Crimes temporels

Aller à la navigation Aller à la recherche

Crimes temporels est un roman de Paul Carta publié en 2008 chez Mélis Editions.

Résumé

Le récit débute par un meurtre commis le 7 février 2398 dans la station spatiale située sous la Lune et chargée de la maintenance du translateur, engin permettant le voyage dans le temps. La victime est Pathwanehan, grand scientifique et industriel Martien, envoyé par son gouvernement aux fns d'étude du translateur : il a été tué par un coup d'un objet long, fin et pointu ayant transpercé un de ses yeux et ayant atteint le cerveau.

La station scientifique étant isolée du reste de la cité sélénite, seul un des habitants de la station a pu commettre l'horrible meurtre. Ces suspects, dont l'un est le meurtrier, sont :

  • Superviseur, chef de la station ;
  • Chronomestre, chargé des commandes du translateur et des procédures techniques du voyage dans le temps ;
  • Recycleur, chargé de l'approvisionnement en air et de la gestion des déchets ;
  • Botaniste, chargée des serres hydroponiques ;
  • Surveillant, chargé des Mentors et du suivi psychologique des résidents ;
  • Guérisseur, chargé de la prophylaxie et des soins médicaux ;
  • Historienne, chargée des recherches historiques lors des essais d'envois de choses ou de personnes grâce au translateur ; elle vit avec sa fille Ali ;
  • Tech, technicien en cours de formation, stagiaire auprès de Surveillant.

Tous les habitants de la Lune ont choisi, pour lutter contre les tendances à l'agressivité en milieu confiné enclin à la promiscuité, de se faire poser sur l'un de leurs yeux un Mentor, appareillage hyper-perfectionné qui oblige les habitants à réguler et refouler leur agressivité. Ces mentors, une fois posés, ne peuvent plus être enlevés, sauf opération chirurgicale. Ces Mentors sont reliés à un ordinateur central qui permet de situer les individus dans la base.

Pathwanehan est mort. A-t-il été tué ? Dans l'affirmative, qui peut être le tueur, sachant qu'aucune personne étrangère au service de la Base n'a pénétré dans les lieux, et que tous les résidents avaient leurs Mentors en fonction ? L'énigme semblant insoluble, l'hypothèse émise par un des occupants est que Pathwanehan s'est planté seul un couteau ou une aiguille dans l'œil afin de provoquer des tensions entre Mars et la Lune, si ce n'est la guerre. Toutefois un élément met à mal cette hypothèse : aucun couteau n'a été retrouvé à proximité de la victime. Un résident suggère que le Martien a pu utiliser une arme en glace qui aurait fondu.

Historienne, qui est persuadée qu'il y a eu meurtre, propose à Superviseur et à Chronomestre de monter une opération a priori saugrenue : enlever la « Reine du roman policier » du XXe siècle, Agatha Christie, afin qu'elle tente de les aider à découvrir la vérité et démasquer le coupable !

Une expédition est organisée dans l'urgence, et un trio est envoyé le 3 décembre 1926 en Grande-Bretagne.

Agatha Christie, en train de vivre un enfer en raison du fait que son mari, le colonel Christie, venait de partir en vacances avec sa maîtresse, vient de quitter sa maison d'habitation et envisage sérieusement de se suicider. Elle est alors enlevée...et se retrouve au XXIVe siècle sur la Lune, avec la demande d'aider les habitants de la station à faire la lumière sur l'étrange affaire. Cela est d'autant plus pressé qu'une délégation martienne, à l'annonce du décès de Pathwanehan, a affrêté un vaisseau spatial et envoyé une délégation policière en direction de la Lune...

Agatha Christie va d'abord découvrir la vie au quotidien sur cette station lunaire minuscule ainsi que les personnalités de ses occupants. Elle va démêler l'écheveau des omissions, voire des mensonges, de ses interlocuteurs, et se comporter comme Hercule Poirot : quel est le mobile du meurtrier ? comment s'est-il débarrassé de l'arme ? comment a-t-il pu neutraliser son Mentor ou trouver une parade efficace contre le Mentor ? s'agit-il d'un crime passionnel, de vengeance, politique, idéologique ? un crime réalisé dans l'instant, ou prémédité depuis des jours ou des mois ? Sur ce dernier point, la tâche est d'autant plus difficile que l'on trouvé un message que Pathwanehan s'apprêtait à envoyer quelques instants avant sa mort à un destinataire inconnu, informant ce dernier qu'une mystérieuse personne avec qui il devait entrer en relation était effectivement au sein de la base.

Articles connexes

Liens externes

Critiques favorables

Critique défavorable

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la littérature