Encyclopédie Wikimonde

Fernando Stefanich

Aller à : navigation, rechercher

Fernando Stefanich (né en 1968) est un écrivain et chercheur d'origine argentine. Il vit et travaille à Paris.

Biographie

Ayant reçu une formation d'administrateur d'entreprises (Université Catholique de Córdoba[1], Argentine), il vient à Paris en 2004 pour poursuivre ses études. En 2005, il obtient un DEA en Poétiques et Échanges interculturels (Université de Paris XII[2]) et en 2010 le diplôme de docteur en Études Romanes Espagnoles (Université Paris Sorbonne-Paris IV) avec la thèse La Société argentine vue par la littérature policière : Décennie Infâme et crise postménémiste.

Il est membre du SAL (Séminaire de l'Amérique Latine, CRIMIC[3], Université Paris IV-Sorbonne) et du CEAQ (Centre d'Etudes sur l'Actuel et le Quotidien, Université Paris Descartes) dirigé par Michel Maffesoli.

Recherche

Ses domaines de recherche sont la Sociocritique et les Cultural Studies et ses travaux s'inspirent de la tradition critique de Gilles Deleuze, Jean Baudrillard, Umberto Eco, Ernst Bloch, Ernest Mandel et spécialement Siegfried Kracauer dont l'ouvrage Le Roman policier : un traité philosophique (Payot, 1981) lui sert de point de départ pour bâtir le concept de Société Polarisée[4],[5].

Publications

Romans

  • Cuesta abajo[6] (1999)
  • Una muerte elegante para Roberto Durán[7] (2004)
  • Roña[8] (2012)
  • Barrio Chino[9] (2018)

Nouvelles

  • « Garúa »[10] (2006)
  • « Doble traición »[11] (2007)

Essais

  • Meurtropolis. Vie sociale et intrigue policière[12] (2011)

Recherche universitaire

Prix et distinctions

  • Prix Luis de Tejeda[17](2003) pour le roman Una muerte elegante para Roberto Durán.
  • Prix Provincial (1999) pour le roman Cuesta Abajo.

Annexes

Bibliographie

Notes et références

  1. http://www.uccor.edu.ar/
  2. http://www.u-pec.fr/
  3. http://www.crimic.paris-sorbonne.fr/?page=a&debut_c=53#pagination_crimic
  4. Fernando Stefanich, La société argentine vue par la littérature policière : Décennie Infâme et crise postménémiste, Université Paris IV-Sorbonne (thèse de doctorat en Etudes Romanes espagnoles), Paris, 2010, 376  p.
  5. Fernando Stefanich, Meurtropolis. Vie sociale et intrigue policière, Lönnrot Editions, Paris, 2011, p. 57-95 (ISBN 979-10-90375-00-0)
  6. Fernando Stefanich, Cuesta Abajo, Del Boulevard, Córdoba, 1999 (ISBN 987-9234-34-0)
  7. Fernando Stefanich, Una muerte elegante para Roberto Durán, Editorial de la Municipalidad de Córdoba, Córdoba, 2004 (ISBN 987-9129-22-9)
  8. Fernando Stefanich, Roña, Viceversa, Córdoba, 2012 (ISBN 978-987-1414-76-5)
  9. Fernando Stefanich, Barrio Chino, Recovecos, Córdoba, 2018 (ISBN 978-987-4433-09-1)
  10. Fernando Stefanich, « Garúa », dans Revistaqi, n° 8, Espagne, 2006
  11. Fernando Stefanich, « Doble traición », dans Emanuel Rodriguez (dir.), 25 ciudades, Córdoba, EDUCC, 2007
  12. Fernando Stefanich, Meurtropolis. Vie sociale et intrigue policière, Lönnrot Editions, Paris, 2011 (ISBN 979-10-90375-00-0)
  13. Fernando Stefanich, "Jorge Luis Borges, lecteur de Kracauer", dans Sociétés (ISBN 978-2-8041-6158-3), n° 110, mars 2010
  14. (en) Fernando Stefanich, dans Louise Hardwick (dir.), New Approches to Crime in French Literature, Culture and Film, Peter Lang, Bern, 2009, p. 173-189 (ISBN 978-3-03911-850-2)
  15. (es) Fernando Stefanich, « La Figuración Narrativa en Latinoamérica : Berni, Braun Vega y Seguí », dans Laboratorio, n° 2 (2010) [lire en ligne (http://www.revistalaboratorio.cl/2010/05/la-figuracion-narrativa-en-latinoamerica-berni-braun-vega-y-segui/)] (ISSN 0718-7467)
  16. (es)Fernando Stefanich, dans Dante Barrientos Tecún (dir.), Escrituras policíacas : la Historia, la memoria, Université de Provence, Astraea, Bologna, 2009, p. 257-271 (ISBN 978-88-95649-28-3)
  17. http://oficinadeletras.com.ar/antecedentes/ (http://Prix%20Tejeda)
  18. Susana Chas, Los que pintan la aldea : Panorama general de la novela en Córdoba, 1980-2003, Rubén Libros, Córdoba (2003) (ISBN 978-987-97977-3-0)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).