Encyclopédie Wikimonde

Carrefour jeunesse emploi de l'Outaouais

Aller à : navigation, rechercher

Le Carrefour jeunesse emploi de l’Outaouais (CJEO) est un organisme à but non lucratif (OBNL) qui a vu le jour à Gatineau en 1984. Sa mission est d’offrir des services qui visent à améliorer les conditions de vie des jeunes adultes de 16 à 35 ans en les accompagnant dans leur cheminement vers l’emploi, vers un retour aux études ou vers le démarrage d’une entreprise.

Historique

Le CJEO est le premier Carrefour jeunesse emploi (CJE) à avoir vu le jour au Québec. Le concept et l’approche du CJEO ont été repris par le gouvernement du Québec en 1995 pour l’implanter dans toutes les villes et les municipalités régionales de comté (MRC) du Québec. Sa directrice générale et membre fondatrice du Réseau des CJE du Québec et du Collectif autonome des CJE, madame Martine Morissette, a été l’instigatrice de ce transfert en élaborant le premier cadre d’intervention et de financement servant de base au gouvernement du Québec afin de soutenir le déploiement de ce concept sur l’ensemble de son territoire. On compte maintenant plus de 110 Carrefour jeunesse emploi au Québec inspirés du modèle de l’Outaouais.

La création du CJEO trouve son origine dans les préoccupations d’un noyau d’organisateurs communautaires provenant du milieu de la santé et des services sociaux. À la suite d’une première enquête (1983) où la question de l’emploi est au cœur de la réflexion du Comité « Jeunesse travail », ses membres, issus des secteurs public, communautaire et privé s’activent à élaborer un concept de Centre communautaire de services intégrés consacré à la jeunesse et à l’emploi. Ensemble, à partir d’une orientation générale et d’un certain nombre de principes, ils dessinent la première offre de service, la structure organisationnelle ainsi qu’un aménagement physique, déposent les premières prévisions budgétaires et s’engagent dans une stratégie de mise en place. Le Centre communautaire des jeunes sans emploi est né. À son inauguration en 1987, il prend le nom de Carrefour jeunesse emploi de l’Outaouais.

Structure du CJEO

Le conseil d'administration du CJEO se compose de neuf membres élus au cours d’une assemblée générale qui comprend deux représentants jeunesse (issus de la clientèle du CJEO). Il y a trois postes clés au Conseil exécutif (président, vice-président et secrétaire-trésorier). L’organisme compte près de 40 employés. À la tête de l’organisme, on retrouve une directrice générale et une directrice des opérations. Chacune des cinq équipes est encadrée par un coordonnateur. Le CJEO peut compter sur plus de 60 bénévoles pour appuyer les différents mandats du Centre. Aussi, plus d’une vingtaine de bailleurs de fonds appuient son action par de l’achat de services ou alors, pour appuyer sa mission.

Que fait le Carrefour jeunesse emploi de l’Outaouais?

Clientèle du CJEO

L’achalandage du CJEO est évalué à plus de 7 000 jeunes adultes par année. L’ensemble de la clientèle peut utiliser librement les outils et les équipements mis à leur disposition (libre-service), mais près de 3 500 reçoivent des services spécialisés.

Le CJEO est capable de rejoindre et servir un grand bassin grâce à son approche de groupe. Cette approche est privilégiée et permet à la clientèle de créer son premier réseau d’appui.

Services offerts au CJEO

Les services offerts au CJEO visent à faciliter l’insertion des jeunes adultes en mettant l’accent sur trois grands axes d’intervention : l’Emploi, l’École et l’Entrepreneuriat. Qu’ils soient près du marché du travail ou plus éloignés, le CJEO les accueille, sans aucune forme de discrimination.

C’est avec cette mission en tête que le CJEO a pris de l’expansion et offre aujourd’hui plusieurs services qui comportent chacun un éventail de produits ainsi qu’un libre-service.

Les services au CJEO :

  • Recherche d’emploi
  • Orientation scolaire et professionnelle
  • Entrepreneuriat
  • Services aux immigrants : Passeport travail, Objectif intégration et Québec pluriel
  • Mobilité et coopération internationale
  • Éducation financière
  • Salle multiservice
  • Projets artistiques et culturels

Les différents projets au CJEO :

  • Croque-en-bouche
  • Desjardins jeunes au travail
  • Défi de l’entrepreneuriat
  • Jeunes en action
  • Ma vie, mon projet, ma réussite!
  • Jeunes volontaires
  • Persévérance scolaire : Conciliation travail-études 6-9-15 et IDEO 16-17

Prix et distinctions

  • Récipiendaire du Grand Prix 2014 décerné par le gouvernement du Québec par l'entremise du Mouvement québécois de la qualité, le 13 octobre 2014
  • Récipiendaire d'une Mention 2008 accordé par le gouvernement du Québec par l'entremise du Mouvement québécois de la qualité.

Fondation du CJEO

La fondation du CJEO a été mise sur pied en 1990. L’objectif de la Fondation du CJEO, c’est aider des participants qui sont en démarche au CJEO. Annuellement, la Fondation remet 12000 $ aux jeunes adultes pour répondre à des besoins particuliers. Cette aide financière peut prendre diverses formes : billets d’autobus, bons d’achat de dépannage alimentaire, allocation hebdomadaire, paiement de frais reliés à de la formation, achat déterminant pour un retour au travail, etc.

Vie associative et engagement

Le CJEO est membre et fondateur de cinq regroupements. Il participe également à une vingtaine de comités externes ou tribunes de concertation qui viennent nourrir sa mission et appuyer sa planification stratégique.

  • Le Collectif autonome des CJE du Québec (depuis 2007)
  • Le Comité visant l’amélioration de la persévérance scolaire (depuis 2009)
  • Le Conseil des organismes spécialisés en employabilité de l’Outaouais (depuis 2010)
  • Le Réseau québécois de l’innovation sociale (depuis 2010)
  • Le Collectif international des CJE sans frontières (depuis 2012)

Notes et références


Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).