Encyclopédie Wikimonde

Emmanuel Guigou

Aller à : navigation, rechercher

Emmanuel Guigou
Biographie
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Montpellier (Hérault, France)
Nationalité Drapeau de la France Français
Site web www.guigou.net

Emmanuel Guigou (né le 8 juillet 1971 à Montpellier dans l'Hérault) est un pilote de rallye français. Après des débuts en formules de promotion, il s'illustre au volant de voitures dans la catégorie 2 roues motrices.

Carrière en rallye

Débuts en compétition

Après une courte période en tant que copilote, Emmanuel Guigou fait ses débuts en compétition au volant d'une Peugeot 205 dans la catégorie N1 en 1997. Deuxième de classe à l'arrivée du Rallye Régional des Monts de Vaucluse, il remporte sa première victoire dès son deuxième rallye lors du Rallye Régional du Mistral avec une neuvième place scratch. Neuf victoires dans la classe N1 s'ajoutent jusqu'au terme de la saison 1998 avec un seul abandon mécanique lors du Rallye de la Sainte-Baume.

Ascension dans les formules de promotion

En 1999, Emmanuel Guigou fait ses débuts en formule de promotion en participant à la Coupe Peugeot 106 Asphalte organisée par Peugeot Sport. En sept courses, il s'impose à quatre reprises (Tour de Corse, Montagne Noire, La Rochelle et Var) et remporte le classement général final.

L'année suivante, il fait ses débuts dans le Volant 206 WRC en participant à quatre manches. En fin d'année, Emmanuel Guigou s'impose au Rallye du Var pour sa première participation en Challenge Citroën Saxo.

En 2001, il continue en Challenge Saxo et ajoute de nouvelles victoires avant de s'orienter vers un programme en Championnat de France des Rallyes Terre avec le Trophée Saxo T4 2002.

Des titres avec Renault

En 2003, Emmanuel Guigou passe au niveau supérieur en s'alignant au départ du nouveau Championnat de France des Rallyes réservé aux voitures de la catégorie Super 1600. Il s'impose à six reprises dans sa catégorie et remporte le classement Promotion avec une Renault Clio Super 1600.

L'année suivante, il entre dans le giron de Renault Sport et entame un programme international. Avec des podiums au Tour de Flandres et à l'Haspengouw, il participe à l'obtention du titre Constructeurs de Renault en Belgique.

De retour en France, toujours au volant d'une Renault Clio Super 1600, il ajoute de nouvelles victoires sur asphalte au Touquet, au Cœur de France et au Var en 2005 avant de faire son retour sur le Championnat de France des Rallyes Terre en 2006.

Il cumule les victoires en deux roues motrices avec une Clio Groupe N avant de conquérir le titre dans la catégorie avec la Clio R3 en 2007 et 2008. Avec six victoires 2 roues motrices sur sept épreuves en 2008, il termine également deuxième du classement général du Championnat de France des Rallyes Terre.

De retour sur asphalte en 2009, il termine troisième du Championnat de France des Rallyes et premier des deux roues motrices avec la Clio R3. En 2010, il termine cinquième du championnat et encore premier du Groupe R et des deux roues motrices.

Passé à la Renault Mégane R.S. N4 en 2011, il termine septième du Championnat de France et premier des pilotes du Groupe N. En 2012, il remporte à nouveau trois victoires de groupe avec la Mégane R.S. N4, mais son programme principal tourne autour du Championnat de Nouvelle-Calédonie avec une Clio R3. Durant trois saisons, il remporte le titre de Champion de Nouvelle-Calédonie des Pilotes, 2 Roues Motrices et Constructeurs (Renault).

Dans l'hexagone, il remporte son premier rallye scratch lors du Rallye de la Rivière Drugeon en 2012 et s'illustre avec la Twingo R.S. R2 avec trois victoires de classe durant le Championnat de France 2013. En 2014, il remporte également sa première victoire internationale scratch lors du Rallye de Nouvelle-Calédonie, manche du Championnat Asie-Pacifique avec une Renault Clio R3.

En 2014, il termine à nouveau cinquième du Championnat de France et premier du Groupe N avec la Mégane R.S. N4. Avec la Clio R3T qui dispute sa première saison complète, il parvient à cumuler les victoires de classe et termine quatrième du Championnat de France.

Pilote de développement et ambassadeur de Renault

Manu Guigou a participé au développement de toute la gamme rallye de Renault en travaillant sur les Clio R3 Maxi, Clio R3 Access, Twingo R2, Mégane R.S. N4 et Clio R3T. En tant qu'ambassadeur de la marque entre 2010 et 2012, il a participé à de nombreuses opérations commerciales et promotionnelles organisées par le constructeur français et son réseau. Il a participé à de nombreux lancement de produit en France et à l'étranger, notamment au Japon, et à des essais en compagnie de la Patrouille de France. A diverses reprises, Emmanuel Guigou représentait la marque avec Jean Ragnotti, autre ambassadeur de Renault.

Reprise d'Automeca

En avril 2013, Emmanuel Guigou annonce la reprise de la structure Automeca (anciennement dirigée par Philippe Bugalski) qui prépare des voitures de compétition moderne et ancienne depuis 25 ans. L'entreprise quitte Annecy pour s'installer à Aix-en-Provence.

Manu Guigou s'occupe de la gestion sportive de l'équipe (en plus d'être pilote) et Jean-Michel Astier devient responsable de la partie technique.

Palmarès

Championnat Titre Voiture
Championnat de Nouvelle-Calédonie 2014 Champion Renault Clio R3
Championnat de Nouvelle-Calédonie 2013 Champion Renault Clio R3
Championnat de Nouvelle-Calédonie 2012 Champion Renault Clio R3
Championnat de France des Rallyes 2009 Troisième Renault Clio R3
Championnat de France des Rallyes Terre 2008 Vainqueur du Trophée 2 Roues Motrices / Deuxième du général Renault Clio R3
Championnat de France des Rallyes 2007 Vainqueur du Trophée 2 Roues Motrices Renault Clio R3
Championnat de France des Rallyes 2003 Vainqueur du classement Promotion Renault Clio Super 1600
Coupe Peugeot 106 1999 Vainqueur de la Coupe Peugeot 106 Asphalte Peugeot 106

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).