Diana Cotoman

Aller à la navigation Aller à la recherche
Diana Cotoman
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Diana Cotoman, née en 1979 à Iași en Roumanie, est une compositrice canadienne et française[1].

Biographie

Diana Cotoman détient un diplôme de DESS en composition à l’image de l’Université du Québec à Montréal (Canada) et une licence en violon de l’Université des arts Georges-Enesco de Iasi (Roumanie).

Elle a composé des opéras pour jeune public, des œuvres symphoniques, des œuvres de musique de chambre, vocales et instrumentales, et de la musique à l’image : film et publicité[2].

Ses compositions ont été interprétées en France, en Roumanie, au Canada, au Royaume-Uni, en Suisse et aux États-Unis[3],[4],[5],[6],[7],[8].

Compositions (liste non exhaustive)

  • Introspection, pour orchestre symphonique (2022).
  • Les apprentis luthiers, opéra pour jeune public (2022).
  • La pagaille des violons, opéra pour jeune public (2022).
  • Symphonie no 2 (2014).
  • Le lutin artiste, opéra pour enfants (2014)[9].
  • Symphonie no 1 (2012).
  • Tableaux, suite symphonique (2007).

Références

  1. « Diana Cotoman – Violoniste – Compositrice – Professeur de violon », sur dianacotoman.com (consulté le ).
  2. « Portfolio de musique à l'image. Diana Cotoman. », sur Portfolio (consulté le ).
  3. « Concert Ppartener : Dochia Orchestra, Dirijor : Diana Cotoman », sur www.icr.ro (consulté le ).
  4. « Concert gratuit à Pontoise : La Pagaille des violons ce dimanche », sur actu.fr, (consulté le ).
  5. (en-CA) Heather Denise, « Trio Taco Brings Classical Music to St. Mark's », sur Kingston Herald, (consulté le ).
  6. (ro) « Opera pentru copii „Spiridusul artist” | AltIasi », sur www.altiasi.ro (consulté le ).
  7. « Digitus Impudicus Productions », sur Le Garage, (consulté le ).
  8. (ro) webmagnat, « Opera pentru copii „Spiriduşul artist” are premiera la Iaşi VIDEO », sur www.ziarulevenimentul.ro (consulté le ).
  9. « Le lutin artiste, opéra pour enfants de Diana Cotoman », sur lutin-artiste (consulté le ).

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la musique classique
  • Portail du Canada