISSN 1872-7123, PMID 23332541 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23332541), DOI 10.1016/j.psychres.2012.12.018 (http://dx.doi.org/10.1016%2Fj.psychres.2012.12.018), lire en ligne (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23332541))
  20. « Le Monde - Guillaume Fond, psychiatre, estime que les... | Facebook » (https://www.facebook.com/lemonde.fr/photos/a.10150463583152590.393463.14892757589/10151232833652590/?type=1&theater), sur www.facebook.com (consulté le 29 janvier 2017)
  21. « Homoparentalité : » (http://www.lemonde.fr/societe/chat/2012/11/02/homoparentalite-et-developpement-de-l-enfant-que-dit-la-recherche_1784823_3224.html), sur Le Monde.fr (consulté le 29 janvier 2017)
  22. (en-US) nicolas delhaume, « Homoparentalité : », AMG : Association de Medecine Gay friendly, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne (http://asso.medecinegayfriendly.fr/procreation/homoparentalite-aucune-etude-n-a-pu-demontrer-un-risque))
  23. « Homoparentalité et développement de l’enfant », Salle de presse | Inserm,‎ (lire en ligne (http://presse.inserm.fr/homoparentalite-et-developpement-de-lenfant/4871/))
  24. « Homoparentalité: ce qu'en pensent les psys », Challenges, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne (http://www.challenges.fr/monde/homoparentalite-ce-qu-en-pensent-les-psys_249877))
  25. Pierrich Plusquellec et Daniel Paquette, Les troubles psy expliqués par la théorie de l'évolution: Comprendre les troubles de la santé mentale grâce à Darwin, De Boeck Superieur, (ISBN 9782353273416, lire en ligne (https://books.google.fr/books?id=Dvk_DQAAQBAJ&pg=PR4&lpg=PR4&dq=guillaume+fond+%C3%A9volution+troubles+psy&source=bl&ots=c5eA44KPXM&sig=oPTvgb97DiuxLmLANqd-UN_evb0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjRtsyl7-bRAhXCnRoKHTNcDkgQ6AEILDAD#v=onepage&q=guillaume%20fond%20%C3%A9volution%20troubles%20psy&f=false))
  26. « Petit guide de contre-manipulation, Christophe Caupenne | Éditions Mazarine » (http://mazarine.fayard.fr/petit-guide-de-contre-manipulation-9782213699325), sur mazarine.fayard.fr (consulté le 29 janvier 2017)


Cet article « Guillaume Fond » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).