Florent Pigeon

Aller à la navigation Aller à la recherche
Florent Pigeon

Florent Pigeon né en 1968 est un physicien[1] et universitaire français, spécialiste des processus d'interaction entre la lumière et la matière[2],[3],[4],[5]. Professeur des universités et enseignant à Télécom Saint-Étienne, il est président de l'université de Saint-Étienne depuis juin 2021.

Biographie

Formation

Après des études de physique à la Faculté des Sciences de Saint-Étienne et à l'INP de Grenoble, il soutient sa thèse de doctorat en 1993[6] dans le domaine des capteurs à fibre optique. Il soutient son habilitation à diriger les recherches en 1999[7] dans le domaine de l'optique diffractante à l'université de Saint-Étienne.

Carrière universitaire

Après l’obtention de son doctorat en janvier 1993, il effectue une année de recherche au sein du CEA-LETI sur le site du CEN/G (Centre d’Essais Nucléaire de Grenoble).

En septembre 1994, il est nommé maître de conférences à l'Université Jean Monet. Il enseigne alors à la Faculté des Sciences et Techniques et poursuit sa recherche au laboratoire Traitement du Signal et Instrumentation (TSI).

Au cours de sa carrière d’enseignant-chercheur, il a enseigné dans différentes composantes de l'Université. Entre 2001 et 2006, il met en place une nouvelle filière en trois ans au sein de l’École Télécom Saint-Étienne intitulée « Optique et Vision Industrielles », permettant chaque année à une vingtaine d’étudiants de suivre une formation d’ingénieur sous contrat d’apprentissage dans une entreprise partenaire en France. Dans ce contexte, il assure la responsabilité de cette nouvelle filière d’ingénieurs durant cinq années.

Prenant appui sur ses compétences générales en optique guidée, ses travaux de recherche se sont orientés dans le domaine de l’optique diffractante puis de l’interaction laser / matière, avec de nombreuses publications et plusieurs brevets[8],[9]

Florent Pigeon devient Professeur des Universités en 2003[10]. Il occupe, de 2003 à 2006, le poste de directeur adjoint du laboratoire TSI (UMR CNRS 5516)[11].[source insuffisante]

De 2006 à 2016, il devient directeur du laboratoire Hubert Curien qui rassemble, en 2016, plus de 200 personnels (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens, doctorants…). Pendant cette période, il participe activement à la mise en place de l’initiative MANUTECH[12] et prend la responsabilité scientifique en 2011 de l’« Equipex » MANUTECH-USD[13]auprès de l’ANR (PIA). Cet équipement d’excellence donnera naissance au Groupement d’Intérêt Économique MANUTECH-USD l’année suivante.

Au cours de sa carrière, il s’est impliqué au sein de l’Université, notamment au sein des équipes présidentielles, tout d’abord en tant que chargé de mission à la Culture Scientifique puis vice-président de l’Université, délégué chargé de la valorisation de la recherche entre 1997 et 2009. À l’occasion de ce mandat, il coordonne la création d’un nouveau service « Services d’Activités Industrielles et Commerciales » de l’Université en 2001 dans le cadre d’une expérimentation nationale[14].

Responsabilités administratives

Au cours de sa carrière, il s’est impliqué au sein de l’Université, notamment au sein des équipes présidentielles, tout d’abord en tant que chargé de mission à la Culture Scientifique puis vice-président de l’Université, délégué chargé de la valorisation de la recherche entre 1997 et 2009. À l’occasion de ce mandat, il coordonne la création d’un nouveau service « Services d’Activités Industrielles et Commerciales » de l’Université en 2001 dans le cadre d’une expérimentation nationale[14],[15]

Il est membre du Conseil d'Administration de l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Étienne (ENSASE) depuis 2010[16],[17][source insuffisante]

Au printemps 2021 Florent Pigeon est le seul candidat pour succéder à Michèle Cottier à la présidence de l'Université Jean-Monnet, dont elle été contrainte de démissionner en février 2021 après l'échec du projet de fusion avec trois établissements lyonnais[18]. Quelques mois auparavant, Florent Pigeon faisait partie des douze vice-présidents de Michèle Cottier qui avaient démissionnés pour protester contre la fusion de l'Université Jean Monnet avec les universités Lyonnaises[19],[20],[21]

Quelques mois après son élection, Florent Pigeon appelle, par une publication dans la revue News Tank, à une « réforme en profondeur du modèle de dotation budgétaire des universités qui, aujourd’hui, passe à côté des principes fondamentaux d’équité territoriale d’efficience et de transparence », ce dont l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne est selon lui, un parfait exemple[22].

Notes et références

  1. « Profil Google Scholar de Florent Pigeon »
  2. F. Garrelie, J. P. Colombier et Florent Pigeon, « Evidence of surface plasmon resonance in ultrafast laser-induced ripples »
  3. B.A. Usievich; V.A. Sychugov; F. Pigeon; A. Tishchenko, « Analytical treatment of the thermal problem in axially pumped solid-state lasers »
  4. F. Pigeon, J.C. Pommier, S. Reynaud, O. Parriaux, M. Abdou Ahmed, S. Tonchev, N. Landru, and J. P. Fève, « Microchip-laser polarization control by destructive-interference resonant-grating mirror »
  5. Florent Pigeon, « Slab waveguide resonance monitoring by free space waves », Thin Solid Films,‎ , p. 236-240 (lire en ligne)
  6. Florent Pigeon, « Etude et réalisation d'un capteur polarimétrique de vibrations utilisant une fibre optique unimodale standard »
  7. « Qui est Florent Pigeon, nouveau président de l’Université Jean Monnet ? »
  8. « Les 10 chercheurs qui dopent l'industrie » (consulté le )
  9. « PROCESS FOR NANOSTRUCTURING THE SURFACE OF A MATERIAL BY LASER CONTEXT AND TECHNOLOGICAL BACKGROUND »
  10. « Décret du 9 avril 2003 portant nomination, titularisation et affectation (enseignements supérieurs) », Journal Officiel de la République Française,‎ (lire en ligne)
  11. « FLORENT PIGEON, Président de l'Université Jean Monnet »
  12. « La recherche brille à Lyon : Le laser structure les surfaces », La Recherche,‎ , p. 37 (lire en ligne)
  13. « Manutech-USD : «Nous avons le cadre juridique, l'usine, nous sommes partis» », Journal des entreprises,‎ (lire en ligne)
  14. 14,0 et 14,1 Florent Pigeon, « Guide de mise en place d'un SAIC »
  15. « biographie »
  16. « Arrête du 17 mars 2010 portant nomination au conseil d'administration de l'école nationale supérieure d'architecture de Saint-Etienne », Journal Officiel de la République Française,‎ (lire en ligne)
  17. « Arrête du 25 avril 2017 portant nomination au conseil d'administration de l'école nationale supérieure d'architecture de Saint-Etienne », Journal Officiel de la République Française,‎ (lire en ligne)
  18. « Une nouvelle équipe à la tête de l'université stéphanoise »
  19. « Démission de 12 vice-présidents de l'Université de St-Etienne : ils protestent contre la fusion avec Lyon »
  20. AEF, « Élections à Saint-Étienne : la liste des VP démissionnaires, menée par Florent Pigeon, arrive largement en tête au CA »
  21. « Aujourd’hui, la fusion est annulée et la démission de la présidente est demandée »
  22. Florent Pigeon, « Universités : « un financement plus ambitieux, plus équitable et plus transparent » »

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la physique
  • Portail de l’éducation
  • Portail de la France